EduBourseActualitésBull et IDC publient une étude européenne sur le stockage révélant les...

Bull et IDC publient une étude européenne sur le stockage révélant les difficultés que les directions informatiques rencontrent face la croissance des données

Des défis importants pour les grandes structures :

Une croissance annuelle de 30% par an des volumes de données stockées, en hausse constante,
L’importance de la reprise après sinistre, 89% des entreprises considérant qu’elle constitue leur principal défi pour les deux prochaines années,
Une augmentation moyenne en 2008 de 6.3% des budgets de stockage pour gérer la croissance des données et améliorer le niveau des prestations de services.

Il y a des difficultés majeures :

57% des entreprises ne sont pas préparées pour faire face aux incidents informatiques majeurs,
51% des entreprises ont peu, voire pas de visibilité sur l’information stockée hors du périmètre de leur centre informatique.

Les stratégies gagnantes et les meilleures pratiques :
La technologie FC SAN est largement préférée par les entreprises qui investissent dans le stockage en réseau aux technologies IP SAN ou NAS,
Le déploiement du stockage hiérarchisé s’accélère, perçu comme facteur d’optimisation des coûts.

Paris, le 12 Juin 2008 –

La récente enquête paneuropéenne menée par IDC et sponsorisée par Bull auprès des entreprises de grande et moyenne taille confirme que les directions informatiques continuent de se battre contre les conséquences de l’augmentation des volumes de données. Cela est vrai, que l’on envisage le stockage sous l’angle des coûts, de la gestion ou encore de la protection des données, notamment critiques de plus en plus nombreuses qui sont distribuées au sein des entreprises et hors d’atteinte des directions informatiques centrales.

Aider les directions informatiques à s’auto évaluer pour éventuellement redéfinir leur stratégie de stockage et leurs priorités, tel est l’objectif affiché de cette enquête. Elle couvre pour ce faire un spectre étendu de domaines et aborde les pratiques des entreprises qui doivent faire face à la forte croissance des données.

Karim Bahloul, Consulting Director chez IDC qui a dirigé l’étude, précise : « Cette étude a évalué l’ensemble des défis auxquels font face les moyennes et grandes entreprises sur les principaux marchés de l’Europe de l’Ouest, et dans la plupart des secteurs d’activité : administrations locales et centrales, la finance, l’industrie, la distribution, la santé, les services, les télécommunications et l’énergie. Elle a en premier lieu confirmé des convictions fortement ancrées autour de l’importance de la continuité opérationnelle et des défis que pose la croissance des données. Elle attire en même temps l’attention sur d’autres points moins évoqués, comme le manque de visibilité et de contrôle des directions informatiques sur les volumes importants de données critiques distribuées à travers l’entreprise ».

La croissance du stockage, un facteur aggravant
L’étude révèle que l’augmentation du nombre des données est clairement le défi numéro 1 des directions informatiques, et cela en dépit de prévisions d’utilisateurs qui estiment la croissance de leur propres données à un rythme annuel de seulement 30% au cours des deux prochaines années. Ce qui ne représente que la moitié des 60% de croissance annuelle des volumes de données dans le monde, sachant que ce taux de croissance est en constante augmentation. Cela amène à la conclusion que la croissance des données n’est pas comparable d’une entreprise à l’autre, que les grands groupes en ont déjà absorbé une partie par le biais des projet de dématérialisation à long terme et que, d’une façon générale, ils sont moins exposés à l’hyper croissance des données personnelles ou des données propres à certains secteurs d’activité comme celui des média.

Si la messagerie est citée comme la première cause de l’augmentation des données, les progiciels traditionnels (ERP/CRM) en sont la deuxième, ce qui confirme le rôle de la dématérialisation des principaux processus métiers. Face à cette situation, les utilisateurs ont plusieurs approches, associant la déduplication de données, la hiérarchisation et la consolidation du stockage, et avant toute autre chose, la centralisation de l’administration du stockage.

Autre conclusion de l’enquête, la continuité opérationnelle compte parmi les premières priorités pour 89% des entreprises interrogées, 57% des entreprises européennes avouant par ailleurs ne pas savoir convenablement répondre à un incident informatique majeur.

Enfin, l’étude fait ressortir des tendances inquiétantes pour de nouvelles catégories de données critiques : les données fichiers et PC amenées à être distribuées à travers de multiples entités et qui ne pourront pas bénéficier de la gestion et de la protection assurées par les directions informatiques centrales. Ainsi, 51% des personnes interrogées ont déclaré avoir peu voire pas de visibilité sur l’information stockée hors du centre informatique.

Une plongée au c¿ur de la problématique du stockage pour définir les meilleures stratégies de stockage
« Cette étude est une plongée au c¿ur de la problématique du stockage telle que doivent y faire face les entreprises européennes au quotidien. Elle est aussi un outil précieux pour nos clients pour la définition de leurs priorités, et pour nous, intégrateur de solutions de stockage, pour continuer d’accroître l’efficacité de nos offres » pour Benoît Hallez, Directeur des solutions de stockage StoreWay de Bull. « En parfaite adéquation avec les problématiques identifiées par l’étude, nous avons lancé en janvier 2008 une gamme complète de solutions pour la protection des données, incluant la reprise après sinistre sur réseaux IP, et des solutions pour classifier et protéger les données non structurées qui posent problèmes aux directions informatiques. Nous avons ainsi également annoncé en Avril les appliances StoreWay DPA Data Protection pour apporter aux sites distants, comme les petites filiales et les agences, une solution de gestion optimale, simple et économique ».

Présentée par IDC et Bull lors de séminaires européens, cette enquête est également téléchargeable à l’adresse suivante : http://www.bull.com/fr/storage/wp.html

A propos de Bull, architecte d’un monde ouvert
Expert des systèmes d’information ouverts, flexibles et sécurisés, Bull est l’un des premiers acteurs informatiques européens. Le Groupe accompagne les grandes entreprises et les administrations dans la transformation de leur système d’information en leur apportant son expérience et son savoir-faire dans trois domaines fondamentaux :

serveurs ouverts, robustes et performants basés sur des technologies standard, bénéficiant de son savoir-faire historique dans le domaine des grands serveurs d’entreprise ;

infrastructures applicatives flexibles et communicantes, grâce à ses alliances avec les principaux éditeurs et son engagement de longue date dans les logiciels libres ;

sécurité de bout en bout des échanges et des données pour préserver la souveraineté de ses clients.

Bull est particulièrement présent dans le secteur public, la santé, la finance, les télécommunications, l’industrie et la défense. Son réseau de distribution et de partenaires s’étend sur plus de 60 pays.

Pour plus d’informations : http://www.bull.fr

Contact
Bull
Anne-Marie Jourdain
rue Jean Jaurès – 78340 Les Clayes sous Bois – France
Phone: +33(0)1 30 80 32 52
E-mail: [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200