EduBourseActualitésAu Symposium 2008 de la Fondation Novartis pour un Développement Durable, des...

Au Symposium 2008 de la Fondation Novartis pour un Développement Durable, des experts s’interrogent sur les conditions d’un dialogue constructif

La confrontation des opinions débouche souvent sur des solutions meilleures, raison pour laquelle le dialogue entre différents groupes sociaux est si important
Pour un dialogue constructif, il est toutefois nécessaire de définir au préalable les conditions de la discussion ainsi que ses objectifs
Le Symposium annuel de la Fondation Novartis pour un Développement Durable invite les acteurs de la société civile à dialoguer sur des thèmes touchant à la vie en société et au développement

Bâle, le 4 décembre 2008 – Demain vendredi, à l’occasion du 10e Symposium annuel de la Fondation Novartis pour un Développement Durable intitulé « Oser d’avantage le dialogue ? », des spécialistes internationaux se pencheront sur les conditions nécessaires à un dialogue constructif entre interlocuteurs des mondes politique, économique et social.

Ce sujet est né du constat que non seulement les entreprises, mais également les associations et beaucoup de groupes sociaux ont tendance à ne s’intéresser qu’à eux-mêmes. Les opinions s’y forgent ainsi dans une sorte de « huis clos », sur la base d’informations parcellaires. Le dialogue, en introduisant la pluralité des opinions, permet en revanche de trouver des solutions plus innovantes, à la condition néanmoins de définir au préalable les conditions et les limites de l’exercice.

« Il faut d’abord déterminer les objectifs et le contenu du dialogue, ainsi que les ‘règles du jeu’, par exemple le début, la fin, les pauses, les conditions de poursuite ou d’interruption de la discussion », explique Klaus M. Leisinger, président et directeur de la Fondation Novartis pour un Développement Durable. Selon lui, un dialogue bien préparé et mené de manière professionnelle s’avère souvent être une expérience très instructive.

Parmi les orateurs célèbres invités à s’exprimer durant cette journée, on mentionnera la présence d’Egon Bahr, considéré comme l’artisan de « l’Ostpolitik » du chancelier Willy Brandt : durant la guerre froide, il avait encouragé le dialogue avec les gouvernements d’Europe de l’Est. Julia Onken, psychothérapeute et auteure, soulignera pour sa part l’importance de l’honnêteté, du respect et de l’empathie entre interlocuteurs. François Meienberg, de la Déclaration de Berne, évoquera les limites du dialogue lorsqu’il est par exemple utilisé pour instrumentaliser l’autre ou repousser l’introduction de mesures concrètes.

Le Symposium annuel de la Fondation se veut un lieu de réflexion critique et de débats contradictoires où les opinions les plus diverses peuvent s’exprimer sur le sujet choisi. Le public auquel il s’adresse est également très contrasté ; quelque 400 personnes devraient participer à cette édition 2008 du Symposium : collaborateurs d’organisations d’aide au développement, fonctionnaires, scientifiques, étudiants et représentants de l’économie.

Le texte des conférences et des photos du Symposium sont disponibles sur le site de la Fondation: www.novartisfoundation.org/symposium.

A propos de la Fondation Novartis pour un Développement Durable
La Fondation Novartis pour un Développement Durable est une organisation à but non lucratif ; ses activités sont liées au programme de Corporate Responsibility de Novartis, qui en assure le financement. La mission de la Fondation consiste à soutenir des projets d’aide au développement dans le secteur de la santé et à fournir une aide à l’autonomie. Font également partie de ses principaux objectifs : des analyses approfondies, du conseil et des publications dans les domaines de la responsabilité de l’entreprise et de la politique de développement. En reliant entre elles différentes approches (projets concrets, activités de type think tank, plate-forme de débats), la Fondation cherche à élaborer des stratégies innovantes pour résoudre des problèmes de développement connus. En 2007, la Fondation Novartis pour un Développement Durable a investi quelque 10 millions de francs suisses dans divers projets, essentiellement en Afrique et en Asie.
Vous trouverez davantage d’informations sur la Fondation et ses projets sous : www.novartisfoundation.org.

# # #

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200