EduBourseActualitésDalet - Résultats 2000

Dalet – Résultats 2000

en M€----------------------|--2000--|--1999--
Chiffre d'affaires---------|--25,4--|--18,1--
dépenses de R&D------------|--5,0---|--2,8---
Résultat d'exploitation----|--(2,6)-|--(0,4)-
Résultat net---------------|--(1,9)-|--(0,2)-

Un chiffre d’affaires en forte croissance : +41%
Le Groupe DALET a réalisé au cours de l’exercice 2000 (clôture au 31/12) un chiffre d’affaires de 25,4M€ (+41%) à comparer à l’objectif de 24,5M€. Ce niveau d’activité tient compte d’une commande exceptionnelle de matériels de 2,2M€ dans le cadre de la mise en place de la plus importante base de données multimédia créée aux Etats-Unis (XM Satellite).

Les Nouveaux Médias ont enregistré une croissance de 392% à 6,4M€ contre 1,3M€ en 1999, essentiellement aux Etats Unis (77%) où Dalet a connu une très forte croissance de son activité (+175%).

L’activité sur les Médias Traditionnels est restée stable à 16,8M€, contre une prévision de croissance de 10%, du fait essentiellement de reports de projets en Asie Pacifique.

Progression de la marge brute à 66%
Sur l’année, corrigée de la commande exceptionnelle XM Satellite, DALET a enregistré un taux de marge brute de 66%, en progression de deux points par rapport à l’année précédente et conforme au plan de développement présenté lors de l’introduction en bourse.

Des efforts de R&D soutenus
DALET a consenti en 2000 des efforts soutenus en matière de R&D (5,0M€ vs 2,8M€ en 1999 et 3,7M€ prévus pour 2000 lors de l’introduction en bourse). Cet accroissement résulte de la décision stratégique de DALET :

– d’anticiper effort de R&D prévu initialement en 2001 afin de faire évoluer son offre vers la télévision, clé dans la stratégie de développement du Groupe,

– de privilégier la croissance interne, plus rapide et moins onéreuse que l’acquisition d’une société disposant de la solution technologique recherchée.

Tous les frais de R&D sont passés intégralement en charges sur l’année, sans aucune capitalisation.

Impact sur les résultats
Conformément à ce que le Groupe avait annoncé en février, l’impact des frais de R&D et le manque de chiffre d’affaires en Asie ont pesé sur le résultat d’exploitation qui ressort à -2,65M€.

Le résultat net, intégrant un résultat financier positif de 0,4 M€ et un crédit d’impôt de 0,3M€, ressort à –1,87M€.

Chiffre d’affaires du premier trimestre 2001
Le chiffre d’affaires du premier trimestre 2001 s’établit à 2,65M€ contre 4,4M€ au premier trimestre 2000, qui avait marqué le plus haut des investissements en Nouveaux Médias. Ce recul s’explique par le très fort ralentissement des investissements dans les projets Internet, streaming et mobiles des grands groupes de communication, et la crise des dotcom (“pure player” nouveaux Médias) qui avaient représenté 16% du CA Nouveaux Medias 2000. L’importance de la clientèle traditionnelle “radios” de DALET (Voice of America, National Public Radio, Groupe Largardère …) a cependant permis de maintenir un flux d’affaires récurrent.

Perspectives 2001
Le début de l’année 2001 a été marqué par l’acquition de la société ANN en Allemagne.

Cette opération stratégique est totalement complémentaire de l’investissement en R&D engagé par Dalet dans la télévision, ANN apportant :

– de nombreuses références dans la télévision (ARD-Aktuell, Bayerischer Rundfunk, RTL, NRK-Norvège, Mediaset-Italie, etc.),

– l’accès au marché allemand des médias, le plus grand en Europe, et sur lequel Dalet était encore peu présent

– l’expertise métier dans la mise en oeuvre de projets TV,

– un chiffres d’affaires significatif (4,5M€ en 2000) dont une part récurrente importante (1.4 M€ de contrats de maintenance au 1/01/01).

Hors acquisition ANN, et du fait du ralentissement enregistré au premier trimestre, DALET table désormais sur une stabilité de son chiffre d’affaires en 2001 par rapport à 2000, en anticipant un rééquilibrage des niveaux d’activité entre les Etats-Unis d’une part et l’Europe et l’Asie d’autre part.

Pour tenir compte des tendances actuelles du marché, DALET a opéré une rationalisation de ses structures et a sensiblement réduit le rythme de ses investissements commerciaux aux Etats-Unis et, dans une moindre mesure, en Europe. Toutefois, malgré le ralentissement ponctuel enregistré début 2001, le marché des solutions logicielles devrait connaître une croissance significative dans les années à venir. En effet la rationalisation des coûts actuellement en cours dans les grands groupes de médias (réduction d’effectifs dans les divisions Nouveaux Médias) devrait être suivie par des investissements dans des solutions permettant d’exploiter les contenus existants sur l’ensemble des canaux de diffusion (traditionnels et nouveaux).

Dalet a donc décidé de maintenir ses efforts en matière de R&D, notamment vis-à-vis de la télévision, pour consolider sa position de leader mondial sur le marché de la gestion numérique de contenu cross-media.

Fort d’une trésorerie nette de 15M€ au 1er avril 2001 (après règlement de 2M€ pour l’acquisition d’ANN) et sans endettement à moyen ou long terme, Dalet dispose ainsi des moyens financiers et humains pour mener à bien cette stratégie.

Dalet est un éditeur de logiciels pour médias (radio et télévision) et nouveaux médias (Internet, télévision interactive, mobiles multimédias) et est positionné sur un marché en forte croissance. Face à des solutions dédiées à un seul support de diffusion, le concept de Dalet est : “production unique – diffusions multiples”. Des outils très simples d’acquisition et d’édition permettent aux journalistes de créer eux-mêmes du contenu texte, image, audio ou vidéo, et rendent transparente la diffusion vers la radio numérique, la télévision interactive, les mobiles ou l’Internet multimédia. Présent dans le monde entier, Dalet compte plus de 1500 références dans 60 pays (ABC, CBS, CNN, BBC, Deutsche Welle, EMAP, Groupe Lagardère, France Television, JC Decaux, NRJ, Radio Canada, RTL-Bertelsmann, Voice of America…)

Demandez à recevoir l’information financière par mail : [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES