LVMH – Chiffre d’affaires 1er trimestre 2001 : +12%

0
34

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2001 du groupe LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton a atteint 2.745 millions d’Euros, en croissance de 12% par rapport au premier trimestre 2000.

Les ventes continuent de croître dans l’ensemble des groupes d’activités, à l’exception du Champagne dont les ventes sont freinées par l’existence de stocks importants chez les distributeurs. Les ventes de Mode et Maroquinerie poursuivent leur forte croissance en dépit des contraintes de capacité de production chez Louis Vuitton Malletier. Les ventes de Parfums et Cosmétiques connaissent une progression de plus du double de celle du marché.

Par groupe d’activités, l’évolution est la suivante :

In millions of Euros 2001 2000 Evolution
Vins & Spiritueux 384 426 -10%
Mode & Maroquinerie 891 752 +18%
Parfums & Cosmétiques 506 423 +20%
Montres & Joaillerie 121 120 +1%
Distribution sélective 820 716 +15%
Autres activités 23 21 +9%
Total 2 745 2 458 +12%

Commentant ce chiffre d’affaires, Myron Ullman, Directeur Général, a déclaré :
“L’année 2001 débute par une croissance soutenue pour LVMH en dépit du ralentissement de l’économie aux Etats-Unis et au Japon, dont les effets ont été sensibles sur certaines activités. Le premier trimestre démontre la capacité de résistance du Groupe, fondée sur une stratégie qui privilégie une diversification géographique équilibrée et la qualité de nos marques mondialement connues. Notre priorité cette année est la croissance organique et le développement de nos marques afin d’augmenter leur parts de marché.”

Le premier trimestre, traditionnellement faible pour le champagne puisqu’il représente en général moins de 15% des ventes annuelles, est marqué par une baisse des ventes de Champagne. Ceci s’explique par un sur-stockage de la distribution. En revanche, la demande des consommateurs continue de progresser pour les marques du Groupe dans les principaux marchés (Europe, Etats-Unis et Japon).
Les ventes de Spiritueux poursuivent leur progression puisque Hennessy a vu ses ventes augmenter de plus de 6% en valeur et de 14% en volume, avec une croissance soutenue aux Etats-Unis et en Asie.

Les marques du groupe Mode et Maroquinerie poursuivent leur progression. Louis Vuitton continue de faire face à une demande croissante de ses produits. Ses ventes ont été limitées par des capacités de production encore insuffisantes auxquelles Louis Vuitton est en train de remédier par la montée en puissance de nouveaux sites de production à Sainte Florence et la construction de nouveaux ateliers, à Ducey notamment. Les autres marques continuent leur progression, notamment Kenzo et Loewe qui ont enregistré de bonnes performances. Fendi, consolidé dans les comptes depuis Juillet 2000, et Kenzo ont accru le contrôle de leur distribution au Japon à travers la création de joint ventures où ils sont majoritaires.

Les ventes de Parfums et Cosmétiques ont augmenté de 20%, hausse sensiblement plus élevée que celle du marché des parfums et cosmétiques sélectifs, à laquelle contribue en particulier le succès de J’Adore de Christian Dior et Flower de Kenzo. Aux Etats-Unis, ce groupe d’activités a poursuivi sa forte progression avec le succès de nos grandes marques comme Christian Dior et Givenchy, ainsi que la poursuite de la croissance des start up acquises récemment.

L’augmentation limitée des ventes de Montres et Joaillerie s’explique essentiellement par la décision de réduire les ventes en gros à d’autres sociétés horlogères, dont le montant passe de 15% à 5% du chiffre d’affaires de ce groupe d’activités en raison de l’arrivée à terme des licences de fabrication. Chaumet, Fred et Benedom, qui a concentré son activité sur la fabrication des montres Christian Dior, notamment Chris 47 , connaissent une croissance à deux chiffres.

Les ventes de la Distribution sélective ont augmenté de 15% par rapport au premier trimestre de l’année dernière avec des performances contrastées. L’activité de Sephora évolue favorablement avec une augmentation des ventes de 34% en Europe et de 60% aux Etats-Unis. Comme indiqué en mars, les investissements dans le développement du réseau Sephora, largement réalisés en 1999 et 2000, seront en réduction en 2001. Le groupe Bon Marché maintient sa forte croissance et continue de gagner des parts de marché. L’évolution du Yen liée au climat économique incertain affecte les habitudes de voyages et de dépenses, ayant ainsi un certain impact sur les ventes de DFS qui a réalisé un chiffre d’affaire comparable à la même période de l’année dernière. Le deuxième trimestre va profiter des nouvelles conditions de la concession de Hawaii qui entrera en vigueur en juin pour une nouvelle période de 5 ans. Enfin Miami Cruiseline, dont l’organisation fait l’objet d’une intégration depuis son acquisition l’année dernière, commence à voir une amélioration dans les niveaux d’achat des passagers.

LVMH maintient son objectif de réaliser pour 2001 une croissance à deux chiffres de son chiffre d’affaires et de son résultat opérationnel.