EduBourseActualitésLe CAC 40 qui rit et le Nouveau Marché qui pleure

Le CAC 40 qui rit et le Nouveau Marché qui pleure

La Bourse de Paris a suivi deux courants divergents en ce premier jour de semaine. Le CAC 40 affiche ainsi un gain substantiel de 0,85% et clôture à 5.183,22 points, alors que dans le même temps l’indice du Nouveau Marché abandonne 2,07% à 1.534,51 points. Cette tendance baissière des valeurs technologiques est allée a contrario de la séance boursière américaine du Nasdaq. Le Nasdaq s’affiche en effet en légère progression suite à l’annonce d’un chiffre d’affaires au 1er trimestre supérieur aux prévisions, et un déficit limité à 22 cents par action contre 30 attendu pour Amazon. Le titre du groupe spécialisé en produits culturels, et longtemps surnommé le “colosse aux pieds d’argiles”, s’adjuge 40% de hausse à l’ouverture du Nasdaq.
Le CAC 40 a une nouvelle fois suivi la tendance américaine. Après une ouverture en baisse, le CAC 40 a passé la matinée et le début de l’après-midi dans le rouge avant de se reprendre.
Le DAX a davantage profité de la hausse généralisée des marchés et affiche un gain de 1,52% à 5.785,23 points. A l’image de l’indice du Nouveau Marché, le Neuer Markt allemand recule de 4,05%.

Grande vedette de la journée, Oberthur Card Systems affiche la plus forte hausse des valeurs du SRD avec un gain de 9,74% à 12,62 euros dans des volumes de 132.568 titres échangés. La valeur bénéficie de l’annonce d’un résultat net en hausse de 48% à 9,2 millions d’euros pour 2000. L’évolution du titre reste toutefois négative sur les 5 derniers jours avec un recul cumulé de 9,40%. Gemplus semble avoir profité de cette annonce. Le titre s’adjuge 4,50% à 4,18 euros.
Thales gagne 3,98% à 47 euros. Des apports d’activités provenant du groupe Finmeccanica pourraient être envisagés. Cette nouvelle qui concerne également EADS voit le titre de ce dernier progresser de 2,56% à 20 euros. Le titre a atteint les 20,42 euros en séance, quelques minutes avant la clôture.
Malgré la forte baisse du Nouveau Marché, quelques valeurs se distinguent. Ainsi Chemunex progresse de 35,71% à 0,38 euros dans des volumes de 48.877 soit un montant de transactions à peine supérieur à 18.000 euros. Union Technology (22018) progresse de 10%. Mais attention à de telles variations. Le cours d’Union Technology était de 0,10 euro. Toute variation même minime soit elle, était au minimum de 10%.

Mauvaise journée pour Highwave Optical. Le titre abandonne 9,58% à 38,7 euros dans des volumes de 55.713 titres échangés. Le titre n’en finit plus de faire le yo-yo et bien adroit celui qui pourrait désigner le sens de la variation du lendemain. La valeur est sur ses plus bas. Le titre avait dépassé les 250 euros à l’automne 2000.

Mauvais journée également pour le secteur du courtage en ligne. Certes Fimatex et Viel & Cie (Capitol) s’adjugent respectivement 2,27% et 1,61%, mais les pures players du courtage en ligne subissent le ralentissement du nombre d’ouvertures de comptes. Ainsi Bourse Direct recule de 1,59%, Consors -5,19%, DAB -4,39%, et Self Trade -5,06%. Le développement vers des activités plus “traditionnelles” telles que le e-banking devrait leur permettre de trouver un second souffle mais le nombre de canots de sauvetage risque d’être inférieur au nombre de passagers.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES