EduBourseActualitésSUEZ : Résultats du 1er semestre 2001

SUEZ : Résultats du 1er semestre 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Une croissance à 2 chiffres de l’activité et des résultats, en ligne avec les objectifs moyen terme du Groupe(1)

· Résultat d’exploitation € 2,1 milliards + 16%

· Résultat net courant des métiers mondiaux € 574 millions + 13%

· Résultat net part du Groupe € 1,41 milliard + 11%

· Marge brute d’autofinancement € 2,7 milliards + 15%

· Chiffre d’affaires du Groupe € 20,6 milliards(2) + 27 %

Un Groupe solide qui poursuit une politique de croissance équilibrée

· Renforcement de la présence auprès des clients industriels

· Croissance organique soutenue + 9%

· Poursuite du développement à l’international(3) + 48%

Le Conseil d’Administration de Suez, réuni le 12 septembre 2001 sous la Présidence de Gérard Mestrallet, a examiné les comptes du 1er semestre 2001.

Au cours du premier semestre, Suez a fait la preuve de sa résistance tout en prenant des positions clés pour l’avenir, notamment dans l’Energie en Europe et aux Etats-Unis. Les résultats des six premiers mois confortent la stratégie de développement autonome du Groupe.

(1) Les pourcentages de variation indiqués sont calculés sur la base des comptes pro-forma juin 2000
(2) Hors négoce, le chiffre d’affaires du Groupe s’élève à € 19 milliards
(3) Hors France et Belgique

I – Une croissance à 2 chiffres de l’activité et des résultats, en ligne avec les objectifs moyen terme

Une croissance de l’activité parmi les plus fortes du secteur
Le chiffre d’affaires total du Groupe s’élève à 20,6 milliards d’Euros pour le premier semestre 2001, en progression de 27 % par rapport au premier semestre 2000. Les métiers mondiaux (Energie, Eau, Propreté) représentent plus de 98% du total. Le chiffre d’affaires réalisé hors France et Belgique (soit 11,1 milliards d’Euros), progresse de 48 %. Il représente 54 % du total, contre 46 % au premier semestre 2000.

Cette progression résulte d’abord de la croissance organique. Hors effets de périmètre et de change et hors activités de négoce dans l’Energie, la croissance organique s’élève à + 9,1 %. Y compris le négoce dans l’Energie, elle atteint + 19,2 %.
La croissance externe s’élève à + 7,3 %. Les effets de périmètre (1190 millions d’Euros) correspondent aux récentes acquisitions du Groupe, principalement dans l’Energie avec Electrabel Nederland (ex-EPON, Pays-Bas), Energie Saar Lor Lux (Allemagne), Tractebel LNG North America (ex-Cabot LNG, Etats-Unis) et les filiales de Sithe Energies Inc. (Thaïlande), et dans la Propreté avec Sembsita Australia (ex. Pacific Waste Management, Australie) et Sellbergs (Suède).

Un résultat d’exploitation en progression de près de 16 %

Le résultat d’exploitation du Groupe s’élève à plus de 2,1 milliards d’Euros. La croissance a été particulièrement marquée dans l’Energie et dans l’Eau.

Dans l’Energie, la contribution d’Electricité et Gaz Europe (EGE) a été marquée par les baisses tarifaires aux clients résidentiels en Belgique, comme programmées. Inversement, l’Electricité et Gaz International (EGI) a enregistré une forte progression de sa contribution qui provient principalement du développement de ses activités sud et nord-américaines. En Amérique du Sud, elle tient essentiellement à la hausse des résultats de Gerasul (Brésil), suite à l’augmentation des volumes, à une hausse des tarifs et à la mise en service industrielle des cinq unités de la centrale d’ITA. La progression en Amérique du Nord est essentiellement due à l’amélioration des résultats de l’activité de négoce et à l’acquisition de Tractebel LNG North America (ex-Cabot).
La contribution « Services énergétiques et industriels » s’accroît également, notamment Elyo en raison d’une croissance organique soutenue et de la montée en puissance de nouveaux sites de cogénération.

Dans l’Eau, chacune des trois unités opérationnelles (Ondeo Services, Ondeo Nalco, Ondeo Degrémont) est en progression.

Chez Ondeo Services (gestion de l’eau) les performances du Groupe en France et en Amérique du Sud notamment, ont largement compensé l’impact de la baisse des tarifs décidée par l’OFWAT au 1/4/2000 en Grande-Bretagne.

La bonne maîtrise par Ondeo Nalco de ses coûts et la progression de son chiffre d’affaires ainsi que l’acquisition du solde du capital de NEEC (Nalco/Exxon Energy Chemicals) ont contribué à l’amélioration du résultat opérationnel de Ondeo Nalco tandis que Ondeo Degrémont est en nette progression.

Dans la Propreté, la bonne progression de l’activité en France et en Espagne est en partie compensée par la baisse des prix de mise en décharge au Royaume-Uni et des prix du papier en Allemagne.

Un résultat net courant part du Groupe des métiers mondiaux en hausse de 13%

Les trois métiers mondiaux du Groupe (Energie, Eau, Propreté) enregistrent chacun une croissance à 2 chiffres de leur résultat net courant part du Groupe qui s’analyse comme suit :

En millions d’Euros Juin 2001 Juin 2000 Variation en %
EnergieEauPropreté 432,5107,434,5 380,896,030,5 + 13,6 %+ 11,9 %+ 13,1 %
TOTAL métiers mondiaux 574,4 507,3 + 13,2 %

Un résultat net part du groupe en progression de + 11%

Le résultat net part du Groupe atteint 1,4 milliard d’Euros, en progression de 11% par rapport au 30 juin 2000. Le résultat dilué par action s’établit à 1,41 € en progression de 10% par rapport au premier semestre 2000 (1,28 €).

Décomposition du résultat net part du Groupe

(en M €)----------------------------|-1er Semestre 2001-|-1er Semestre 2000--
Résultat net courant des 3 métiers
mondiaux----------------------------|---574-------------|---507--------------
Résultat net Communication(4)-------|---233-------------|---17---------------
Autres résultats nets courants------|---210-------------|---200--------------
Résultat net exceptionnel (5)-------|---391-------------|---544--------------
Résultat net part du Groupe---------|---1 408-----------|---1 268------------

(4) y compris gain de dilution Noos
(5) hors Communication dont plus values Vinci et échange ORA AXA

Une structure financière stable

La marge brute d’autofinancement du groupe s’élève à 2,7 milliards d’Euros et enregistre une hausse de 15 % par rapport au premier semestre 2000. Elle couvre largement les investissements physiques (1,8 milliard d’Euros) de renouvellement et de croissance.

L’endettement net économique(6) s’élève à 23,9 milliards d’Euros au 30 juin 2001, contre 22,5 milliards d’euros à fin 2000.

Les actifs à céder représentent une valeur de marché supérieure à 10 milliards d’Euros.

(6) net des actifs dont la valeur de cession a été couverte

II – Fort dynamisme commercial et poursuite du développement international

Le premier semestre 2001, a été marqué par la mise en place d’une nouvelle organisation dédiée aux clients industriels, de nombreux succès commerciaux et la poursuite du développement international du Groupe.

La clientèle industrielle au centre de la stratégie de SUEZ

En février, Suez a mis en place une organisation adaptée à l’évolution des besoins et attentes des clients industriels. Le Groupe a crée une structure dédiée, Suez Industrial Solutions, et mené à bien dans chacun des trois Pôles Energie, Eau et Propreté une série d’opérations de croissance externe visant à accroître leur taille et étendre leurs compétences dans le domaine des services à l’industrie :
– dans l’Energie, Tractebel a ainsi lancé une OPA amicale sur GTI, leader dans les installations électriques aux Pays-Bas, et fait l’acquisition du groupe suisse Sulzer Infra, grand opérateur européen dans les services techniques et industriels.
– dans l’Eau, Ondeo Nalco a pris le contrôle de NEEC (Nalco/Exxon Energy Chemical) sa joint venture avec Exxon Mobil. Désormais à 100% filiale de Ondeo Nalco et rebaptisée Ondeo Nalco Energy Services (ONES), NEEC est le premier spécialiste mondial du traitement sur site de l’eau et des process chimiques de l’industrie pétrolière.
– dans la propreté, SITA a crée avec son partenaire Rhodia Eco Services une nouvelle filiale, Teris LLC, qui se positionne immédiatement comme le numéro 3 du traitement des Déchets Industriels Spéciaux aux Etats-Unis.

Les activités développées par Suez au service des entreprises industrielles et tertiaires progressent rapidement. Elles vont atteindre en 2001 plus de 50% de l’activité du Groupe.

Une croissance organique soutenue et poursuite du développement international

Suez a remporté au cours du premier semestre une trentaine de contrats majeurs. La moitié de ces contrats a été conclu avec des clients industriels : IBM, Airbus, PSA, Philips, General Motors, Solvay, International Paper, BOC, Danone, Petrol Development Oman, Ahold, Aéroport d’Athènes, Grenoble…L’autre moitié a notamment concerné les collectivités : Pusan, New Dehli, Shanghaï, Sanya, Bristol, Schwerin, Brno, Valence…

Le développement international a été marqué par un renforcement de la présence de Suez sur le continent nord-américain où le Groupe réalise près de 11% de son chiffre d’affaires dans ses 3 métiers mondiaux.

III – PERSPECTIVES

Pour le second semestre 2001, le Groupe anticipe une poursuite de la croissance de son chiffre d’affaires et de ses résultats. Il confirme ses objectifs de croissance et de performance à moyen terme.

Les conséquences des événements du 11 septembre 2001 sont imprévisibles à ce jour.

En annexe les Comptes consolidés simplifiés

La présentation audiovisuelle des résultats semestriels sera retransmise en direct et en différé sur le site internet : http://www.suez.com

Contacts presse : Contacts analystes :
Anne Liontas : 01 40 06 66 54 Frédéric Michelland : 01 40 06 66 35
Catherine Guillon : 01 40 06 67 15 Arnaud Erbin : 01 40 06 64 89

Pour la Belgique :
Guy Dellicour : 00 32 2 507 02 77

Ce communiqué est également disponible sur internet : http://www.suez.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES