EduBourseActualitésValtech - Croissance soutenue et profitable. Chiffre d'affaires en progression de +210%...

Valtech – Croissance soutenue et profitable. Chiffre d’affaires en progression de +210% à 31,3 millions d’euros avec un résultat d’exploitation à hauteur de 6,6% du chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du premier semestre 2000 s’établit à 31,3 millions d’euros (à comparer à un chiffre d’affaires de 10,1 millions d’euros sur la même période en 1999) et enregistre une progression de + 210 % . La croissance interne est de + 120%.

Au cours du second trimestre, la progression du chiffre d’affaires s’est accélérée (+239%). La croissance organique est de + 132%.

Le résultat d’exploitation – après amortissements des immobilisations et avant amortissement du goodwill – s’élève à 2,1 millions d’euros sur le premier semestre 2000 à comparer à une perte de 0,4 million d’euros sur la même période en 1999. Le ratio résultat d’exploitation/chiffre d’affaires, ainsi défini, progresse de – 4,2% du chiffre d’affaires à 6,6%.

Au 30 juin, le groupe Valtech emploie à 555 personnes contre 310 au 31 décembre 1999 et 284 au 30 juin 1999. A fin août 2000, après acquisition de la société danoise Ahead (cette transaction a été finalisée le 13 juillet), Valtech emploie plus de 800 personnes réparties sur 2 continents (7 pays) et dans 14 bureaux.

Dans des conditions de marché difficiles, Valtech a effectué une troisième augmentation de capital finalisée le 6 juin 2000. Cette opération a permis de lever 72.5 millions d’euros par émission de 5.000.000 nouvelles actions. Cette augmentation de capital a été souscrite 2,5 fois. La réussite de cette opération reflète la confiance des investisseurs vis à vis de la stratégie de développement de Valtech.

Au cours du premier semestre 2000, Valtech a procédé à l’intégration des sociétés :

– Pacer Communication

– les sociétés Synaris / Ootec en Allemagne acquises durant le 1er trimestre 2000

Par ailleurs, le groupe a acquis la société danoise Ahead dont le processus d’intégration continuera durant le 3 ème trimestre 2000.

Résultats et situation financière

La consolidation sur le premier semestre 2000 n’inclut pas les activités de la société danoise de conseil en e-business Ahead dont l’annonce de l’acquisition a été faite en mai dernier. Cette acquisition a été finalisée le 13 juillet 2000 et de ce fait, la consolidation des activités de Ahead n’interviendra qu’à compter du 1er juillet 2000.

Sur le premier semestre 2000, le chiffre d’affaires a progressé de + 210% et s’établit à 31,3 millions d’euros à comparer à 10,1 millions d’euros sur la même période en 1999. La croissance organique est de + 120%.

On notera que la variation des taux de change explique une progression du chiffre d’affaires de +1,2 million d’euros soit 10%.

Chiffre d’affaires consolidé

(1er semestre)

S1 2000 S1 1999
Croissance

Valtech en millions euros
31,3
10,1
210%

Valtech en millions FF
205,1
66,1
210%

Organique en millions euros
31,3
14,2
120%

Organique en millions FF
205,1
93,2
120%

Chiffre d’affaires consolidé

(2ème trimestre)

T2 2000
T2 1999
Croissance

Valtech en millions euros
17,9
5,3
239%

Valtech en millions FF
117,1
34,5
239%

Organique en millions euros
17,9
7,7
132%

Organique en millions FF
117,1
50,5
132%

nb: La croissance organique est la variation du chiffre d’affaires de la période (N) et sa valeur sur la période (N-1) ressortant selon le périmètre actuel.

La croissance du chiffre d’affaires s’est accélérée au cours du second trimestre 2000 pour atteindre +239%, la croissance organique est de +132%.

L’évolution du chiffre d’affaires trimestriel peut se présenter comme suit :

Année

Trimestre
Chiffre d’affaires

millions euros
Chiffre d’affaires

millions FF
Croissance

T –par- T

2000
2T
17,9
117,1
33%

1T
13.4
88,0
46%

1999
4T
9,2
60,1
30%

3T
7,1
46,3
34%

2T
5,3
34,5
9%

1T
4,8
31,6
11%

1998
4T
4,3
28,4
14%

3T
3,8
25,1
5%

2T
3,7
24,4
15%

1T
3,2
20,1

Le résultat d’exploitation du groupe – après amortissement des immobilisations et avant amortissement des survaleurs – s’élève à 2,1 millions d’euros à comparer à une perte de 0,4 million d’euros sur la même période en 1999.

Le résultat net avant amortissement des survaleurs s’établit à 1,8 million d’euros sur le premier semestre 2000 à comparer à une perte de 0,5 million d’euros sur la même période en 1999.

Le résultat net s’établit 0,7 million d’euros sur le premier semestre 2000 à comparer à une perte de 0,5 million d’euros sur la même période en 1999.

Millions euros Millions FF
S1 2000

S1 1999
S1 2000

S1 1999

Chiffre d’affaires
31,3
10,1
205,1
66,1

Résultat d’exploitation après amortissement des immobilisations (EBITA)
2,1
(0,4)
13,5
(2,7)

EBITA en % du chiffre d’affaires
6,6%
(4,2%)
6,6%
(4,2%)

Résultat net avant amortissement des survaleurs
1,8
(0,5)
11,8
(3,3)

Résultat net après amortissement des survaleurs
0,7
(0,5)
4,9
(3,4)

Au 30 juin 2000, la trésorerie s’élève à 68,3 millions d’euros (dont 9,7 millions d’euros d’actions propres) à comparer à 11,1 millions d’euros (dont 5,4 millions d’euros d’actions propres) au 31 décembre 1999, sous l’effet de l’augmentation de capital réalisée le 6 juin 2000 portant sur 72,5 millions d’euros et le remboursement de dettes financières à hauteur de 9,6 millions d’euros. La dette financière résiduelle s’élève à 3,5 millions d’euros à comparer à 6,8 millions d’euros de dettes financières au 31 décembre 1999.

Les capitaux propres s’élèvent à 82,4 millions d’euros à comparer à 14,4 millions d’euros au 31 décembre 1999.

Ressources humaines

La répartition des salariés de Valtech illustre l’internationalisation du groupe :

Employés au 30 juin 2000

1er semestre 2000 1er semestre 1999

France
155
110

Reste de l’Europe
255
101

Amérique du Nord
145
73

Total

555

284

A fin août, après prise en compte des effectifs de Ahead, le groupe Valtech emploie plus de 800 personnes.

Le chiffre d’affaires annuel moyen par employé progresse de 95.000 euros (1er semestre 1999) à 140.000 euros (1er semestre 2000) sur le 1er semestre 2000. Le chiffre d’affaires annuel moyen par consultant s’élève à environ 180.000 euros.

Le chiffre d’affaires annuel moyen par consultant est significativement plus élevé aux Etats-Unis qu’en Europe compte tenu d’un nombre de jours facturables par an supérieur d’environ 10%.

Perspectives pour l’exercice 2000

Valtech confirme sa prévision de chiffre d’affaires sur l’exercice 2000 à 78 millions d’euros (chiffre d’affaires 1999: 26,3 millions d’euros)

Valtech confirme également sa prévision de résultat d’exploitation à hauteur de 6% du chiffre d’affaires contre 0,5% sur l’exercice 1999. Malgré le fait que cet objectif ai été dépassé sur le premier semestre 2000, l’impact négatif des vacances et les efforts d’intégration de la société Ahead qui se poursuivront au cours du troisième trimestre, expliquent le fait que Valtech maintient sa prévision de 6%.

Les principaux facteurs de risques pouvant limiter le développement de la société restent la croissance du marché du conseil en e-business et la disponibilité de ressources qualifiées, et ce notamment au Royaume-Uni et en Allemagne.

Evolution du capital

Au 30 juin 2000, le nombre total d’actions émises est de 51.417.470. L’augmentation du nombre d’actions par rapport au 31 décembre 1999 correspond :

– à la division du nominal par 10, en date du 13 avril 2000,

– à l’augmentation du capital réalisé le 6 juin (5.000.000 actions),

– et à la création d’actions nouvelles, le 13 avril, dans le contexte d’acquisitions réalisées au cours du 1er semestre 2000 (1.369.420 actions).

L’exercice de l’ensemble des options existantes au 30 juin 2000 pourrait entraîner la création de 5.822.980 actions nouvelles.

Le résultat net avant amortissement des survaleurs s’établit à 1,8 million d’euros. Le résultat net après amortissement des survaleurs s’établit à 0.7 million d’euros.

Cela correspond respectivement à des résultats nets avant et après amortissement des survaleurs de 0,04 euro et de 0,02 euro par action à comparer à une perte de 0,01 euro par action sur le premier semestre 1999 (après ajustement lié à la division du nominal par 10).

Calendrier des publications

Le rapport d’activité relatif au troisième trimestre sera publié le 15 novembre 2000.

Le rapport d’activité sur la totalité de l’exercice 2000 sera publié le 28 février 2001.

Pour toute information supplémentaire :

Valtech

Mikael Thinghuus, Directeur Financier

(33) 1 58 71 50 04 ou portable (45) 22 68 45 11

Valtech

Laurence Dujardin, Assistante de Direction

(33)1 41 88 23 41

Synthèse du compte de résultat

Millions euros Millions FF

S1 2000
S1 1999 Exercice
1999
S1 2000
S1 1999 Exercice
1999

Chiffre d’affaires 31,3 10,1
26,4
205,1
66,1
173,0

Résultat d’exploitation (EBITA)

2,1

(0,4)

0,1

13,5

(2,7)

0,9

Eléments financiers, solde
(0,2)
(0,1)
(0,1)
(1,1)
(0,5)
(0,5)

Eléments exceptionnels, net
(1) 0,9
(0,0)
(0,2)
(1) 6,1
(0,2)
(1,0)

Intérêts des minoritaires
(0,0)
0,0
(0,0)
(0,3)
0,0
(0,1)

Résultat net avant impôts et amortissement des survaleurs

2,8

(0,5)

0,3

18,2

(3,3)

1,9

Impôts
(1,0)
(0,0)
(0,2)
(6,6)
(0,0)
(1,5)

Résultat net avant amortissement des survaleurs
1,8
(0,5)
0,1
11,8
(3,3)
0,4

Amortissement des survaleurs
(1,0)
(0,0)
(0,0)
(6,7)
(0,0)
(0,1)

Résultat net
0,7
(0,5)
0,1
4,9
(3,4)
0,4

(1) “Les Eléments exeptionnels, net” comprennent principalement les gains réalisés dans le contexte de la vente d’actions Valtech pour un total de 1,2 million d’euros (8,1 millions FF) et la dépréciation au titre de la valeur de marché sur les actions Valtech détenues pour un total de 0,3 million d’euros (2,0 millions FF).

Synthèse du bilan

(1)
Millions euros Millions FF

30.06

2000

31.12

1999

30.06

2000

31.12

1999

ACTIF

Survaleurs
19,3
0,1
126,3
0,7

Autres actifs intangibles
0,2
0,1
1,5
0,4

Immobilisations matérielles
4,6
3,2
30,4
21,0

Immobilisations financières
2,3
0,6
15,4
3,6

Total actif immobilisé
26,5
3,9
173,7
25,7

Liquidités
68,3
11,2
448,0
73,6

Créances clients
15,1
12,3
99,2
80,6

Autres créances d’exploitation
2,7
2,0
17,9
13,3

Total actif circulant
86,2
25,5
565,1
167,4

Total actif
112,6
29,4
738,8
193,1

CAPITAUX & DETTES

Capital
0,8
0,7
5,1
4,5

Réserves
79,9
12,9
524,0
84,4

Report à nouveau
1,0
0,9
6,3
5,8

Résultat de la période
0,7
0,1
4,9
0,4

Minoritaires
0,1
0,0
0,4
0,2

Total capitaux propres
82,4
14,4
540,7
95,3

Dettes financières
3,5
6,8
22,9
44,3

Autres dettes (2)
26,7
8,2
175,2
53,5

Total dettes
30,2
14,9
198,1
97,8

Total capitaux + dettes
112,6
29,4
738,8
193,1

(1) Au 30 juin 2000, les engagements de hors bilans portent essentiellement sur le leasing et les garanties pour un montant d’environ 9 millions d’euros (60 millions de FF), montant équivalent à celui du 31 décembre 1999.

(2) L’augmentation des « autres dettes » est essentiellement liée à l’acquisition des sociétés Synaris/Ootec en Allemagne.

Les sociétés Synaris/Ootec ont été acquises le 20 mars 2000 pour un montant de 4,3 millions d’euros (31,4 million FF) payé en numéraire auquel s’ajoutent 680.000 actions Valtech (après ajustement lié à la division du nominal). La moitié de ces actions seront remises le 20 mars 2001, l’autre moitié le 20 mars 2002.

Dans les comptes au 30 juin 2000, ces 680,000 actions ont été comptabilisées dans la rubrique “autres dettes” pour un total de 15,9 millions d’euros (104,4 million FF), correspondant à la contre-valeur de 680,000 actions d’un prix unitaire le 20 mars 2000 de 23,4 euros. Au 30 juin 2000, le nombre d’actions propres détenues, hors celles réservées dans le cadre du programme de stock-options, est d’environ 400.000 actions.

Regles et methodes comptables

Note 1. Principes et modalités de consolidation

Les comptes consolidés du groupe Valtech sont établis dans le cadre des dispositions légales et réglementaires en vigueur en France (loi du 3 janvier 1985 et son décret d’application du 17 février 1986), et conformément aux principes énoncés par la 7eme directive issue de la Communauté Economique Européenne.

Les comptes semestriels au 30 juin 2000 ont été élaborés conformément à la recommandation CNC 99 R 01.

L’intégration globale est pratiquée dans toutes les filiales dont le groupe détient directement le contrôle exclusif. Elle prend en compte, après élimination des opérations et résultats internes, l’ensemble des actifs, passifs et éléments du compte de résultat des sociétés concernées.

Les sociétés dans lesquelles le Groupe détient une participation comprise entre 20 et 50 % et sur lesquelles il exerce une influence notable sans toutefois détenir le contrôle sont consolidées par mise en équivalence.

Toutes les transactions significatives entre les sociétés intégrées, ainsi que les résultats internes à l’ensemble consolidé, y compris les dividendes, sont éliminés.

Toutes les sociétés du groupe Valtech clôturent leur exercice le 31 décembre, à l’exception des sociétés du groupe ObjectShare qui clôturent leurs comptes au 31 mars. Pour ces sociétés, des clôtures intermédiaires au 31 décembre 1999 ont été établies pour les besoins de la consolidation afin de retenir dans les comptes consolidés du groupe leur activité sur une base comparable.

Note 2 – Périmètre de consolidation

Le périmètre de consolidation est constitué des filiales créées par Valtech SA ainsi que des sociétés acquises au cours de l’exercice.

Les principales acquisitions réalisées sur le premier semestre 2000 ont porté sur les sociétés suivantes :

. le groupe suédois Pacer (acquisition à 100%)

. le groupe allemand Synaris/Ootec (acquisition à 100%)

Au 30 juin 2000, le périmètre de consolidation de présente comme suit :

Désignation Pays
% détention
Date d’acquisition ou de

création
Méthode retenue

Valtech S.A.
France
Holding

Consolidante

Valtech UK
Angleterre
100%
1996
Intégration globale

Valtech Tech. AG
Suisse
100%
1998
Intégration globale

Valtech Inc.
USA
100%
1997
Intégration globale

Valtech AB
Suède
100%
1999
Intégration globale

Axon IT
Suède
100%
Juil.99
Intégration globale

Axon IT Uppsala AB
Suède
70%
Juil.99
Intégration globale

Object Space Inc.
USA
100%
Sept. 99
Intégration globale

Object Share UK
Angleterre
100%
Nov.99
Intégration globale

Object Share GmbH
Allemagne
100%
Nov.99
Intégration globale

Object Share AG
Suisse
100%
Nov.99
Intégration globale

Pacer Communication AB

Pacer Kundrelationer AB

Pacer Kompetens AB

Pacer Finantiell AB

Synaris AG

Ootec GmbH

Ootec Vertriebs GmbH

Suède

Suède

Suède

Suède

Allemagne

Allemagne

Allemagne
100%

100%

100%

100%

100%

100%

100%
Janvier 00

Janvier 00

Janvier 00

Janvier 00

Mars 00

Mars 00

Mars 00
Intégration globale

Intégration globale

Intégration globale

Intégration globale

Intégration globale

Intégration globale

Intégration globale

Note 3. Ecart d’acquisition

Les écarts d’acquisition résultent des différences entre les coûts d’acquisition des titres des sociétés consolidées et la part du groupe dans l’actif net de ces sociétés. Cette différence est calculée après prise en compte des retraitements nécessaires à l’application des normes du groupe et des ajustements des actifs et des passifs dont la « fair value » est différente de la valeur comptable à la date d’acquisition.

Un écart d’acquisition de KF 745 a été constaté en 1998 dans le cadre de la prise de participation de 10% effectuée dans la société Expede. Cet écart d’acquisition fait l’objet d’un amortissement sur une durée de 10 ans à compter du 1er janvier 1999.

Les écarts d’acquisition résultant des opérations de croissance externe réalisées en 1999, d’un montant total de KF 89.585, ont été intégralement imputés sur les capitaux propres consolidés selon les normes françaises en vigueur.

Les écarts d’acquisition résultant des opérations de croissance externe réalisées au cours du premier semestre 2000, d’un montant total de KF 174.558 (KF 42.552 au titre du groupe suédois Pacer et KF 132.006 au titre du groupe Synaris/Ootec) ont été comptabilisés selon les normes comptables en vigueur.

L’acquisition des titres Pacer a été comptabilisée selon la “méthode dérogatoire” (article 215 du règlement COB 99-02). L’acquisition du groupe Synaris/Ootec a été comptabilisée selon la méthode du purchase accounting. L’écart d’acquisition figure à l’actif et est amorti sur une période de 10 ans, conformément aux principes du groupe (Impact de 6.600 KF au 30 juin 2000).

Note 4. Passage de situation nette

Les variations des capitaux propres consolidés au cours des exercices 1999 et 2000 s’analysent comme suit :

FONDS PROPRES TOTAUX

30.06.2000
31.12.1999

En KF
en Keuros
en KF
en Keuros

A l’ouverture de la période
94 394
14 390
10 570
1 611

Dividendes distribués
0
0
0
0

Résultat net de la période
4 902
747
368
56

Provisions réglementées et subventions
0
0
0
0

Ecart de conversion
(486)
(74)
689
105

Autres variations
0
0
(90)
(14)

Variation de périmètre
0
0
0
0

Augmentation de capital
441 081
67 242
82 857
12 631

A la clôture de la période (part groupe)
539 891
82 306
94 394
14 390

Intérêts minoritaires
462
70
191
29

Les augmentations du capital correspondent aux opérations suivantes :

Emission d’actions en rémunération des titres Pacer (janvier 2000)
40 000 KF

Augmentation de capital en numéraire (mai 2000)
475 569 KF

Imputation du goodwill lié à Pacer Communication
(42 552) KF

Autres imputations (acquisitions 1999)
(248) KF

Imputation de frais liés à l’augmentation de capital
(31 694) KF

Levées d’options
6 KF

Total des augmentations de capital, 1er semestre 2000
441 081 KF

Les frais imputés sur la prime d’émission incluent les dépenses externes ayant permis de manière directe ou indirecte la réalisation des augmentations de capital ainsi que les frais engagés dans le cadre des prises de participation intervenues au cours de l’exercice, dès lors que ces opérations de croissance externe ont pu être financées grâce aux fonds collectés lors des appels au Nouveau Marché. Comptable ment, les frais considérés ont été imputés directement sur la prime d’émission, pour leur montant brut à ce stade. Ces frais seront déduits fiscalement du résultat taxable 2000 de Valtech SA. Les économies d’impôt qui en résultent seront imputées sur la prime d’émission lors de leur réalisation effective dans les exercices à venir.

Note 5. Dettes financières

Dettes financières soumises au paiement d’intérêts (en KF)
Montant brut
A 1 an au plus
De 1 an à 5 ans au plus
A plus de 5 ans

Etablissements de crédit
20 063
19 509
557
0

Etablissements de crédit-bail
1 128
510
618
0

Dettes Financières diverses
1 715
17 715
0
0

Total en KF
22 906
21 7131
1 175
0

En Keuros

Etablissements de crédit
3 059
2 974
85
0

Etablissements de crédit-bail
172
78
94
0

Dettes Financières diverses
261
261
0
0

Total en Keuros
3 492
3 313
179
0

Note 6. Impôts différés

Les impôts différés, déterminés selon la méthode du « report variable », résultent :

– des différences dans le temps entre les charges et produits retenus pour l’établissement des comptes consolidés et ceux retenus pour le calcul de l’impôt sur les bénéfices du groupe,

– des éliminations d’opérations réciproques entre les sociétés présentes dans le périmètre.

Conformément à la nouvelle méthodologie sur les comptes consolidés, le groupe a procédé au recensement de sa situation fiscale différée. En l’absence d’impôt différé passif au 30 juin 2000, le groupe n’a pas reconnu d’impôts différés actifs, dans un souci de prudence, les sources significatives d’impôt différé actif provenant de certaines pertes fiscales dont l’utilisation dans un futur proche n’est pas certaine.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES