EduBourseActualitésFrance Telecom - Progression de 36,5% du chiffre d'affaires consolidé au 1er...

France Telecom – Progression de 36,5% du chiffre d’affaires consolidé au 1er trimestre 2001, tiré par la forte croissance des mobiles et le développement international

· Très forte croissance, grâce au développement rapide des mobiles en Europe, avec Orange ;
· Forte progression de l’Internet grand public, avec Wanadoo ;
· Accélération du développement international, qui représente plus du tiers du chiffre d’affaires
· Plus de 6 millions de nouveaux clients conquis par le Groupe France Télécom au cours du 1er trimestre 2001
· Croissance interne solide : +7,5% à périmètre et taux de change constants

Le chiffre d’affaires consolidé de France Télécom au 31 mars 2001 s’établit à 10 milliards d’euros

Le chiffre d’affaires consolidé de France Télécom au 31 mars 2001 s’établit à 10 milliards d’euros (65,9 milliards de francs), en progression de 36,5% par rapport au 1er trimestre de l’année précédente, après une croissance annuelle de 23,7% en 2000.
Au 31 mars 2001, le nombre total d’abonnés de France Télécom dans les sociétés contrôlées s’élève à 83,2 millions contre 57,2 millions à la fin mars 2000 (soit une augmentation de 45,4 % en un an) et 77 millions à fin 2000.
La très forte progression du chiffre d’affaires consolidé correspond au développement rapide des activités à l’international dont le chiffre d’affaires à fin mars 2001 progresse de 163%. Les activités à l’international représentent 33,5 % du chiffre d’affaires total du Groupe France Télécom au 31 mars 2001 contre 17,4% un an auparavant..
A périmètre et taux de change constants, la croissance au 31 mars 2001 s’élève à 7,5%, après une croissance annuelle de 8,1% en 2000. Elle correspond, en particulier, à la forte croissance des services de téléphonie mobile et des activités liées à l’Internet pour le grand public et les entreprises.
A l’occasion de la publication de ces chiffres, Michel Bon, Président de France Télécom, a déclaré :
” Le chiffre d’affaires de ce trimestre montre bien l’efficacité de notre stratégie de croissance, tirée -comme prévu-, par les deux moteurs que sont les mobiles et l’Internet grand public. Le Groupe France Télécom a poursuivi au cours du 1er trimestre son développement international, avec une part du chiffre d’affaires qui s’établit désormais à 33,5%, contre 25,8% en 2000. L’intégration de France Télécom Mobiles et d’Orange et de Wanadoo et de Freeserve se déroule parfaitement et permet d’ores et déjà de bénéficier des premières synergies et d’accélérer la croissance du Groupe France Télécom dans son ensemble. ”

* *

Le chiffre d’affaires contributif d’Orange s’élève à 3,4 milliards d’euros au 31 mars 2001, en croissance de 131,1% par rapport au 1er trimestre de l’année précédente. Le nombre d’abonnés contrôlés d’Orange atteint 33,2 millions au 31 mars 2001 contre 14,3 millions à la fin du 1er trimestre 2000, soit une progression de 132,7% en un an. Les activités de l’opérateur mobile britannique Orange plc sont consolidées dans les comptes de France Télécom à partir du 1er septembre 2000.
Le nombre de clients d’Orange France progresse de 38,1%, pour atteindre 15,1 millions au 31 mars 2001 contre 10,9 millions un an plus tôt. Orange France maintient sa position de leader avec une part de marché, exprimée en nombre de clients, de 48,2 % à fin mars 2001, niveau identique à la situation de fin décembre 2000. Orange Royaume-Uni compte 11,0 millions de clients à fin mars 2001 contre 6,0 millions fin mars 2000, soit une augmentation de 84,7% en un an. Sa part de marché a encore progressé au cours du 1er trimestre 2001, pour atteindre 25,4% au 31 mars 2001 contre 24,5% au 31 décembre 2000. Le nombre d’abonnés contrôlés d’Orange hors France et Royaume-Uni a plus que doublé en un an, s’établissant à 7,1 millions à la fin mars 2001 contre 3,4 millions un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires contributif de Wanadoo s’établit à la fin du 1er trimestre 2001 à 290 millions d’euros, en croissance de 57,6 % par rapport à l’activité du 1er trimestre de l’année précédente. Au 31 mars 2001, le nombre de clients actifs s’établit à 4,940 millions, dont 2,145 millions en France, soit un quasi triplement en un an (+69,1% hors l’apport de Freeserve).
L’audience des portails et des sites thématiques de Wanadoo et de Freeserve est également en très fort développement, avec 1,103 milliard de pages vues au mois de mars 2000, contre 528 millions en décembre 2000.

Le chiffre d’affaires des services fixes, voix et données en France s’établit à 5 milliards d’euros, en croissance de 5,2% au 31 mars 2001. Cependant, les termes contractuels des licences accordées aux opérateurs mobiles en France ont été modifiés fin 2000, les prix des communications des abonnés des réseaux fixes vers les abonnés des réseaux mobiles étant désormais déterminés par les opérateurs de téléphonie fixe. Ainsi, tenant compte de ce changement de relations contractuelles et sur une base comparable1 , ce chiffre d’affaires est en léger retrait de 1,8% par rapport au premier trimestre de l’année précédente. Cette baisse est principalement imputable aux produits de la téléphonie fixe, qui enregistrent une diminution de 7,3%, sur une base comparable1, due aux baisses des prix des communications en France et à l’international, intervenues l’an dernier.
Par ailleurs, le volume du trafic téléphonique des services fixes (voix et services en ligne) connaît une progression de 15,2% tirée par le développement du trafic local d’accès à Internet, qui a plus que doublé (+116,9%) par rapport au 1er trimestre 2000.
La part du trafic longue distance (national et international) acheminé par les opérateurs concurrents de téléphonie fixe et interconnecté au réseau de France Télécom s’établit à 35,4% en mars 2001 contre 32,8% en décembre 2000. Cette évolution confirme le ralentissement du gain de part de marché des concurrents de France Télécom sur le trafic longue distance, déjà observé au cours du 4ème trimestre 2000.
Le chiffre d’affaires des réseaux d’entreprises progresse de 19,5% grâce à la très forte croissance des services d’accès numériques à hauts débits et des solutions réseaux internet destinées aux entreprises.
Les produits des services en ligne enregistrent également une forte progression au 31 mars 2001 (+27,1%) générée, pour l’essentiel, par le développement des communications locales d’accès à Internet qui bénéficient, depuis le 27 février 2001, de la mise en place du Tarif Internet. La croissance de cette activité témoigne du développement actif de la société de l’information en France.

Les services fixes, voix et données hors de France enregistrent une croissance de 44,2% au 31 mars 2001. A périmètre et taux de change constants, la progression s’établit à 6,0% et concerne pour l’essentiel le développement de l’activité en Espagne avec Uni2 (réseau fixe) et des opérations mobiles au Liban, en Argentine et au Salvador. Les entrées de périmètre concernent principalement Global One, et les opérateurs égyptien Mobinil et jordanien JTC.

1A compter du 1er janvier 2001, le chiffre d’affaires de la téléphonie fixe de France Télécom enregistre les produits des communications fixe-vers-mobile facturées aux abonnés du réseau fixe. Parallèlement, les coûts de terminaison d’appel que France Télécom reverse aux opérateurs mobiles tiers pour acheminer ces communications sur leurs réseaux, sont comptabilisés dans les charges opérationnelles de la période.

* *

PROFIL DU GROUPE AU 31 MARS 2001
Au 31 mars 2001, le Groupe France Télécom avait accès à un total de 83,2 millions d’abonnés, contre 77 millions à fin 2000, dans les sociétés contrôlées, répartis de la façon suivante :

Nombre d’abonnés
(en millions) Nombre de pays

Télécommunications mobiles 36,5 22
Téléphonie fixe 39,4 10
Accès internet (clients actifs) 5,2 11
Réseaux câblés 2,1 2

Au cours du 1er trimestre 2001, le nombre total d’abonnés contrôlés est en augmentation de 6,2 millions. Celle-ci est due, pour environ un tiers, à l’intégration de l’activité du fournisseur britannique d’accès à Internet Freeserve (2,1 millions de clients actifs) en mars 2001. Le développement des opérations existantes concerne principalement les mobiles, en progression de 3,4 millions par rapport à la situation de la fin décembre 2000, dont près de 800 000 clients supplémentaires en France et 1,198 million au Royaume-Uni .

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES