EduBourseActualitésClub Med d’Opio en Provence, premier village de vacances en France à...

Club Med d’Opio en Provence, premier village de vacances en France à obtenir l’Ecolabel Européen

Le Village Club Med d’Opio, près de Grasse, dans les Alpes Maritimes, vient d’obtenir « l’Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques ». Il est aujourd’hui le seul village de vacances en France à avoir reçu cette certification qui repose sur plus de 80 critères stricts de performance et de gestion de l’environnement

L’Ecolabel Européen pour les services d’hébergement touristique a été créé par la commission Européenne en Avril 2003. Il s’inscrit dans le programme Ecolabel lancé en 1992 pour promouvoir les produits et services ayant un impact réduit sur l’environnement. C’est le seul label environnemental à être certifié par un organisme indépendant (en France : l’AFNOR) et à être valable à l’échelle de l’Europe. Symbolisé par un logo en forme de fleur, il s’applique à ce jour à 26 familles de produits et services, du papier aux détergents en passant par l’électroménager, et par certains services, comme les hébergements touristiques.

L’Ecolabel Européen pour les services d’hébergement touristique certifie que les établissements concernés sont engagés dans la préservation de l’environnement et, en particulier, qu’ils mènent une politique de gestion efficace de l’énergie, de l’eau et des déchets, et qu’ils optent pour la mise en valeur du site et la sensibilisation du personnel et des clients.

L’obtention de la certification est fondée sur un système de points reposant sur 84 critères (37 critères obligatoires et 47 critères optionnels), réactualisés périodiquement, qui portent sur les infrastructures et équipements, mais aussi sur les systèmes et procédures de gestion de l’environnement.

Par exemple, à Opio l’électricité achetée provient pour plus de 40% de sources renouvelables (22% demandés pour l’Ecolabel), le rendement des chaudières est supérieur à 90% et le système de climatisation est à haute efficacité (classe A). Les ampoules sont à basse consommation dès que l’utilisation le permet (éclairage sur des durées continues). Le village est équipé de pompes à chaleur et d’un système de récupération de chaleur sur les groupes froids, et les chambres de systèmes d’arrêt automatique de la climatisation, de coupe-circuits centraux et de régulateurs de débits des robinets et douches. Le tri sélectif des déchets est organisé, et sont ainsi séparés : verre, emballages, papier, bois, et, bien sûr, piles, ampoules, cartouches d’encre, et même bouchons de bouteilles, remis à des associations.

Autres exemples : les clients sont invités à utiliser l’eau de façon raisonnable, et les équipes de nettoyage formées, entre autres, à une utilisation minimale des produits détergents. Les espaces verts et l’Oliveraie sont entretenus selon les principes de l’agriculture raisonnée, qui limite le plus possible l’utilisation de produits chimiques et préfère les pratiques d’amendement ou d’insecticides naturelles, comme le lâcher de coccinelles… L’arrosage se fait de nuit ou tôt le matin pour limiter l’évaporation, et la technique du goutte à goutte est privilégiée. Les clients, en retour sont conviés à des promenades-découverte qui les sensibilisent à ces méthodes originales ; les activités proposées aux enfants aussi mettent en valeur la nature de la Provence, autour, par exemple, d’un jardin des senteurs.

Autre initiative, le Club Med est partie prenante du projet de recherche européen ‘DeSol’, et le village d’Opio en Provence servira prochainement de terrain expérimental pour un prototype d’appareil de désalinisation de l’eau de mer par énergie solaire.

A ce jour 160 établissements en Europe, dont 13 hôtels en France, sont certifiés.
Aujourd’hui, l’obtention de ce label international rigoureux, qui plus est sur un site de l’envergure d’Opio, est pour le Club Méditerranée une reconnaissance de la qualité de ses infrastructures techniques et du niveau élevé d’exigence qu’il montre en matière environnementale lorsqu’il opère ses villages ; qu’il s’agisse de ses choix en matière d’équipements, ou de la compétence de ses équipes techniques. En effet, l’accès à une nature préservée est à l’origine de la naissance du Club, et le respect de cette nature est inscrit dans sa raison d’être et l’a toujours été dans ses pratiques.

Cette Eco-labellisation marque une étape d’un plan d’action Environnement plus large, lui-même inscrit dans une politique Développement Durable comprenant dix axes prioritaires, parmi lesquels figurent la lutte contre le tourisme sexuel impliquant les enfants, la contribution au développement économique et social local, les achats éco-responsables, la prévention de la discrimination, ou la construction et la gestion environnementales des villages.

Pour plus d’informations:
www.clubmed.fr
www.eco-label.com

Contacts presse :
Thierry Orsoni
Tél. : 01 53 35 31 29
[email protected]
Cécile de Lavenère,
Tél. : 01 53 35 31 87 Fax : 01 53 35 31 77
[email protected] 

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200