EduBourseActualitésISIS : de bons résultats 1999 malgré un environnement difficile

ISIS : de bons résultats 1999 malgré un environnement difficile

Le Conseil d’Administration d’ISIS s’est réuni le 18 avril 2000 afin d’arrêter les comptes et d’examiner l’activité de la société pour l’exercice 1999.

Les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 1999 seront soumis à l’Assemblée Générale convoquée le 8 juin 2000.

Le chiffre d’affaires total des entreprises liées à ISIS atteint 4,8 milliards d’euros, en croissance de 15 % par rapport à 1998.

1 – Comptes consolidés

Le résultat consolidé, part du Groupe, s’élève à 27,3 millions d’euros, en augmentation significative par rapport à celui de 1998 qui était de 3,6 millions d’euros.

Cette augmentation du résultat consolidé provient pour l’essentiel de :

la très forte amélioration du résultat net de la société mère qui passe de 1,3 million d’euros en 1998 à 17,9 millions d’euros en 1999, grâce à une progression très sensible des résultats financier et exceptionnel en 1999 ;
l’amélioration de 12,5 % de la contribution totale des filiales et participations au résultat consolidé du Groupe ISIS qui progresse de 25,7 millions d’euros en 1998 à 28,9 millions d’euros en 1999, recouvrant néanmoins des évolutions contrastées par pôle d’activité :

pôle exploration-production : forte baisse de contribution à 4,5 millions d’euros en 1999, contre 11,3 millions d’euros en 1998, reflétant la crise sévère subie par le secteur parapétrolier en 1999, Coflexip maintenant néanmoins un bon niveau de contribution ;
pôle catalyse : doublement de la contribution à 2,3 millions d’euros en 1999 contre 1,1 million d’euros en 1998, en raison de l’intégration des résultats de Procatalyse à 100 %, contre 50 % auparavant, résultats en amélioration par rapport à 1998, malgré un environnement relativement médiocre lié à la faiblesse des marges de raffinage ;
pôle ingénierie-maintenance : augmentation de 59 % de la contribution à 21,1 millions d’euros en 1999 contre 13,3 millions d’euros en 1998, principalement en raison des très bons résultats du Groupe Technip ;
pôle PME à potentiel : évolution favorable de la contribution à 1 million d’euros, grâce à la croissance et aux performances du Groupe Novasep.

Les deux investissements majeurs d’ISIS en 1999 ont été le rachat à Rhodia de sa participation de 50 % dans le capital de Procatalyse et la participation à l’augmentation de capital de la CGG à hauteur des droits détenus par ISIS dans cette société.
2 – Comptes sociaux

Tous les éléments du compte de résultat étant en amélioration sensible, le résultat net de la société mère progresse de 1,3 million d’euros en 1998 à 17,9 millions d’euros en 1999.

L’amélioration de la capacité d’autofinancement à 10,9 millions d’euros (contre 1,7 million d’euros en 1998), associée aux produits de cession de titres de participation et à l’augmentation de l’endettement, ont permis à ISIS de financer ses investissements de l’exercice, de distribuer un dividende aux actionnaires et d’améliorer son fonds de roulement net.

3 – Affectation du résultat

Le Conseil d’Administration proposera à l’Assemblée Générale de maintenir le dividende au niveau de l’exercice précédent : le dividende unitaire proposé est de 2,16 euros par action, ce qui correspond à une distribution pour l’exercice 1999 de 10 033 891 euros ; il s’y ajoute un avoir fiscal pouvant atteindre 1,08 euro.

4 – Commentaires sur l’activité

Le Conseil d’Administration d’ISIS a pris acte du rachat par Technip des parts de Stena International B.V. dans Coflexip.

ISIS estime que des synergies significatives sur le marché de l’offshore devraient résulter de cette prise de participation.

Le Conseil d’Administration a pris connaissance de l’estimation de l’actif net d’ISIS. Au 31 mars 2000, il peut être estimé à 759,0 millions d’euros avant impôt (163 euros par action) et à 636,3 millions d’euros après impôt sur les plus-values latentes (137 euros par action). Les titres des sociétés cotées sont évalués sur la moyenne des 20 derniers cours de Bourse. L’évaluation des titres des sociétés Geoservices, Procatalyse, Ipedex, Dietsmann et Novasep est fondée sur des multiples de capitalisation de sociétés comparables ou sur la base d’une transaction réalisée au cours de l’exercice. Les autres participations sont retenues à leur valeur nette comptable.

Après une année 1999 particulièrement difficile pour le secteur parapétrolier amont, la situation devrait s’améliorer à partir de l’an 2000, pour les raisons suivantes :

accélération de la demande en hydrocarbures avec la croissance mondiale,
progression des restructurations suite aux fusions dans l’industrie pétrolière,
externalisation des activités technologiques vers les sociétés parapétrolières,
renforcement des contraintes d’environnement.
Cette évolution plus favorable des paramètres intéressant l’industrie pétrolière devrait avoir un impact positif sur les résultats des sociétés du Groupe ISIS.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES