EduBourseActualitésSemaine du Lundi 17 au Vendredi 21 Juillet

Semaine du Lundi 17 au Vendredi 21 Juillet

Malgré de bons chiffres économiques, de bons résultats de la part du géant mondial de l’informatique IBM et un discours rassurant d’Alan Greenspan, le Dow Jones baisse de 0,73% et le Nasdaq baisse de 3,70% sur la semaine.

>>> Lundi 17/07 : “Bonne nouvelle du côté des valeurs technologiques”
De nouveaux indicateurs économiques seront révélés ce mardi : l’indice des prix à la consommation qui constituent un des indicateurs privilégiés du niveau d’inflation outre atlantique.
Ces chiffres permettront aux opérateurs d’anticiper la prochaine action de la FED lors de sa future réunion du 22/23 août prochain.
Porté par de bons résultats des valeurs technologiques (Internet et semi-conducteurs), le Nasdaq évolue dans le vert ce lundi matin.
Les investisseurs effectuent un nième arbitrage des valeurs du secteur de la vieille économie vers celles de la nouvelle économie. (Dow Jones vers Nasdaq).
Néanmoins dans l’attente de l’annonce du coût de la vie des ménages américains, les volumes échangés restent faibles.
Finalement, le Dow Jones baisse légérement de 8,48 points (-0,08%) à 10 804,27 et le Nasdaq grimpe de 28,49 points (+0,67%) à 4 274,67.

Sur le plan des devises, la bonne tendance des Marchés US soutient le dollar. Ce dernier s’apprécie face à ses deux grandes rivales : le Yen et l’Euro.
La monnaie Japonaise (Yen) subit de plein fouet les déclarations de la Banque du Japon qui a précisé qu’elle continuerait sa politique de taux zéro afin d’éviter de nouvelles faillites comme celles survenues ces dernières semaines.
Rappelons que les “traders devises” (opérateurs) avaient pris, ces dernières semaines, des positions d’achat dur le Yen, estimant que la Banque du Japon stopperait sa politique de taux zéro suite aux bons résultats enregistrés par son économie.

>>> Mardi 18/07 : “Un indicateur mitigé”
Les chiffres de l’indice des prix à la consommation pour le mois de juin ressortent mitigés. Attendu en hausse de 0,4% en global et de 0,2% hors énergie, ils s’établissent finalement en hausse de 0,6% en global (plus fort que prévu) et à 0,2% hors énergie (conforme aux prévisions).
Notons que l’indice des prix hors énergie constitue l’indice de réference, le noyau dur des prix à la consommation aux Etats-Unis.
Sachant que les prix du pétrole ont connus de fortes tensions ces derniers mois et ont par conséquent atteint des niveaux de prix très élevés (32$ le baril à New York), on peut être surpris qu’à moitié par une répercussion plus forte que prévu sur l’indice des prix à la consommation global.
Pour ce qui est de l’indice de fond (hors énergie), il est conforme aux attentes, ce qui est une très bonne nouvelle et prouve que la politique de resserement monétaire de la FED (Réseve fédérale américaine) porte ses fruits et que la demande et l’offre aux Etats Unis commence à s’équilibrer.
Les indices américains ouvrent néanmoins cette séance en baisse. Les chiffres publiés ne sont pourtant pas fondamentalement mauvais mais soit par manque d’analyse, réaction exagérée ou recherche de la moindre annonce pour prendre des bénéfices, on assiste à un mouvement de vente qui entraine les Marchés à la baisse.
De bons résultats des valeurs technologiques ne suffisent donc pas à relever les Marchés en cours de séance.
Le DJ chute de 64,35 points (-0,6%) à 10 732,92 et le Nasdaq perd 97,50 points (-2,3%) à 4 177,17.

Sur le plan des devises, l’Euro continue sa chute face au dollar et atteint un plus bas après avoir casser un nouveau support proche de 93 cents pour 1 dollar.

>>> Mercredi 19/07 : “Des Profit warnings perturbent les Marchés”

Microsoft prévient les Marchés que son chiffre d’affaire du 4e trimestre 2000 ne sera pas aussi performant que celui estimé par le Marché. Cette annonce fait “boule de neige” ce mercredi matin sur les Marchés et les indices ouvrent la séance dans le rouge.
Les annonces de résultats du 2e trimestre sont bons dans l’ensemble mais les opérateurs se tournent désormais sur les résultats des 3e et 4e trimestre car si l’économie effectue bien son attérissage en douceur, les résulats ne sront pas aussi performants que ceux prévus.
Dans tous les cas de figure : attérissage en douceur de l’économie ou nouvelle hausse des taux, les chiffres d’affaire et résultats seront affectés, ce sont ces chiffres qu’essayent désormais de prévoir les analystes, ce qui les rend plus prudents et très réactifs.
Un discours d’Alan Greenspan est prévu ce jeudi. Les investisseurs préférent donc prendre laurs bénéfices et attendre ce discours.
Le Dow Jones perd 43,84 points (-0,41%) à 10 696,08 et le Nasdaq chute lourdement de 121,54 points (-2,91%) à 4 056,63.

Sur le plan des devises, un rapport plus mauvais que prévu sur l’état de l’économie allemande plombe le cours de l’Euro. Déjà fortement attaquée depuis quelques semaines, l’Euro perd encore du chemin face au dollar. Les opérateurs estiment désormais que sans une nouvelle intervention à la hausse de la BCE, l’Euro risque de rencontrer des problèmes pour se reprendre face au dollar.

>>> Jeudi 20/07 : “Après Yahoo! la semaine dernière, merci IBM !”

Cette fois-ci, c’est IBM, le numéro 1 mondial des constructeurs informatique, qui vient au secours des Marchés avec une annonce de chiffre d’affaire plus fort que celui estimé par les analystes.
Les Marchés évoluent donc en ce début de séance dans le vert.
Alan Greenspan a d’autant plus rassuré les Marchés sur l’avenir des valeurs du secteur technologique. Ce dernier estime que les très forts gains de l’économie américaine observés ces dernières années proviennent en grande partie des gains de productivité réalisés par le secteur technologique. Il insiste aussi sur le fait que ces gains sont toujours aussi forts et permettent à l’économie d’enregistrer une forte croissance sans de trop fortes tensions inflationistes.
Toutes ces bonnes nouvelles permettent au Marché et en particulier aux valeurs Internet pures de se reprendre suite à leur mauvaises performances boursières de ces dernières semaines.
Le DJ gagne 147,79 points (+1,38%) à 10 843,87 et le Nasdaq monte de 128,93 points (+3,18%) à 4 184,56.

Sur le plan des devises, suite au discours de Alan Greenspan qui a rassuré les marchés sur le fait que la FED ne devrait pas avoir recours dans l’immédiat à un nouveau resserement de sa politique monétaire, le dollar perd de sa valeur face à l’Euro.

>>> Vendredi 21/07 : “Prises de bénéfices”

Les investisseurs profitent ce vendredi de révisions en baisse de chiffres d’affaires futurs de la part de Ericsson et de Agilent Technologies Inc pour prendre des bénéfices après le rally haussier observé hier.
On remarque donc que malgré les bons commentaires de Alan Greenspan la veille qui laisse entrevoir une issue favorable (sans hausse de taux) à la prochaine réunion de la FED les 22 et 23 août prochain, les investisseurs restent prudents et profitent de la moindre occasion pour prendre leurs bénéfices.
Le DJ finit en baisse de 110,31 points (-1,02%) à 10 733,56 et le Nasdaq perd 90,11 points (-2,15%) à 4 094,45.

Sur le plan des devises, la grande gagante du jour est l’Euro. Le dollar baisse pour la 2e fois de suite car les opérateurs croinet désormais qu’une nouvelle hausse des taux américains n’est pas à l’ordre du jour. Le Yen chute fortement et perd près de 1,5% face à l’Euro en raison de la survenance d’un rapport faisant état que la hausse de l’économie nippone ne sera pas aussi forte que prévue.

>>> Notre avis
Les investisseurs réagissent de manière exagérée et sans fondements réels d’après nous.
En effet, l’indicateur des prix à la consommation hors énergie est ressorti conforme aux attentes, IBM a annoncé de très bons résultats et Alan Greenspan a effectué un discours rassurant.
De plus les prix du pétrole devraient baisser les mois prochains, ce qui devrait ramener l’indices des prix à la consommation global (avec énergie) sur des niveaux corrects.
Le seul point noir provient du côté des valeurs. Si le scénario de “Soft Landing” se précise, l’économie américaine devrait connaître un ralentissement, ce qui devrait jouer à la baisse sur les chiffres d’affaires et résultats des 3e et 4e trimestre. Tout dépand des previsions faites il y a quelques mois par les analystes. Si celles-ci avaient été exagérées, il se pourrait bien que l’on assiste à quelques annonces de Profit warning (révisions à la baisse de résultats) ou Profit Earnings (révisions à la baisse de chiffre d’affaires).
Dans ces conditions, nous pensons que les Marchés américains restent Bullish (dans une logique de hausse) sur les prochains mois mais que l’on assitera à des séances de corrections suite à de mauvaises annonces de sociétés.
Toujours le même conseil, ne pas rester seul face aux Marchés et bénéficier de bonnes analyses sectorielles pour essayer d’identifier les secteurs qui seront fortement touchés par le Soft Landing de l’économie américaine.

A lundi prochain pour un nouveau tour d’horizon des Marchés américains !

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES