EduBourseActualitésProgression de 4.3% du chiffre d'affaires consolidé d'Axa à taux de change...

Progression de 4.3% du chiffre d’affaires consolidé d’Axa à taux de change et périmètre comparables au cours du premier trimestre 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

· Le chiffre d’affaires Vie / Epargne / Retraite, qui représente 60% du chiffre d’affaires total, s’élève à 12,4 milliards d’euros, en progression de 0,6% par rapport au premier trimestre de l’an dernier.
· Le chiffre d’affaires Dommages, qui représente 24% du chiffre d’affaires total, s’élève à 5,0 milliards d’euros, en progression de 3,3% par rapport à la même période l’an passé
· Le chiffre d’affaires de la Gestion d’Actifs, qui représente 4% du chiffre d’affaires total, s’élève à 0,9 milliards d’euros, en retrait de 0.6% seulement par rapport à l’an dernier, en dépit de la baisse des marchés actions.
· L’Assurance Internationale, qui représente 10% du chiffre d’affaires total, s’élève à 2,0 milliards d’euros, en progression de 40,5%

Les chiffres reportés dans ce document n’ont pas été ajustés des variations de périmètre et de taux de change. Les taux de croissance ont été calculés à méthode comparable, et ont donc été ajustés des variations de périmètre, de principes comptables, et de taux de change.
PARIS—AXA publie un chiffre d’affaires consolidé de 20,6 milliards d’euros pour le premier trimestre, en progression de 4,3% par rapport au premier trimestre de l’an passé.
« La bonne tenue du chiffre d’affaires d’AXA sur l’ensemble de ses métiers, dans un contexte difficile, confirme la validité d’une stratégie diversifiée, qui vise à améliorer la performance du Groupe en dépit des aléas des marchés financiers», a déclaré Henri de Castries, Président du Directoire d’AXA. « Les moteurs de notre activité, à savoir la démographie, la réforme des systèmes de retraite et de la fiscalité, et le besoin en conseil financier, continuent à avoir un effet positif sur notre chiffre d’affaires.
La diversité de nos implantations géographiques et la complémentarité de nos lignes de métier ont permis de réaliser un chiffre d’affaires trimestriel solide. La baisse de l’activité Vie / Epargne / Retraite en France et aux Etats-Unis, les deux pays les plus importants en termes de contribution, a été compensée par une bonne performance dans d’autres zones géographiques, en particulier au Royaume-Uni, en Belgique et en Australie. Les activités d’AXA en France et aux Etats-Unis, bien qu’en baisse, ont sur-performé leurs marchés respectifs. »
« Nos activités Dommages ont bénéficié des hausses tarifaires intervenues en Europe au cours du premier trimestre, même si ces effets ont été partiellement freinés par le maintien d’une politique de souscription plus stricte. Les résultats ont été particulièrement encourageants en France, en Allemagne et en Belgique, trois des marchés Dommages les plus importants pour AXA».
« Nous sommes plus optimistes quant aux perspectives de croissance du chiffre d’affaires cette année, en raison de la récente stabilisation des marchés actions et d’une amélioration continue des tarifs en Dommages », a déclaré Henri de Castries. « Si l’environnement économique des derniers mois nous a conduit à exercer une grande vigilance sur les dépenses, nous n’avons pas ralenti la mise en place résolue de notre stratégie basée sur le conseil la multi-distribution et l’architecture ouverte. »

VIE / EPARGNE / RETRAITE
Le chiffre d’affaires consolidé Vie / Epargne / Retraite s’élève à 12.386 millions d’euros, en progression de 0,6%.
· Au Royaume-Uni, les ventes de produits Retraite ont progressé de 34% ; en Australie, le chiffre d’affaires Vie / Epargne / Retraite a progressé de 28%.
· En Allemagne et en Belgique, les ventes de produits en unités de compte ont fortement progressé.
· Aux Etats-Unis et en France, les activités Vie / Epargne / Retraite ont baissé mais ont toutefois affiché des performances supérieures aux résultats provisoires de leurs marchés respectifs.

EUROPE
France : les primes s’élèvent à 2.972 millions d’euros, en baisse de 9,8% par rapport au premier trimestre record de l’année dernière, qui avait connu un taux de croissance de 57,4% en raison de l’arrivée à échéance de produits à fiscalité avantageuse (PEP …). Cette baisse se compare toutefois favorablement à la baisse du marché français, estimée à -15%.
Les primes individuelles, qui constituent 60% des primes, ont baissé de 18,9% mais sont en progression de 27% par rapport au premier trimestre de 1999. Les primes collectives ont baissé de 8,1% en raison d’importantes ventes de contrats à prime unique au cours du premier trimestre 2000. Ces baisses ont été en partie compensées par une progression de 18% des ventes en Santé et Invalidité. Les ventes de contrats en unités de compte sont restées fortes, et représentent 53% de l’épargne vie individuelle, contre 56% il y a un an.
Royaume-Uni : le chiffre d’affaires total s’élève à 2.187 millions d’euros, en hausse de 14,5% par rapport au premier trimestre 2000.
En Vie, l’indice des affaires nouvelles (New Business Index, NBI) d’AXA UK a progressé de 28% au premier trimestre 2001, par rapport à une croissance du marché estimée à 10-15%. Ces bons résultats ont été atteints grâce au lancement de nouveaux produits d’une part, et à l’expansion des canaux de distribution des agents et des IFAs d’autre part.
Le chiffre d’affaires Vie a progressé de 15,8 %, bénéficiant essentiellement des produits retraite à prime unique, qui ont connu une croissance de plus de 50% par rapport à l’année dernière. Le chiffre d’affaires Retraite, qui représente 53% des primes totales, a progressé de 34%, à 755 millions d’euros. Cette croissance s’explique par des changements dans la loi fiscale (déplafonnement partiel des contributions déductibles fiscalement) ayant incité les clients à investir en produits d’épargne, ainsi que par l’introduction de produits retraites dit « de transfert » au cours du trimestre. Le lancement de nouveaux Comptes Individuels d’Epargne (ISA, Individual Savings Accounts) , avec notamment un nouveau produit multi-gestionnaire (multi-manager), a permis aux ventes de progresser de 39% dans un marché des ISAs qui connaissait une forte baisse. En Santé, les primes ont progressé de 5,6%, grâce à une hausse des tarifs. Allemagne: le chiffre d’affaires total s’élève à 717 millions d’euros, en hausse de 3.7% par rapport au premier trimestre 2000.
La réforme des systèmes de retraite continue de faire évoluer le « mix produit », les primes provenant des ventes de contrats en unités de compte ayant progressé de 45%, tandis que les produits traditionnels ont vu leurs ventes baisser de 7%. La forte croissance des ventes de produits en unités de compte, qui à ce jour ne représentent qu’une part limitée des primes globales, devrait continuer en raison des changements de réglementation fiscale.
En santé, les primes s’élèvent à 149 millions d’euros, en hausse de 14.5% par rapport à une croissance de marché estimée à 5%, en raison du lancement de nouveaux produits et d’augmentations tarifaires.

Belgique: le chiffre d’affaires total s’élève à 457 millions d’euros, en hausse de 75.9% par rapport au premier trimestre 2000.
La croissance des primes s’explique essentiellement par le lancement de nouveaux produits à taux fixe, ainsi que par la croissance rapide des ventes de produits en unités de compte, en progression de 46%. Ces deux catégories de produit ont bénéficié de bonnes performances financières, et représentent 84% du chiffre d’affaires Vie / Epargne / Retraite individuelle, contre 68% à la fin du premier trimestre 2000. Les primes collectives ont connu une hausse de 11.1% au cours du trimestre.
Nous avons continué à élargir notre gamme d’OPCVM, avec le lancement d’un nouveau produit structuré dont les ventes ont atteint 50 millions d’euros au cours des quatre semaines de commercialisation.
Autres pays européens: le chiffre d’affaires total s’établit à 802 millions d’euros, en hausse de 27,3%.

AMERIQUE DU NORD
Le chiffre d’affaires Vie / Epargne / Retraite a connu une baisse de 13,6% à 2.871 millions d’euros.
· La faiblesse persistante des marchés actions a eu un impact significatif sur les ventes de contrats en unité de comptes (les marchés ayant baissé de 24%) et d’OPCVM aux Etats-Unis.
· Forte croissance du nombre de “AXA Management Accounts (AMA)”, des actifs placés sur ces “AMA” ainsi que du nombre d’études patrimoniales (financial plans) Etats-Unis: le chiffre d’affaires total s’élève à 2.855 millions d’euros, en baisse de 13,8% par rapport au premier trimestre record 2000.
Les contrats d’épargne retraite individuelle (annuity), qui représentent 60 % du chiffre d’affaires total, ont connu une baisse de 18,9 %. En dépit de ce ralentissement, AXA a augmenté sa part de marché en Vie individuelle (individual variable annuities) d’après les résultats provisoires obtenus sur ce marché.
Les primes en Assurance Vie ont baissé de 3,5%, la décroissance du marché de l’assurance vie collective, dont l’activité est très irrégulière, ayant été partiellement compensée par des ventes soutenues de produits Vie par les réseaux de distribution tiers (courtiers, conseillers financiers, banques).
Le lancement national du modèle de planning financier a continué à afficher une
croissance soutenue, les actifs de la clientèle “AMA” ayant progressé de 13% et les ventes de comptes « AMA » de 27% sur une base séquentielle. Par rapport au premier trimestre 2000, le nombre d’études patrimoniales vendues au cours du premier trimestre 2001 a progressé de 14%, tandis que par rapport au quatrième trimestre 2000 la progression s’établit à 45%.

Le chiffre d’affaires provenant des autres activités (4% du chiffre d’affaires total), en particulier les commissions de gestion d’actifs et les commissions sur la distribution de produits tiers, ont progressé de 10%.

ASIE PACIFIQUE
Le chiffre d’affaires Vie / Epargne / Retraite s’établit à 2.380 millions d’euros, en hausse de 7,1%.
Australie et Nouvelle Zélande: Les primes ont augmenté de 27,9% pour s’élever à 543 millions d’euros. Les affaires nouvelles réalisées en épargne et retraite, ont progressé de 42,2 %, en raison des améliorations apportées à nos produits et grâce au développement de nos réseaux de distribution.
Les primes en santé, qui constituent 23% des primes totales, ont progressé de 20,5% grâce à des mesures d’incitation gouvernementales.
Les autres lignes de produit ont connu une croissance de 10,1% en raison de renouvellements de primes plus importants, de la croissance des affaires en portefeuille, et représentent globalement 13% du chiffre d’affaires total du trimestre.
Japon: Les primes s’élèvent à 1.561 millions d’euros, stables par rapport au premier trimestre 2000 sur une base comparable. Le mix produit continue cependant d’évoluer de façon significative des produits collectifs à marges faibles vers des produits de type individuel à plus forte marge. Les ventes de produits collectifs ont reculé de 16% en raison de non-renouvellements, tandis que les primes individuelles ont progressé de 8,5%, bénéficiant d’une plus forte demande de produits en unités de compte.
En santé, les primes affichent une croissance de 5,3%.

DOMMAGES
Le chiffre d’affaires consolidé du premier trimestre 2001 s’élève à 5.017 millions d’euros, en hausse de 3,3%.
· Les augmentations tarifaires en Dommages continuent à renforcer le chiffre d’affaire et ouvrent des perspectives positives pour l’année
· Des affaires nouvelles en hausse dans certaines lignes de métiers France: Les primes ont augmenté de 4,7% pour s’élever à 1.368 millions d’euros, bénéficiant d’augmentations tarifaires et de la croissance des affaires en portefeuille.
L’activité automobile, qui représente 39% des primes totales, a progressé de 3,6%. Les lignes individuelles ont connu une croissance de 2% en dépit de critères de souscription plus sélectifs, les lignes commerciales ont progressé de 7,7%, principalement en raison d’une significative hausse tarifaire dont l’impact a été partiellement freiné par la diminution du nombre d’affaires en portefeuille. L’activité MRH, qui représente 34% des primes totales, a progressé de 5,8%, notamment grâce aux hausses tarifaires.

Allemagne : Les primes s’élèvent à 1.394 millions d’euros, en augmentation de 2,0% dans un marché très concurrentiel.
L’activité automobile, qui représente 36% des primes totales, a progressé de 2% en raison d’une augmentation tarifaire. Les lignes individuelles ont connu une croissance modeste de 1%, tandis que les lignes commerciales ont progressé de 12%.
L’activité MRH, qui représente 25% des primes totales, a progressé de 0,5%. Les lignes commerciales ont progressé de 3,6% grâce aux hausses tarifaires, alors que les lignes individuelles ont connu une baisse de 2,1%, en raison de moindres renouvellements résultant d’une forte concurrence sur les prix. Les autres lignes d’activité, représentant approximativement 40% des primes totales, ont progressé de 3,5%, ceci reflétant des évolutions mitigées selon les activités.
Royaume-Uni : les primes s’élèvent à 594 millions d’euros, la baisse de 6,9% s’expliquant par l’application de critères de souscription plus sélectifs dans l’activité automobile.
L’activité automobile, qui représente 36% des primes totales, a chuté de 25%, essentiellement en raison du non renouvellement volontaire de certains contrats non-profitables et des fortes augmentations tarifaires pratiquées courant 2000. Les autres lignes d’activité, composant 62% des primes totales ont connu une croissance de 10%, tirée par la forte croissance en MRH commerciale (+25%) et par une augmentation de 18% en dommages et responsabilité civile imputable aux hausses tarifaires. L’activité MRH individuelle a connu une baisse de 6%, en raison de la réduction des affaires en portefeuille.
Belgique: Les primes s’établissent à 394 millions d’euros, en augmentation de 3,2% par rapport au premier trimestre 2000.
Les lignes individuelles, qui constituent 59% des primes totales, ont baissé de 0,7%. L’activité automobile a progressé de 0,5% en raison des hausses tarifaires. L’activité MRH a connu une baisse de 2,3% imputable à un décalage dans l’émission des primes.
Les lignes commerciales, qui représentent 37% des primes totales, ont progressé de 3,6% grâce à de fortes hausses tarifaires d’une part, et à l’augmentation du nombre d’affaires en portefeuille d’autre part.
Autres Pays: Les primes s’établissent à 1.268 millions d’euros, en augmentation de 8,9%. Les chiffres d’affaires de l’Espagne et de l’Italie, qui représentent chacun 25% de l’activité des Autres Pays, ont progressé de 5,9% et 5,7% respectivement. Cette croissance s’explique par des hausses tarifaires en Espagne et par une augmentation du nombre de contrats en Italie.

GESTION D’ACTIFS
Le chiffre d’affaires de la gestion d’actifs s’établit à 888 millions d’euros, en baisse de 0,6%.
Alliance Capital: En excluant les 239 millions d’euros en provenance de Sanford C. Bernstein, acquise en octobre 2000, le chiffre d’affaires d’Alliance s’élève à 531 millions d’euros, en recul de 3,7% par rapport au premier trimestre 2000. Cette baisse s’explique principalement par la chute de 12% des marchés actions aux Etats-Unis au cours du premier trimestre de cette année (comparé à une hausse de 5% de ces mêmes marchés sur la même période il y a un an).
Les actifs sous gestion, principal moteur de la croissance, n’ont chuté que de 5% au cours de ce trimestre par rapport à la chute de 12% du marché, le montant des actifs à taux fixes sous gestion ayant connu une progression de 11%. La collecte nette s’élève à 11 milliards d’euros, et est positive dans tous les canaux de distribution.
AXA Investment Managers: Le chiffre d’affaires s’établit à 112 millions d’euros, en hausse de 20,0%, le montant des actifs sous gestion ayant lui-même progressé de 6%. Le chiffre d’affaires a bénéficié de la croissance des ventes d’OPCVM actions d’une part et d’une migration importante des actifs des compagnies d’assurance de l’actif général vers des actifs en unités de compte, ces deux évolutions ayant pour effet d’accroître les commissions perçues. Les actifs sous gestion moyens en unités de compte ont progressé de 12% et les actifs sous gestion moyens pour compte de tiers ont progressé de 17%.

ASSURANCE INTERNATIONALE
Les primes de l’assurance internationale ont progressé de 40,5% pour s’élever à 2.020 millions d’euros.

Réassurance
Les primes s’élèvent à 1.311 millions d’euros, en hausse de 69,3%, en raison notamment des hausses tarifaires en réassurance « catastrophes dommages aux biens » ainsi que de l’augmentation du volume d’affaires dans les autres lignes d’activité.

Assurance
Les primes s’élèvent à 567 millions d’euros, en baisse de 6,5%, en raison notamment de l’application d’une politique de souscription plus stricte en France.

A propos du Groupe AXA
Le Groupe AXA est un leader mondial de la protection financière et de la gestion de patrimoine. Les activités d’AXA sont géographiquement diversifiées, avec une concentration sur les marchés d’Europe de l’Ouest, d’Amérique du Nord et de la région Asie/Pacifique. Au 31 décembre 2000, AXA a publié un montant d’actifs sous gestion de 893 milliards d’euros et un chiffre d’affaires de 80 milliards d’euros pour l’année 2000 (20 milliards d’euros pour le premier trimestre 2001). L’action AXA est cotée à la Bourse de Paris sous le symbole “AXA”. Aux Etats-Unis, l’American Depositary Share (ADS) AXA est cotée au NYSE sous le symbole “AXA”.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES