EduBourseActualitésTechnip - Premier semestre 2001 - Progression soutenue des résultats et des...

Technip – Premier semestre 2001 – Progression soutenue des résultats et des prises de commandes

Paris-La Défense, 7 septembre 2001

Le Conseil d’Administration de TECHNIP, réuni le 6 septembre 2001 sous la présidence de M. Daniel Valot, a examiné les comptes du Groupe du premier semestre, qui font apparaître un résultat net, avant amortissement des écarts d’acquisition (goodwills) et avant éléments exceptionnels de 78,8 millions d’euros, en hausse de 19,6 % par rapport au 1er semestre 2000. Après amortissement des goodwills et avant éléments exceptionnels, la hausse ressort à 1,8 %.

Le résultat net par action, avant goodwill et éléments exceptionnels, s’élève à 4,73 euros, contre 4,11 euros au 1er semestre 2000, soit une progression de 15,1%. Après amortissement des goodwills et éléments exceptionnels, il ressort à 3,39 euros contre 3,46 euros au premier semestre 2000.

Le chiffre d’affaires, ainsi que le carnet de commandes (et par conséquent le chiffre d’affaires à venir) marquent une forte croissance des secteurs Production et Pétrochimie, ainsi que des zones Amériques et Extrême-Orient.

Le backlog est également en hausse à 3,51 milliards d’euros, avant prise en compte de plusieurs contrats signés et en cours de mise en vigueur pour un montant cumulé de plus d’1 milliard d’euros.

1 – PRINCIPALES DONNEES CONSOLIDEES

En millions d’euros--|-1er semestre 2001-|-1er semestre 2000-|-Variation----
Chiffre d’affaires---|---1 470-----------|---1 343-----------|---+ 9,5 %----
Résultat opérationnel|---98,3------------|---80,7------------|---+ 21,8 %---
Résultat net avant goodwill et éléments
exceptionnels--------|---78,8------------|---65,9------------|---+ 19,6 %---
Résultat net après goodwill et éléments
exceptionnels--------|---56,5------------|---55,5------------|---+ 1,8 %----

En euros

Résultat net par action avant goodwill
et éléments exceptionnels--------|--4,73(1)--|--4,11--|--+ 15,1 %--
Résultat net par action----------|--3,39(1)--|--3,46--|--(2 %)-----

(1) Pour un nombre total dilué d’actions égal à 16 665 000

2 – BACKLOG (PART DES CONTRATS EN COURS RESTANT A REALISER)

Le backlog du Groupe au 30 juin 2001 (3,51 milliards d’euros) est à nouveau en hausse tant par rapport au niveau du début d’année (3,41 milliards d’euros au 31 décembre 2000) que par rapport au point haut atteint il y a 12 mois (3,45 milliards d’euros au 30 juin 2000). Le premier semestre a en effet été marqué par une nette augmentation du nombre des appels d’offres facilitant un bon renouvellement du backlog.

Sur la base du chiffre d’affaires du 1er semestre, le backlog représente un peu plus de 14 mois de chiffre d’affaires, ce qui assure au Groupe une bonne visibilité sur l’évolution future de son niveau global d’activité.

Répartition du backlog par zones géographiques (en%)

Régions----------------|-30 juin 2001-|-31 décembre 2000-|-31 décembre 1999-
Europe-----------------|----12 %------|------13 %--------|------14 %--------
Moyen-Orient-----------|----33 %------|------37 %--------|------38 %--------
Afrique----------------|----10 %------|------15 %--------|------20 %--------
Russie/Asie Centrale---|-----3 %------|-------4 %--------|-------6 %--------
Extrême-Orient---------|----28 %------|------21 %--------|------12 %--------
Amériques--------------|----14 %------|------10 %--------|------10 %--------

Le centre de gravité de l’encours des contrats est principalement réparti sur trois zones : le Moyen-Orient qui représente le tiers du total, Extême-Orient en forte augmentation (28% du total contre 21% en 2000) et les Amériques où notre filiale de Houston a signé des contrats significatifs aux Etats-Unis et au Canada.

Dans le même temps, la part de l’Afrique baisse substantiellement (10% contre 15% au début du semestre) à proportion de l’achèvement du contrat de Midor en Egypte. L’Europe reste stable à 12%.

Répartition du backlog par secteurs d’activité (en%)

Secteurs--------------|-30 juin 2001-|-31 décembre 2000-|-31 décembre 1999-
Production------------|---35 %-------|---38 %-----------|---24 %-----------
Raffinage-------------|---13 %-------|---17 %-----------|---35 %-----------
Pétrochimie-----------|---42 %-------|---32 %-----------|---31 %-----------
Industries------------|---10 %-------|---13 %-----------|---10 %-----------

Les segments Production et Pétrochimie constituent au 30 juin 2001 les ¾ du backlog du Groupe, confirmant une évolution en ligne avec l’orientation stratégique de croissance dans le secteur amont qui se traduit par d’importantes prises de commandes pour des développements de gisements (Soroosh-Nowrooz, notamment) et pour la réalisation d’installations pétrochimiques de mise en valeur du gaz naturel développé par les grands pays producteurs.

Parmi les projets cibles poursuivis dans le cadre de l’Alliance stratégique avec Coflexip, un premier succès a été obtenu en Afrique de l’Ouest avec un contrat de conceptual engineering portant sur les champs de Benguela et Belize en mer profonde au large de l’Angola. D’autres décisions sont attendues pour le second semestre et le début 2002.

La part des 5 plus gros contrats dans le backlog du Groupe ressort à 37% contre 38% en 2000 et 40% en 1999.

3 – CHIFFRE D’AFFAIRES

Le chiffre d’affaires consolidé qui s’établit à 1,47 milliard d’euros au premier semestre 2001, en hausse de 9,5 %, traduit la poursuite d’une croissance soutenue de l’activité liée au bon niveau des prises de commandes au cours des années récentes.

Répartition du chiffre d’affaires par zones géographiques (en%)

Régions----------------|-1er semestre 2001-|-1er semestre 2000-
Europe-----------------|---21 %------------|---20 %------------
Moyen-Orient-----------|---30 %------------|---33 %------------
Afrique----------------|---12 %------------|---17 %------------
Russie / Asie Centrale-|----4 %------------|----6 %------------
Extrême-Orient---------|---17 %------------|----9 %------------
Amériques--------------|---16 %------------|---15 %------------

Au 1er semestre 2001, en ligne avec l’évolution des prises de commandes au cours de ces dernières années, le chiffre d’affaires progresse fortement dans la zone Amériques et plus encore en Extrême-Orient, où la réalisation du projet CTOC est en cours. Ces deux régions ont représenté 1/3 du chiffre d’affaires du Groupe, contre 1/6 en 1998.

Répartition du chiffre d’affaires par secteurs d’activité (en%)

Secteurs---------------|-1er semestre 2001-|-1er semestre 2000-
Production-------------|---25 %------------|---26 %------------
Raffinage--------------|---25 %------------|---35 %------------
Pétrochimie------------|---33 %------------|---22 %------------
Industries-------------|---17 %------------|---17 %------------

Par rapport aux années antérieures, la montée en puissance des secteurs Production et Pétrochimie se confirme, alors que le Raffinage poursuit sa décrue, liée au degré d’avancement de projets majeurs commencés en 1997-98, comme VEHOP et SINCOR au Vénézuela, et MIDOR en Egypte.

Par taille de contrats, la tendance observée en ce qui concerne le backlog se vérifie pour le chiffre d’affaires : les 5 plus gros contrats ne représentent plus que 25% du chiffre d’affaires consolidé au 1er semestre 2001, contre 27% en 2000 et 33 % en 1999.

4 – RESULTAT OPERATIONNEL ET RESULTAT NET

Le résultat opérationnel s’élève à 98,3 millions d’euros, en progression de 21,8 % par rapport au 1er semestre 2000, soit une hausse 2 fois plus forte que celle du chiffre d’affaires. Le redressement des filiales acquises de Mannesmann début 1999 se confirme avec une marge opérationnelle de 6,2%, contre 4,8% en 2000 et 1,1% en 1999.

Pour l’ensemble du Groupe, le taux de marge opérationnelle ressort à 6,7% contre 6,1% en 2000 et 5,8% en 1999.

Le résultat net avant amortissement des écarts d’acquisition et avant éléments exceptionnels atteint 78,8 millions d’euros, contre 65,9 millions d’euros au 1er semestre 2000 et 147 millions d’euros pour l’ensemble de l’année 2000. Il intègre la part revenant à TECHNIP (soit 14,8 millions d’euros) dans le résultat net de COFLEXIP avant amortissement de l’écart d’acquisition lié à l’achat de la Division Mer Profonde d’Aker. La charge d’impôt du semestre atteint 35 millions d’euros soit 35,6% du résultat opérationnel, contre 30,6 millions d’euros soit 37,8% du résultat opérationnel au 1er semestre 2000.

L’amortissement des écarts d’acquisition (goodwills) s’élève à 20,4 millions d’euros contre 10,2 millions d’euros au 1er semestre 2000.Cette hausse provient de deux facteurs :

– L’amortissement du goodwill lié à l’acquisition de 29,7% de COFLEXIP (réalisée en avril 2000) avait été pris en compte au 30 juin 2000 pour un trimestre, alors qu’il joue désormais à plein sur l’ensemble du semestre ;

– TECHNIP intègre également depuis le début 2001 sa quote-part (soit 3,9 millions d’euros) dans l’amortissement du goodwill d’acquisition d’Aker Mer Profonde par COFLEXIP.

De ce fait, la hausse du résultat net après amortissement des écarts d’acquisition ressort à 1,8%.

***

Daniel VALOT, P-DG de TECHNIP, a déclaré : “Ces résultats semestriels nous mettent en bonne position pour atteindre l’objectif que nous nous étions fixés pour l’ensemble de l’année 2001, à savoir une croissance du résultat net par action (hors éléments exceptionnels et amortissement des goodwills) de 65% par rapport à 1998, dernière année avant l’acquisition des filiales de Mannesmann.

Pour l’avenir, la reprise constatée sur notre carnet de commandes traduit bien la tendance anticipée depuis l’an dernier à une vigoureuse augmentation des investissements pétroliers. Sur la base des appels d’’offres en cours et attendus, de nombreux projets de grande ampleur devraient voir le jour d’ici à la fin de l’année et en 2002, particulièrement, pour des développements de champs en offshore et en offshore profond. Le rapprochement en cours avec COFLEXIP devrait nous permettre de tirer pleinement avantage de la forte croissance attendue de ce marché”.

Les offres publiques lancées par TECHNIP sur les titres de COFLEXIP et d’ISIS viendront à échéance le 28 septembre 2001, tant en France qu’aux Etats-Unis. Le résultat de ces offres sera rendu public dans la première quinzaine d’octobre. La cotation du titre TECHNIP sur le New York Stock Exchange est prévu vers le 19 octobre 2001 (ticker TKP).

Une information plus détaillée concernant les offres est disponible sur le site web de TECHNIP : http://www.technip.com.

***

Les déclarations contenues dans ce communiqué, autre que les faits historiques, sont des prévisions. Des risques et incertitudes pourraient altérer ces prévisions. Les résultats réels pourraient s’avérer substantiellement différents de ceux prévus en raison de risques et d’incertitudes, telles que notamment les dépenses d’investissement dans l’industrie du pétrole et du gaz, les délais d’exploitation des champs pétroliers et gaziers offshore, la survenance des risques liés à la construction, le renforcement de la concurrence, l’évolution des taux d’intérêt et les changements des conditions politiques et sociales dans les pays en voie de développement.

LES PORTEURS D’AMERICAN DEPOSITARY SHARES COFLEXIP ET LES PORTEURS D’ACTIONS COFLEXIP QUI SONT SITUES AUX ETATS-UNIS SONT INVITES A LIRE LE PROSPECTUS AMERICAIN RELATIF A L’OFFRE PUBLIQUE DE TECHNIP SUR COFLEXIP AUX ETATS-UNIS (LE “PROSPECTUS COFLEXIP”) ET A CONSULTER TOUS AUTRES DOCUMENTS ENREGISTRES PAR TECHNIP ET COFLEXIP AUPRES DE L'”US SECURITIES AND EXCHANGE COMMISSION (LA “SEC”) CONCERNANT L’OFFRE PUBLIQUE DE TECHNIP SUR COFLEXIP. CES DOCUMENTS CONTIENNENT EN EFFET DES INFORMATIONS IMPORTANTES. LES PORTEURS D’ACTIONS ISIS QUI SONT SITUES AUX ETATS-UNIS SONT INVITES A LIRE LE PROSPECTUS AMERICAIN RELATIF A L’OFFRE PUBLIQUE D’ECHANGE DE TECHNIP SUR ISIS (LE “PROSPECTUS ISIS”) ET A CONSULTER TOUS AUTRES DOCUMENTS ENREGISTRES PAR TECHNIP AUPRES DE LA SEC CONCERNANT L’OFFRE PUBLIQUE D’ECHANGE DE TECHNIP SUR ISIS. CES DOCUMENTS CONTIENNENT EN EFFET DES INFORMATIONS IMPORTANTES.

LES PORTEURS D’AMERICAN DEPOSITARY SHARES COFLEXIP ET LES PORTEURS D’ACTIONS COFLEXIP PEUVENT OBTENIR DES EXEMPLAIRES GRATUITS DU PROSPECTUS COFLEXIP ET DE TOUS AUTRES DOCUMENTS ENREGISTRES PAR TECHNIP RELATIVEMENT A L’OFFRE PUBLIQUE DE TECHNIP SUR COFLEXIP AUPRES DE LA SEC (SALLE DE LECTURE). LES PORTEURS D’ACTIONS ISIS PEUVENT AUSSI OBTENIR DES EXEMPLAIRES GRATUITS DU PROSPECTUS ISIS ET DE TOUS AUTRES DOCUMENTS ENREGISTRES PAR TECHNIP CONCERNANT L’OFFRE PUBLIQUE D’ECHANGE DE TECHNIP SUR ISIS AUPRES DE LA SEC (SALLE DE LECTURE). POUR PLUS D’INFORMATIONS RELATIVEMENT A LA SALLE DE LECTURE DE LA SEC, VEUILLEZ CONTACTER LA SEC AU +1-800-SEC-0330. VOUS POUVEZ AUSSI OBTENIR DES EXEMPLAIRES DU PROSPECTUS COFLEXIP ET DU PROSPECTUS ISIS ET DE TOUS AUTRES DOCUMENTS ENREGISTRES PAR TECHNIP CONCERNANT L’OFFRE PUBLIQUE DE TECHNIP SUR COFLEXIP ET L’OFFRE PUBLIQUE D’ECHANGE DE TECHNIP SUR ISIS EN CONTACTANT TECHNIP : PATRICK PICARD, TOUR TECHNIP, 170 PLACE HENRI REGNAULT, 92973 PARIS LA DEFENSE CEDEX.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES