EduBourseActualitésValeo - Assemblées Générales - Premier Conseil de Surveillance

Valeo – Assemblées Générales – Premier Conseil de Surveillance

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Les Assemblées Générales Ordinaire et Extraordinaire des actionnaires de Valeo se sont réunies à Paris le 9 mai 2001 et ont été suivies du premier Conseil de Surveillance.

Résultats 2000

Les actionnaires ont approuvé les comptes de l’exercice 2000.

Le chiffre d’affaires consolidé a progressé de 18 % pour s’établir à 9 120 millions d’euros. Le résultat d’exploitation a atteint 573 millions d’euros également en augmentation de 18 %. Le résultat net a atteint 368 millions d’euros, soit 4 % du chiffre d’affaires, en baisse de 35 % par rapport à l’exercice 1999 qui a bénéficié d’une plus-value exceptionnelle réalisée sur la cession de la participation de Valeo dans LuK.

Au 31 décembre 2000, les capitaux propres s’élevaient à 2,92 milliards d’euros. Les provisions étaient de 1,29 milliard d’euros, en baisse de 9 %. Le Groupe présentait, à fin 2000, un endettement net de 426 millions d’euros, principalement lié à l’acquisition des activités automobile de Labinal et aux opérations de croissance externe en Asie. Le ratio endettement financier net sur fonds propres était de 15 %.

2000 a été une année contrastée. Une forte croissance interne et une amélioration des marges d’exploitation au cours du premier semestre ont été suivies, au second semestre, d’une baisse des marges. Les six derniers mois de l’année ont été marqués par une importante détérioration du marché américain à laquelle est venu s’ajouter un ralentissement sensible de la croissance en Europe et en Asie. De plus, l’acquisition des activités automobile de Labinal et les acquisitions en Asie, fin 2000, ont pesé sur les marges.

Gouvernement d’entreprise

Les actionnaires ont également approuvé la transformation de Valeo en une société anonyme à Conseil de Surveillance et à Directoire ainsi que les nominations au Conseil de Surveillance de Carlo De Benedetti, Arnaud Fayet, Noël Goutard, Yves-André Istel, Jean-Marc Janodet, Alain Minc, Ernest-Antoine Seillière, Jean-Pierre Souviron, Erich Spitz et Guy de Wouters.

Dividende

Le dividende, au titre de l’exercice 2000, a été fixé à 1,35 euro hors avoir fiscal soit 2,03 euros avoir fiscal compris. Le dividende est payable à partir du 1er juin 2001.

Stratégie de redressement

Thierry Morin, Président de Valeo, a rappelé les résultats du 1er trimestre 2001. Le chiffre d’affaires du Groupe s’est élevé à 1 308 millions d’euros, en augmentation de 21 %, et le résultat d’exploitation a fortement diminué entraînant une perte nette de 179 millions d’euros, qui inclut une provision de 163 millions d’euros. De plus, 2001 devrait connaître une chute significative du marché en Amérique du Nord et en Asie et une légère décroissance en Europe.

Partant de ce constat, Thierry Morin indique qu’il refocalise les équipes sur le redressement rapide des résultats. Une série de mesures a été lancée comprenant notamment la rationalisation de la base fournisseurs, la résorption des sureffectifs et des heures supplémentaires, le déploiement de la stratégie Euroland et Alena (rééquilibre de la capacité de production vers les pays à bas coûts) ainsi que la réduction des frais administratifs. De plus, un programme d’amélioration de l’utilisation des équipements, de sélection rigoureuse des investissements et de programmes de R&D et de réduction des stocks a été introduit dans toutes les usines. L’impact de toutes ces mesures sera une forte réduction des coûts et des capitaux engagés.

La résorption des sureffectifs se fera en respectant les réglementations nationales et les valeurs de concertation et de responsabilité sociale. Elle reposera notamment sur une réduction du nombre de temporaires dans toutes les usines du Groupe.

Simultanément, le Groupe attaque les chantiers prioritaires tels que l’usine de Rochester, aux Etats-Unis, les activités Eclairage et Distribution et l’intégration des activités Sylea récemment acquises.

Le Groupe se désengagera rapidement des segments à faible croissance ou en contraction, des activités de niche ou à faible contenu technologique. Ces activités représentent plus de 10 % du chiffre d’affaires du Groupe. Ce désengagement permettra d’améliorer la marge d’exploitation du Groupe et de libérer des liquidités.

Par ailleurs, le Groupe concentrera ses efforts sur l’amélioration de la rentabilité et l’enrichissement des activités Electrique et Electronique, qui comptent un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros, en particulier les domaines de ” Gestion de l’Energie Electrique “, avec la généralisation des architectures 42V, et de la ” Vie à Bord “, concept novateur fédérant les métiers de Valeo dans l’activité de l’habitacle de l’automobile.

Avec ses 75 200 employés d’une grande compétence, la méthode 5 Axes et une structure financière saine, Valeo dispose d’importants atouts pour redresser rapidement ses résultats et répondre aux attentes de ses clients.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES