EduBourseActualitésEridania Béghin Say - RESULTATS 1999

Eridania Béghin Say – RESULTATS 1999

Paris, le 15 mars 2000

Le conseil d’administration d’Eridania Béghin-Say, réuni le 15 mars 2000 sous la présidence de Stefano Meloni, a arrêté les comptes consolidés du groupe et les comptes sociaux de la société-mère pour l’exercice 1999.

L’impact des variations de périmètre de consolidation entre 1998 et 1999, tant sur le chiffre d’affaires que sur le résultat d’exploitation, n’est pas significatif.

La baisse du chiffre d’affaires résulte des facteurs conjoncturels déjà exposés lors des précédentes communications sur les résultats de l’année écoulée, notamment de la baisse des prix de vente liée, en grande partie, à la baisse généralisée des prix des matières premières. Elle a affecté tous les secteurs d’activité du groupe, à l’exception du secteur ” Huile d’olive, Herbes et Epices “, à cause desuite à la hausse des prix de l’huile d’olive.

Malgré l’amélioration du second semestre 1999 par rapport au premier, le résultat d’exploitation de l’ensemble de l’année a été en baisse dans tous les secteurs d’activité du groupe sauf dans le secteur ” Nutrition Animale “. Les plus fortes baisses ont touché les secteurs ” Transformation des Oléagineux et Commercialisation ” et ” Amidon et Dérivés ” (en Europe), ainsi que l’activité ” Huile d’olive “. Ces baisses sont la conséquence de la détérioration des marges de trituration de graines oléagineuses, du niveau insuffisant des prix des produits amylacés et de l’effet négatif de la hausse des prix de l’huile d’olive sur les volumes et les marges de cette activité. Le secteur ” Sucre et Dérivés “, quant à lui, a souffert, d’une part, de la faiblesse du cours mondial et, d’autre part, de prix de revient 1998/1999 moins favorables que ceux de la campagne précédente. En revanche, le secteur ” Nutrition Animale ” a poursuivi l’amélioration de sa rentabilité opérationnelle, malgré un environnement défavorable, grâce à l’évolution du ” mix ” vers des produits à plus forte valeur ajoutée. De même, on citera les excellentes performances des activités “Poivre-Herbes-Epices” et “Aides aux Desserts” de Ducros.

La baisse du résultat net – part du groupe entre 1998 et 1999 est la conséquence, d’une part, de la moindre performance opérationnelle analysée ci-dessus et, d’autre part, de l’écart entre un résultat exceptionnel net positif de 33,0 millions d’euros en 1998 (il comprenait les plus-values sur cessions d’Eridania Lievito, de Végétaline et des titres Koipe) et celui négatif de 48,7 millions d’euros en 1999 (dont 40,4 millions d’euros de provisions pour restructurations).

Au 31 décembre 1999, le ratio dettes nettes/fonds propres s’est établi à 0,80 (contre 0,66 au 31 décembre 1998). Cette détérioration est principalement due à l’augmentation de l’endettement résultant du moindre cash flow généré au cours de l’exercice, aux décaissements importants liés à un programme volontariste d’investissements industriels et de restructurations, et ainsi qu’à un effet monétaire défavorable.

COMPTES SOCIAUX

Le bénéfice net d’Eridania Béghin-Say, société-mère du groupe, s’est élevé à 138,9 millions d’euros (contre 212,5 millions d’euros en 1998).

PERSPECTIVES 2000

Les éléments clés de l’amélioration des résultats attendue en 2000 sont, d’une part, l’évolution des prix de vente et des volumes d’activité dans le secteur ” Amidon et Dérivés ” et, d’autre part, l’évolution des marges de trituration dans le secteur ” Transformation des Oléagineux et Commercialisation “.

Les premiers mois de l’année n’ont pas été faciles et indiquent que la faiblesse des prix des sirops de fructose (HFCS) et du glucose, en ce qui concerne l’activité ” Amidon et Dérivés ” nord-américaine, et celle des prix des huiles de graines, en ce qui concerne les activités européenne et nord-américaine de ” Transformation des Oléagineux et Commercialisation “, devraient continuer à peser sur une grande partie de l’année en cours.

Néanmoins, en ce qui concerne le secteur ” Amidon et Dérivés “, l’amélioration graduelle des prix et une meilleure structure des coûts en Europe, ainsi que l’élargissement de la gamme et une efficacité industrielle accrue de l’usine de Hammond aux Etats-Unis, devraient permettre à l’année 2000 de connaître une progression par rapport à 1999. De même, en ce qui concerne le secteur ” Transformation des Oléagineux et Commercialisation “, une activité plus soutenue dans les pays d’Europe centrale et orientale, ainsi que la croissance continue du segment à forte valeur ajoutée des produits dérivés du soja (concentrés de protéines et lécithines), devraient contribuer à améliorer les résultats de l’exercice en cours par rapport à celui écoulé.

A ces facteurs positifs, il convient d’ajouter la bonne qualité des dernières campagnes sucrières (même si les perspectives de cours mondial du sucre demeurent faibles jusqu’à la fin de l’année), le rétablissement progressif du marché de l’huile d’olive et la poursuite de la croissance (interne et externe) du secteur ” Nutrition Animale “.

Enfin, le projet de cession de Ducros, approuvé par le conseil d’administration réuni le 15 mars 2000, s’inscrit dans le cadre du recentrage entrepris depuis cinq ans par Eridania Béghin-Say sur ses métiers stratégiques et du renforcement de sa flexibilité financière.

En conséquence des éléments qui précédent, la prévision d’une croissance des résultats du groupe dans le courant de l’année 2000 par rapport à 1999 demeure justifiée.

DIVIDENDE

Dans le contexte décrit ci-dessus, le conseil a décidé de proposer à l’assemblée générale des actionnaires de distribuer un dividende net (hors avoir fiscal) de 3,30 euros au titre de l’exercice 1999 (contre 5,34 euros au titre de l’exercice 1998). En conséquence, le pay-out ratio (habituellement voisin de 50%) s’élèvera exceptionnellement à 92% et le rendement net s’établira à 3,09% (par rapport au cours du 31 décembre 1999 de (106,8 euros)). et à 3,63% par rapport au cours du 15 mars 2000 (90,95euros).

CONSEIL D’ADMINISTRATION ET GOUVERNEMENT D’ENTREPRISE

Le conseil a reçu la démission de Monsieur Luigi LUCCHINI avec effet à l’issue de la prochaine assemblée. Il a décidé de proposer à l’assemblée de nommer Monsieur Edoardo VIGANO’, ancien membre du comité exécutif d’Eridania Béghin-Say, comme administrateur pour son remplacement. Par ailleurs, le conseil a également décidé de proposer le renouvellement de Messieurs Stefano MELONI et Guido ANGIOLINI comme administrateurs, leurs mandats venant à expiration à l’issue de la prochaine assemblée.

En outre, le conseil a décidé la création de deux comités spécialisés à l’issue de la prochaine assemblée :

un comité d’audit,

un comité de sélection et des rémunérations.

ASSEMBLEE GENERALE DU 10 MAI 2000

Le conseil d’administration a également décidé de soumettre à l’approbation des actionnaires une résolution portant sur le renouvellement de l’autorisation, donnée au conseil lors de l’assemblée générale du 11 mai 1999, de racheter des actions de la société. Une note d’information visée par la COB sera publiée dans les délais légaux préalablement à la tenue de la prochaine assemblée générale.

Contact Presse : 01 41 43 10 10

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES