EduBourseActualitésGenset publie ses résultats pour le premier trimestre 2001

Genset publie ses résultats pour le premier trimestre 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Paris, le 24 avril 2001—Genset, S.A. (Nouveau Marché: GENSET, NASDAQ: GENXY), annonce ses résultats du premier trimestre 2001. Au 31 mars 2001, si l’on exclut les éléments non-récurrents, la Société annonce une perte consolidée de 10,0 millions d’euros, soit 1,23 euros par action, à comparer à la perte consolidée de 7,7 millions d’euros, soit 1,02 euro par action, pour le premier trimestre 2000. En incluant les éléments non-récurrents, la perte consolidée s’élève à 17,6 millions d’euros, soit 2,17 euros par action.

Le chiffre d’affaires total du trimestre s’élève à 5,2 millions d’euros, en recul par rapport à celui du premier trimestre 2000 (8,2 millions d’euros). La diminution du chiffre d’affaires ce trimestre reflète le changement de stratégie de la Société qui abandonne son approche de contrats limités d’identification de gènes avec des sociétés pharmaceutiques, pour se consacrer à la découverte et au développement de cibles et de produits pharmaceutiques pour son propre compte. Il en résulte une baisse du chiffre d’affaires de R&D de 5,6 millions d’euros au premier trimestre 2000 à 0,8 million d’euros au premier trimestre 2001. Les produits de R&D ressortent ainsi à 16% du chiffre d’affaires total. Pendant la même période, les ventes d’oligonucléotides ont progressé de 62,6% et se sont élevées à 4,3 millions d’euros contre 2,7 millions d’euros au premier trimestre 2000, le chiffre d’affaires le plus élevé jamais atteint par la Société.

Pendant le premier trimestre 2001, la trésorerie de Genset a diminué de 10,0 millions d’euros. Au 31 mars 2001, les disponibilités et valeurs mobilières de placement s’élèvent à 57,8 millions d’euros, contre 67,8 millions d’euros au 31 décembre 2000 et 39,2 millions d’euros au 31 mars 2000.

André Pernet explique : ” L’événement le plus significatif de ce premier trimestre 2001 a été la publication de nos résultats précliniques sur la Famoxin dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Mais il a été tout aussi important pour l’avenir de Genset d’avoir pu, pendant ce trimestre, réaliser une bonne partie de nos objectifs pour avancer dans la construction de notre pipeline. Nous avons abordé ce virage en terminant nos anciens contrats et avons renégocié notre contrat de découverte de gènes avec Abbott afin de le rendre compatible avec notre nouvelle stratégie “. Suite à cette renégociation, Genset a été libéré de tous travaux de recherche future pour Abbott et a récupéré la propriété intellectuelle qui avait été générée dans son programme bipolaire. En contrepartie, Genset a accepté de faire un paiement à Abbott et de lui licencier ultérieurement une protéine à cribler dans le domaine du système nerveux central. ” Nous avons, ajoute le Dr Pernet, mené à bien la négociation autour du plan social à Evry. Ceci s’est passé avec l’accord des représentants du personnel et de l’Administration du Travail. Le dispositif lié à l’accompagnement des salariés a aujourd’hui démarré. Les premiers résultats sont prometteurs et nous mettons tout en æuvre, conformément à nos engagements, pour aider tous les salariés à retrouver un emploi dans un proche avenir. ”

Les résultats du premier trimestre de Genset comprennent des éléments non-récurrents liés à cette étape transitoire. Tout d’abord, la Société a enregistré près de 1,4 million d’euros de coûts salariaux liés au plan social ainsi que 0,6 million d’euros d’honoraires pour mener à bien ce plan. L’annulation de la valeur nette comptable des immobilisations abandonnées suite au changement d’activité, en particulier dans le séquençage, a pesé pour 3,5 millions d’euros. Ensuite, 1,7 million d’euros correspondent au montant dû à Abbott afin de pouvoir récupérer la propriété intellectuelle liée au programme bipolaire et se libérer de tous travaux de recherche ultérieurs pour Abbott. Ceci était un élément stratégiquement important pour Genset puisque la maladie bipolaire est une cible clé de son nouveau plan de développement interne. Enfin, 0,4 million d’euros ont été dépensés pour explorer la possibilité de céder la division oligonucléotides de Genset. La Société prendra la décision dans un proche avenir de savoir s’il est de son intérêt de céder cette division.

Les frais de R&D sont passés de 12,0 millions d’euros au premier trimestre 2000 à 8,5 millions d’euros au premier trimestre 2001. Cette diminution résulte des efforts précédemment annoncés par la Société pour contrôler ses dépenses. L’augmentation des frais généraux ressort à 6% par rapport au même trimestre de l’année dernière (3,4 millions d’euros en 2001 contre 3,2 millions d’euros en 2000). Au quatrième trimestre 2000, les frais généraux s’élevaient à 4,0 millions d’euros.

En ce qui concerne les dépenses hors exploitation, pour le premier trimestre 2001, la société enregistre un gain de change de 0,6 million d’euros, comparé à une perte de change pour le premier trimestre 2000 de 0,1 million d’euros. Le résultat financier net du trimestre est une perte de 0,5 million d’euros, par rapport à un résultat nul au premier trimestre 2000 ; cette diminution résulte principalement de l’émission, en juin 2000, d’obligations convertibles.

Genset n’enregistre pas de crédit d’impôt recherche au cours du trimestre en conséquence de la diminution de ses dépenses de recherche et développement. Au cours du premier trimestre 2000, le crédit d’impôt recherche s’élevait à 1,2 million d’euros.

La société prévoit de continuer de réaliser des pertes ; le montant et la durée de ces pertes dépendront en grande partie du niveau de ses investissements dans ses activités de recherche et développement et du calendrier de ses futurs accords de licence sur les résultats de ces activités.

Genset est une société de génomique, qui a pour objectif de générer un pipeline de médicaments candidats, dans les domaines des maladies du système nerveux central et du métabolisme. Dans ces domaines entre autres, Genset a utilisé avec succès sa plateforme technologique intégrée et son approche par études d’association, pour identifier et caractériser des cibles et des marqueurs pour les réponses aux médicaments. Forte de son expérience, acquise grâce à ses partenariats avec des entreprises pharmaceutiques, et de son portefeuille de brevets en génomique, Genset envisage de poursuivre et de valider des cibles et des médicaments candidats pour son propre compte, en commençant par une protéine candidate issue de son programme sur l’obésité.

Les communiqués de presse de Genset sont disponibles sur le site Internet du Groupe : http://www.genxy.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES