EduBourseActualitésSchneider Electric - Chiffre d’affaires consolidé au 30 juin 2001 : +...

Schneider Electric – Chiffre d’affaires consolidé au 30 juin 2001 : + 7,7%

Au 30 juin 2001, le chiffre d’affaires consolidé de Schneider Electric atteint 4,9 milliards d’euros en progression de +7,7% par rapport à la période équivalente de 2000.
A périmètre et changes constants, la progression des ventes atteint +3,9%.

Les évolutions par zones géographiques sont les suivantes :

------------------|-Chiffre d'affaires-|-Evolution à-|-Evolution à-
------------------|-au 30/06/2001------|-données-----|-données-----
------------------|-(en Md d'euros)----|-constantes--|-courantes---
Europe------------|--1,74--------------|--+ 7,7%-----|--+ 14,4%----
France------------|--0,74--------------|--(0,3%)-----|--+ 0,3%-----
Amérique du Nord--|--1,56--------------|--(5,8%)-----|--+ 1,0%-----
Reste du Monde----|--0,89--------------|--+ 20,2%----|--+ 15,1%----
Total-------------|--4,93--------------|--+ 3,9%-----|--+ 7,7%-----

La progression du chiffre d’affaires à fin juin 2001 fait apparaître un net ralentissement de l’activité aux Etats-Unis et un léger recul en France. La croissance reste forte dans le reste de l’ Europe et à l’international.

> Europe (hors France) : Dans une conjoncture industrielle un peu plus difficile qu’au premier trimestre, la croissance demeure soutenue. L’Europe du Sud (Espagne, Italie) et l’Europe de l’Est constituent les principaux moteurs de croissance de la zone.
> France : Le second trimestre a été marqué par un ralentissement des ventes dans un environnement de marchés dégradé par rapport à celui du premier trimestre et caractérisé par des effets de déstockage chez les distributeurs.
> Amérique du Nord : Comme attendu, l’activité du groupe en Amérique du Nord s’inscrit en retrait sensible par rapport au premier semestre 2000. Elle est pénalisée par une réduction de la demande sur les marchés de l’investissement industriel et du bâtiment non-résidentiel.
> Reste du Monde : Avec +20,2%, la croissance de l’activité en Asie, en Amérique du Sud et en Afrique/Orient reste très soutenue depuis le début de l’année.

Le groupe a déjà mis en œuvre, notamment aux Etats Unis, des actions vigoureuses de réduction de coûts pour faire face au ralentissement de l’activité. Elles auront leur plein effet au second semestre.
Compte tenu des rentabilités des différentes zones et activités et de la faiblesse des ventes en Amérique du Nord, il est attendu un résultat opérationnel de même niveau que celui constaté au premier semestre 2000.
Sauf changement sensible sur ses marchés, l’activité de Schneider Electric pour l’ensemble de l’année devrait s’inscrire en croissance modérée.

La clôture de l’offre publique d’échange amicale de Schneider Electric sur Legrand est prévue le 25 juillet 2001. L’opération de rapprochement est soumise à l’approbation des autorités compétentes de
la Commission Européenne, dont la décision est attendue mi-octobre.

Le rapprochement entre Schneider Electric et Legrand donnera naissance à un acteur de référence, leader mondial de la distribution électrique et des automatismes industriels. Ses atouts uniques : la complémentarité de ses métiers et de ses positions géographiques, ainsi que ses moyens financiers renforcés lui permettront de mettre en œuvre une stratégie de croissance ambitieuse.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES