EduBourseActualitésRenault salue les mesures prises par l'État français

Renault salue les mesures prises par l’État français

Le prêt de 3 milliards d’euros accordé par l’Etat français est particulièrement bienvenu en pleine crise du crédit. Associé aux efforts faits par toute l’entreprise, il permettra à Renault de tenir bon et, notamment, de financer ses projets stratégiques en France et en particulier le développement de véhicules décarbonés (n’émettant pas ou très peu de CO2).

« Nous sommes très satisfaits du prêt qui nous est accordé par l’Etat français. Face à la crise exceptionnelle qui frappe toute notre industrie, cet accès au crédit était indispensable au soutien à notre activité ainsi qu’à celle de la filière automobile. Il va également nous permettre de poursuivre nos développements et investissements dans le domaine de la mobilité durable » a déclaré Carlos Ghosn, Président de Renault.

Par ailleurs, l’Etat a porté l’autorisation de prêt de la SFEF à RCI Banque de 500 millions d’euros à un milliard d’euros ; ceci permettra à RCI Banque de maintenir une offre de crédit compétitive pour ses clients.

Au service de ses clients depuis 110 ans en France, Renault, entreprise responsable, renouvelle l’engagement pris par Carlos Ghosn en septembre 2008 de ne pas fermer d’usine d’assemblage de véhicules en France dans les prochaines années. L’activité industrielle en France sera soutenue par le lancement, d‘ici à fin 2012, de cinq nouveaux modèles et d’un tout nouveau moteur. Un véhicule purement électrique s’y ajoutera dès que les conditions de rentabilité seront réunies.

Renault s’engage aussi à développer principalement en France les systèmes et technologies pour des véhicules propres et à maintenir en France les moyens de recherche, d’ingénierie et d’essais nécessaires. Renault développera des programmes de partenariat de moyen terme avec ses partenaires équipementiers et étudiera la création, en France, d’un pôle de recherche dans le domaine du véhicule électrique et d’un site de fabrication de batteries.

Par ailleurs, Renault affectera, de façon prioritaire, les résultats de l’entreprise au renforcement des fonds propres et aux investissements pour se donner tous les moyens de poursuivre son développement.

La suppression de la taxe professionnelle dès 2010, décidée par le Président de la République, renforcera la compétitivité de Renault en France. Pour aller plus loin, l’entreprise s’engage à examiner d’ici fin juin 2009, en lien avec l’Etat et les partenaires sociaux, les conditions de mise en oeuvre d’un effort partagé conduisant à un rattrapage structurel de compétitivité et permettant d’augmenter à nouveau la place de la France dans la production européenne de véhicules.

A plus court terme, Renault mettra tout en oeuvre pour préserver l’emploi et les compétences, tant sur les sites de production que dans les centres de recherche, d’ingénierie et d’essais et ne fera pas de plan social en 2009 dans ses usines automobiles en France. Par ailleurs, Renault continuera de travailler avec l’Etat et les partenaires sociaux pour que, pendant la durée de la crise, les périodes d’activité partielle se déroulent dans des conditions acceptables par tous. Enfin, Renault ne peut se développer sans des fournisseurs solides. Le Groupe a déjà réduit ses délais de paiement de 90 jours à 60 jours, conformément à la loi de modernisation économique. Il améliorera encore son soutien aux acteurs de la filière automobile :

. en contribuant activement au déploiement de la charte automobile ;
. en mettant en oeuvre le code de bonnes pratiques et de compétitivité négocié entre le CCFA et les organisations représentatives des équipementiers et des sous-traitants ;
. en doublant sa contribution au Fonds d’Investissement Automobile (ainsi portée à 200 millions d’euros), afin de permettre les opérations de consolidation nécessaires à l’émergence d’acteurs mondialement compétitifs.

Dans ce cadre nouveau, l’ensemble de l’entreprise se mobilise pour traverser la crise et en sortir en bonne santé. Pour cela, Renault poursuit son travail sur ses axes stratégiques: top 3 en qualité, croissance sur les marchés internationaux et mobilité durable.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200