EduBourseActualitésGDF Suez - 4ème trimestre 2008 : Croissance du chiffre d’affaires de...

GDF Suez – 4ème trimestre 2008 : Croissance du chiffre d’affaires de +17 % sur l’année 2008 ; Confirmation de l’objectif de croissance de l’EBITDA pour l’année 2008

Le chiffre d’affaires réalisé en 2008 s’élève à 83,1 milliards d’euros en progression brute de +16,6 % par rapport à l’exercice 2007 et en croissance organique de +17,5 %. Cette progression témoigne de la pertinence et de la robustesse du modèle de développement de GDF SUEZ. Toutes les branches et toutes les zones géographiques contribuent positivement à cette performance, qui résulte principalement :

de la poursuite du développement en Europe comme à l’international, dans le gaz et l’électricité ;
d’un contexte de prix de marché des énergies élevés et volatils sur l’année 2008 ;
d’un développement commercial soutenu sur les activités de services à l’énergie ;
de la poursuite des investissements dans les infrastructures ;
de la croissance des activités de SUEZ ENVIRONNEMENT.
Au 4ème trimestre 2008, le chiffre d’affaires du Groupe connaît une progression de +14 % par rapport au 4ème trimestre 2007. Cette croissance est à comparer à une progression de +18 % sur les 9 premiers mois de l’année, témoignant pour certaines branches de conditions moins favorables sur le dernier trimestre que sur les 9 premiers mois de l’année.

L’EBITDA 2008 pro forma du Groupe sera en ligne avec l’objectif annoncé. Comme publié lors du chiffre d’affaires des 9 premiers mois de l’année, la performance opérationnelle du Groupe (EBITDA) au 4ème trimestre est marquée par :

la forte baisse des prix des produits pétroliers au cours des derniers mois de l’année 2008 ;
le ralentissement des opérations d’arbitrage GNL dans le monde du fait d’une demande en gaz moindre en Asie ;
la non répercussion des coûts de fourniture du gaz naturel dans les tarifs réglementés en France ;

CHIFFRE D’AFFAIRES CONTRIBUTIF PAR BRANCHE

Le chiffre d’affaires est en progression brute de +11 825 millions d’euros :

Croissance organique (+12 074 millions d’euros) ;
Effets de périmètre (+747 millions d’euros), dont :
Effets d’entrées (+1 774 millions d’euros) principalement sur Energie Europe & International +1 111 millions d’euros (acquisition de Teesside, changement de méthode de comptabilisation des activités de commercialisation d’Italcogim Energie en Italie et acquisition de la société de négoce en électricité Elettrogreen en Italie), SUEZ ENVIRONNEMENT +337 millions d’euros et Services à l’Energie +319 millions d’euros (acquisition de six centrales de cogénération en Italie de 370 MW).
Effets de sorties (-1 027 millions d’euros) concernant essentiellement SUEZ ENVIRONNEMENT 388 millions d’euros (majoritairement cession d’Applus), Energie Europe & International 377 millions d’euros (mise en équivalence de Gasag à compter du 1er janvier 2008, cession de Calidda au Pérou et de Chehalis aux Etats-Unis) et Services à l’Energie -262 millions d’euros (cession de Cofathec ADF en France).
Effets de change (-997 millions d’euros dont -364 millions d’euros sur le USD et -515 millions d’euros sur le GBP), notamment au sein de Energie Europe & International (- 623 millions d’euros) et de SUEZ ENVIRONNEMENT (-254 millions d’euros).
Le Groupe réalise 92 % de son chiffre d’affaires en Europe et en Amérique du Nord, dont 86 % en Europe.

BRANCHE ENERGIE France

En 2008, le chiffre d’affaires de la Branche Energie France s’élève à 14 457 millions d’euros, en progression de +16,9 % par rapport à 2007.

La croissance du chiffre d’affaires à climat moyen sur la période s’élève à +12 %.

La croissance brute résulte pour les trois quarts de la croissance des prix des énergies, en lien avec la très forte hausse des coûts d’approvisionnement.

La progression des volumes vendus, du fait notamment de conditions climatiques plus favorables en 2008, contribue à hauteur d’environ 20 % à l’évolution du chiffre d’affaires de la branche.

Le solde provient d’entrées de périmètre, associées au développement du Groupe dans l’éolien et les services à l’habitat. Sur ce dernier segment d’activité GDF SUEZ a accéléré son développement en 2008 ; le Groupe pèse ainsi dorénavant environ 10 % du marché français des solutions photovoltaïques en habitat individuel.

Les ventes de gaz naturel s’établissent à 294 TWh en croissance de +1,6 % par rapport à 2007. GDF SUEZ maintient une part de marché d’environ 95 % sur le marché des particuliers et d’environ 85 % sur le marché d’affaires, ouverts à la concurrence depuis respectivement 2007 et 2004.

Les ventes d’électricité atteignent 32 TWh et progressent de +12 %. Ces ventes connaissent une évolution contrastée selon les segments de clientèle : une croissance sur les marchés des particuliers et de gros ; un retrait pour les clients industriels du fait de conditions de prix difficiles. Depuis juillet 2007, le Groupe gère près de 400 000 nouveaux contrats de clients particuliers. Au total, avec les contrats auprès des professionnels, ce sont près de 600 000 contrats électricité qui sont gérés par GDF SUEZ en France. Par ailleurs, la production d’électricité de la branche est en progression annuelle de + 4,5 % par l’effet combiné des deux éléments suivants :

• amélioration de la production des centrales hydrauliques et du cycle combiné gaz DK6 à Dunkerque ;
• croissance de la production éolienne, organique ou par intégration des sociétés acquises en 2007 et 2008 (Compagnie du Vent, Nass & Wind devenu Eole generation, Erelia, Great et Eolienne de la Haute-Lys).

BRANCHE ENERGIE EUROPE & INTERNATIONAL – DIVISION BENEDELUX

En 2008, le chiffre d’affaires de la division Benedelux s’établit à 14 156 millions d’euros, en progression brute de +18,9 % par rapport à 2007 et de +22,2 % en organique.

L’effet de périmètre (-317 M€) concerne le changement de méthode de consolidation de Gasag, filiale de distribution de gaz en Allemagne, qui est mise en équivalence depuis le 1er janvier 2008 (intégration proportionnelle précédemment).

Les ventes d’électricité réalisées sur la zone s’élèvent à 9 632 millions d’euros à fin 2008 contre 8 109 millions d’euros à fin 2007, en croissance organique de +18,8 %.

En Belgique et au Luxembourg (Belux) les ventes d’électricité progressent de +16,9 % par rapport à 2007 et reflètent l’évolution des prix de marché de l’électricité, fortement influencés par la hausse des prix des combustibles fossiles. Les prix de vente en Belgique reflètent également la hausse des tarifs de transport et de distribution (+4,8 % en 2008), éléments sans impact sur la marge. Les volumes vendus au Belux sont en baisse de -4 % (74,1 TWh en 2008 contre 77,2 TWh en 2007) sous l’effet notamment de la baisse des ventes aux distributeurs en Belgique et des effets du ralentissement économique observé sur le dernier trimestre 2008.

Les ventes d’électricité aux Pays-Bas et en Allemagne progressent de +21,3 % par rapport à 2007 tant sous l’effet de l’évolution des prix que grâce à l’augmentation des volumes vendus notamment aux Pays-Bas (+4,8 % avec 23,3 TWh vendus en 2008).

Les ventes de gaz s’élèvent à 3 414 millions d’euros à fin 2008 contre 2 764 millions d’euros à fin 2007, en croissance organique de +39,5 % et bénéficient principalement de l’évolution du prix du gaz et de conditions climatiques plus favorables qu’en 2007. Les volumes vendus sont néanmoins en baisse sur la zone (-1,6 TWh soit -2,1 %) principalement sur les ventes aux clients industriels aux Pays-Bas alors que les volumes vendus en Belgique et en Allemagne sont en progression par rapport à 2007.

Les ventes d’autres services (refacturations de prestations aux intercommunales wallonnes notamment) s’élèvent à 1 110 millions d’euros à fin 2008 contre 1 034 millions d’euros à fin 2007.

BRANCHE ENERGIE EUROPE & INTERNATIONAL – DIVISION EUROPE

En 2008, le chiffre d’affaires de la Division Europe s’établit à 8 749 millions d’euros, en progression brute de +32,4 % par rapport à 2007.

Cette progression résulte notamment d’effets de périmètre, au Royaume-Uni avec l’acquisition de la centrale à cycle combiné gaz de Teesside (+407 millions d’euros), en Italie avec l’acquisition de la société de commercialisation et d’optimisation d’Elettrogreen (+106 millions d’euros) ainsi que la montée au capital d’Italcogim Energie (+366 millions d’euros).

La forte croissance organique de la Division (+23,8 %) provient des éléments suivants :

des prix de marché en hausse sur l’ensemble de la zone, effet tempéré par des répercussions incomplètes des coûts de fourniture de gaz dans les pays où reste en vigueur un système de tarifs réglementés ;
un développement des capacités de production électriques installées en Italie ;
une croissance significative de la production électrique en Espagne, du fait de conditions climatiques, hydrauliques et de marché favorables (+3,2 TWh).
BRANCHE ENERGIE EUROPE & INTERNATIONAL – DIVISION INTERNATIONAL

En 2008, le chiffre d’affaires de la Division International s’établit à 7 623 millions d’euros, en progression brute de +14,1 % par rapport à 2007 et en croissance organique de +18,4 %.
La croissance organique, à +18,4 %, reflète le dynamisme commercial du Groupe sur toutes ses zones de développement à l’international, dans un contexte de forte croissance de la demande d’énergie et de hausse des prix.

Plus précisément, la croissance organique de l’activité provient de :

l’Amérique du Nord (+638 millions d’euros), principalement grâce au développement des ventes directes d’énergie aux clients industriels et commerciaux (+319 millions d’euros), des ventes sur le marché de gros (+125 millions d’euros), reflétant principalement des prix plus élevés ainsi qu’à la croissance de l’activité GNL ayant bénéficié d’un fort effet prix (+85 millions d’euros) ;
l’Asie/Moyen-Orient (+183 millions d’euros) grâce à l’accroissement des ventes en Turquie (+111 millions d’euros), à l’augmentation des prix en Thaïlande (+36 millions d’euros) et au développement du Groupe dans les pays du Golfe, la centrale de Sohar ayant contribué pour la première fois en année pleine en 2008 ;
l’Amérique Latine (+329 millions d’euros). L’accroissement des ventes d’électricité au Brésil (+88 millions d’euros) reflète à la fois une augmentation des prix des contrats bilatéraux et un accroissement des ventes sur le marché « spot » où Tractebel Energia bénéficie de sa stratégie d’allocation de l’énergie assurée et de prix particulièrement élevés au 1er trimestre. L’augmentation des ventes au Pérou (+95 millions d’euros) et au Chili (+132 millions d’euros) s’explique principalement par des effets prix positifs tandis que le Panama (+13 millions d’euros) bénéficie de la mise en service de nouvelles capacités (centrale de Balboa en août 2008).
BRANCHE GLOBAL GAZ & GNL

En 2008, le chiffre d’affaires contributif de la Branche Global Gaz & GNL s’élève à 10 827 millions d’euros, en croissance brute de +33,7 % par rapport à 2007.

Le chiffre d’affaires total de la Branche Global Gaz et GNL, y compris prestations intragroupes, s’élève à 22 394 millions d’euros, en progression de + 29,6 % par rapport à 2007.

Le 4ème trimestre 2008, en progression brute de +21,4 % par rapport au 4ème trimestre 2007, témoigne cependant d’une inflexion de tendance par rapport aux 9 premiers mois de l’année (+39,1 %), du fait notamment de contextes de prix et de marché moins favorables.

Le chiffre d’affaires contributif de l’Exploration-Production, qui s’élève à 1 875 millions d’euros, est en croissance organique de +43 % (à comparer à +58 % sur les 9 premiers mois de l’année). Cette progression résulte principalement de la forte hausse des prix moyens des hydrocarbures jusqu’à la fin de l’été 2008 :

+23 % de hausse sur le prix moyen du Brent (€/bep) sur l’année, à comparer à +46 % sur les 9 premiers mois ;
+81 % de hausse du prix moyen du gaz naturel sur le NBP (€/MWh) sur l’année, à comparer à +106 % sur les 9 premiers mois.

Elle résulte également d’une hausse de la production, qui s’élève à 51 Mbep, en croissance de +20 % par rapport à 2007. Cette évolution est liée pour l’essentiel à la mise en production de nouveaux actifs aux Pays Bas et en Norvège.

Le chiffre d’affaires des autres entités de la Branche a également progressé en lien avec :

la forte hausse du prix des hydrocarbures jusqu’à la fin de l’été 2008 ;
le niveau soutenu des opérations d’arbitrage GNL sur l’année (48 cargaisons pour 38 TWh en 2008, contre 40 cargaisons pour 31 TWh en 2007), même si le 4ème trimestre 2008 se caractérise par un net ralentissement de cette activité (5 cargaisons contre 11 cargaisons au 4ème trimestre 2007) ;
la croissance des ventes de gaz naturel :
en France, les ventes Grands Comptes (hors régies ) sont en augmentation de +9 TWh à 87 TWh ;
en Europe, les ventes Grands Comptes sont en progression de +8 TWh à 82 TWh ;
les ventes court terme et autres ventes (y compris régies) augmentent de 8 TWh pour atteindre 134 TWh.
BRANCHE INFRASTRUCTURES

Le chiffre d’affaires contributif de la Branche Infrastructures s’établit à 896 millions d’euros, en progression de +37,8 % par rapport à 2007.

Le chiffre d’affaires total de la Branche Infrastructures, y compris prestations intragroupes, s’élève à 5 498 millions d’euros, en progression de +6,9 % par rapport à 2007.

Cette croissance, en contributif, est principalement liée au développement des volumes acheminés par GrDF pour le compte de tiers. Ces derniers s’élèvent à 28,8 TWh, en croissance de +9,4 TWh par rapport à 2007, impactés positivement également par le retour à des conditions climatiques plus favorables.

La progression du chiffre d’affaires est par ailleurs soutenue par :

la mise en place au 1er juillet 2008 du nouveau tarif d’accès aux infrastructures de distribution, révisé à la hausse de +5,6 %, pour la période 2008-2012 ;
l’augmentation des capacités de stockage souscrites par les tiers (+3,9 TWh) ;
la hausse des souscriptions sur le réseau de transport en France ainsi que le raccordement de centrales à cycle combiné gaz ;
l’entrée dans le périmètre de la branche des activités de stockage en Allemagne.
BRANCHE ENERGIE SERVICES

En 2008, le chiffre d’affaires de la Branche Energie Services s’élève à 13 993 millions d’euros, en croissance organique de +8,8 % par rapport à 2007.

En France, les activités de services (Elyo France et Cofathec Services) progressent de +18,6 % (+421 millions d’euros). Cette évolution provient du développement commercial, de conditions climatiques plus favorables et de la hausse du prix des énergies. Les activités d’installation et de maintenance sont également en croissance (+4,9 %) dans l’ensemble des entités (Ineo, Endel, Axima, Seitha), le ralentissement de certains secteurs d’activité freine la croissance sur le dernier trimestre 2008.

En Belgique, la progression des activités en services et des activités de chauffage, ventilation et climatisation (HVAC) s’élève à +7,1 %.

L’activité aux Pays-Bas bénéficie d’un carnet de commandes élevé et des mesures de recentrage et d’optimisation de son organisation. Elle affiche une croissance de +10,5 % (+124 millions d’euros).

Toutes les divisions de Tractebel Engineering (Nucléaire, Energie, Infrastructure et International) sont en croissance très soutenue. La croissance organique globale de ces activités est de +18,9 %.

Hors France et Benelux, les activités de la branche progressent de +13,1 % en Europe du Sud (+128 millions d’euros) principalement sur le marché italien et malgré un recul des commandes en Espagne dû à la crise immobilière. Dans les pays du Nord de l’Europe, la croissance du chiffre d’affaires est de +5,2 % soutenue par le développement en Allemagne et au Royaume-Uni.

BRANCHE ENVIRONNEMENT

SUEZ ENVIRONNEMENT a réalisé un chiffre d’affaires de 12 352 millions d’euros à fin 2008, en hausse de +5,4 % par rapport à fin 2007 en variation brute et hors cession d’Applus et de +5,6 % en croissance organique. La croissance soutenue du chiffre d’affaires et de la performance opérationnelle en ligne avec la guidance 2008 ont été détaillées lors de la publication de SUEZ ENVIRONNEMENT le 29 janvier 2009.

ANALYSES COMPLEMENTAIRES

ANALYSE DU CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ZONES GEOGRAPHIQUES

ANALYSE DE LA CROISSANCE ORGANIQUE EN BASE COMPARABLE

CHIFFRE D’AFFAIRES CONSOLIDE

Le chiffre d’affaires consolidé établi conformément aux normes IFRS s’établit à 67,9 milliards d’euros contre 47,5 milliards d’euros au 31 décembre 2007 soit une progression brute de 43,1 %.

Ces données 2008 sont différentes de celles commentées ci-avant (comptes pro forma) compte tenu des éléments suivants :

les entités ex-GDF ne sont entrées dans le périmètre qu’à compter du 22 juillet 2008 (impact de –17,5 milliards d’euros) ;
Fluxys est consolidé par intégration globale jusqu’au 30 juin 2008 (impact de +0,1 milliard d’euros) ;
Distrigaz est également consolidé par intégration globale jusqu’au 30 septembre 2008 (impact de +2,2 milliards d’euros).

L’un des premiers énergéticiens au niveau mondial, GDF SUEZ est présent sur l’ensemble de la chaîne de l’énergie, en électricité et en gaz naturel, de l’amont à l’aval. En inscrivant la croissance responsable au cœur de ses métiers (énergie, services à l’énergie et Environnement), il se donne pour mission de relever les grands défis : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d’approvisionnement, lutter contre les changements climatiques et optimiser l’utilisation des ressources. GDF SUEZ s’appuie sur un portefeuille d’approvisionnement diversifié et un parc de production électrique flexible et performant pour proposer des solutions énergétiques innovantes aux particuliers, aux collectivités et aux entreprises. Le Groupe compte 198 200 collaborateurs pour un chiffre d’affaires en 2007 de 71,2 milliards d’euros. Coté à Bruxelles, Luxembourg et Paris, GDF SUEZ est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Stoxx 50, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe et ASPI Eurozone.

Déclarations prospectives

La présente communication contient des informations et des déclarations prospectives. Ces déclarations comprennent des projections financières et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant des opérations, des produits ou des services futurs ou les performances futures. Bien que la direction de GDF SUEZ estime que ces déclarations prospectives sont raisonnables, les investisseurs et les porteurs de titres GDF SUEZ sont alertés sur le fait que ces informations et déclarations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes, difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de GDF SUEZ qui peuvent impliquer que les résultats et développements attendus diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les déclarations et informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par GDF SUEZ auprès de l’Autorité des Marchés financiers (AMF) et/ou de la United States Securities and Exchange Commission (SEC), y compris ceux énumérés sous la section « Facteurs de Risques » du Document de Référence Gaz de France enregistré le 15 mai 2008 sous le numéro R.08-056 et du document de référence SUEZ déposé auprès de l’AMF le 18 mars 2008 sous le numéro D.08-0122 et de son actualisation déposée auprès de l’AMF le 13 juin 2008 sous le numéro D.08-0122-A01, sous la section 3 du prospectus d’émission et d’admission des actions GDF SUEZ résultant de la fusion par absorption de SUEZ par Gaz de France visé par l’AMF le 13 juin 2008 sous le numéro 08-126 ainsi que sous la section « Risk factors » du Form F4 enregistré auprès de la SEC le 16 juin 2008. L’attention des investisseurs et des porteurs de titres GDF SUEZ est attirée sur le fait que la réalisation de tout ou partie de ces risques est susceptible d’avoir un effet défavorable significatif sur GDF SUEZ.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200