EduBourseActualitésAprès un record en 2000 (+30%) LVMH prévoit une nouvelle croissance de...

Après un record en 2000 (+30%) LVMH prévoit une nouvelle croissance de ses résultats en 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

LVMH Moët Hennessy Louis Vuitton, leader mondial des produits de luxe, a réalisé un résultat opérationnel de 708 millions d’Euros sur le premier semestre 2001, comparé à 762 millions d’Euros sur la même période en 2000. Le léger ralentissement du résultat sur le premier semestre, qui était prévu, sera largement compensé sur la deuxième partie de l’année.

Les groupes d’activités Vins et Spiritueux, Mode et Maroquinerie et Parfums et Cosmétiques, traditionnellement fortement contributeurs, ont réalisé d’excellentes performances au premier semestre. Hors les secteurs “Distribution sélective” et “Autres activités”, dont les résultats reflètent essentiellement les investissements de développement, la croissance du résultat opérationnel s’élève à 9%.

Le chiffre d’affaires du premier semestre a augmenté de 13% malgré un climat d’incertitude économique dans plusieurs marchés mondiaux. La forte performance du Groupe continue dans le second semestre de l’année.

en millions d’euros 30/06/00 30/06/01
Chiffre d’affaires 5 032 5 686
Résultat opérationnel 762 708
Résultat net courant part du Groupe 374 318

Le premier semestre 2001 a été en outre marqué par :
– Un niveau soutenu de croissance organique malgré un environnement économique plus difficile
– D’excellentes performances enregistrées par les activités de Mode et Maroquinerie, Parfums et Cosmétiques, Cognac
– Une augmentation régulière de nos parts de marché
– La concentration sur la croissance interne et le cash flow
– D’importants investissements en marketing et ouvertures de magasins, source de croissance future
– La réduction du niveau des stocks de Champagne dans la distribution
– L’augmentation des capacités de production de Louis Vuitton vers la fin du semestre
– Le Groupe a lancé au cours de ce semestre un certain nombres d’actions pour améliorer le cash flow dont la première importante illustration est la cession de Gucci qui permettra d’encaisser FF14 milliards (2,1 milliards d’Euros) avant la fin d’année.

Commentant ces résultats, Myron Ullman, Directeur Général du Groupe, a déclaré : ”Nos marques continuent d’enregistrer d’excellentes performances bien que l’économie mondiale connaisse une plus faible croissance. En 2000, LVMH a réalisé des résultats records, LVMH va croître encore en 2001, et possède des atouts uniques pour poursuivre une croissance soutenue. Grâce à la qualité exceptionnelle de nos produits, à la force de nos marques, et à l’adaptation de nos structures, LVMH renforcera encore en 2001 sa position de leader mondial du luxe malgré un contexte économique mondial moins porteur.”

Par groupe d’activités, le résultat opérationnel a évolué comme suit :

en millions d’euros 1er semestre 200O 1er semestre 2001
Vins & Spiritueux 220 220
Mode & Maroquinerie 560 634
Parfums & Cosmétiques 42 48
Montres & Joaillerie 19 15
Distribution sélective (21) (92)
Autres activités (58) (117)
Total 762 708

Vins et Spiritueux : la marge opérationnelle atteint 26%

Le groupe Vins et Spiritueux a maintenu son résultat au premier semestre 2001 en augmentant sa marge opérationnelle alors même que l’activité champagne n’a pas connu de reprise.

La conjoncture économique difficile, en particulier aux Etats-Unis, a pesé sur le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel de l’activité Champagne et Vins. Dans un marché affecté par des niveaux de stocks élevés, les marques de LVMH ont maintenu leurs prix et augmenté leurs dépenses publicitaires et promotionnelles, améliorant ainsi leur parts de marché. L’activité Champagne poursuit sa stratégie de développement des cuvées haut de gamme, telles que la Trilogie des Grands Crus, et étend sa présence sur les marchés émergents.

Suite à l’augmentation continue de la demande, notamment aux Etats-Unis et en Chine, le résultat opérationnel du Cognac a atteint 147 millions d’Euros, soit une hausse de 29% par rapport au premier semestre 2000. Les pays émergents tels que la Russie, la Corée et le Vietnam enregistrent également des croissances prometteuses. Les nouvelles qualités Hennessy Classique, Private reserve et Paradis Extra contribuent au développement de la marque dans le monde.

Mode et Maroquinerie : Louis Vuitton améliore fortement ses résultats et augmente sa production

Le groupe Mode et Maroquinerie enregistre une croissance de 13% de son résultat opérationnel, une progression particulièrement impressionnante considérant la hausse de 52% enregistrée l’année précédente. Louis Vuitton, grâce à la réussite extraordinaire de ses produits et l’amélioration de ses résultats, connaît un succès sans précédent. L’augmentation progressive des capacités de production, ainsi qu’un nombre croissant de “global stores” constituent des facteurs positifs pour le deuxième semestre. Céline et Loewe poursuivent le développement et le lancement de nouvelles lignes de produits ainsi que l’extension de leur réseau de distribution. Les marques de Mode contribuent positivement dans leur ensemble à la rentabilité du groupe d’activités et ont poursuivi la croissance de leurs réseaux de distribution.

Parfums et Cosmétiques : la meilleure performance du marché

Le résultat opérationnel des Parfums et Cosmétiques atteint 48 millions d’Euros, soit une augmentation de 15% par rapport au premier semestre 2000. La hausse du chiffre d’affaires du groupe d’activités est trois fois plus élevée que celle de l’industrie, et représente un véritable record par rapport aux concurrents. Cette performance exceptionnelle est principalement le résultat de notre continuelle politique d’innovation avec des succès considérables tels que J’adore de Christian Dior, Flower de Kenzo et, aux Etats-Unis, Michael de Michael Kors. Les lancements de nouveaux produits se poursuivent avec notamment le nouveau parfum pour homme Higher chez Dior ainsi que le rouge à lèvres Addict.

Montres et Joaillerie: rationalisation et nouveaux lancements prometteurs

Le groupe d’activités Montres et Joaillerie a volontairement réduit son résultat opérationnel suite à la décision d’arrêter certaines fabrications pour d’autres sociétés extérieures au Groupe. Le premier semestre a vu le lancement de plusieurs nouveaux produits : Classic Wave et la 1911 de Ebel, Night Spirit de Chaumet et la Chris 47 de Christian Dior. TAG Heuer a mis l’accent sur ses lignes Classic et Alter Ego. Zenith a été introduit sur le marché américain. L’intégration des différentes sociétés au sein du groupe d’activités se poursuit comme prévu avec l’amélioration du réseau mondial de distribution et des capacités de fabrication.

Distribution sélective : DFS sera rentable en 2001

La rentabilité n’est pas encore atteinte dans cette branche d’activité, pour une raison essentiellement : la constitution très rapide du réseau de magasins Sephora aux Etats-Unis. Sephora affiche une excellente croissance malgré la conjoncture. Sephora est, de loin, le distributeur de parfums et cosmétiques qui a la plus forte croissance du marché américain (20%) à magasins comparables. La taille critique étant atteinte aux USA, le programme d’investissements extraordinairement soutenu de Sephora, qui a pesé jusqu’à présent sur sa rentabilité, ne sera plus nécessaire au même rythme dans l’avenir. Chez DFS, l’impact de l’amélioration des conditions de la nouvelle concession à Hawaii se fera sentir au deuxième semestre. D’autre part, les mesures prise pour abaisser le point mort de DFS portent leur fruits. C’est pourquoi DFS sera rentable cette année.

Les Perspectives

L’excellente croissance du chiffre d’affaires du Groupe se poursuit depuis le 30 juin 2001. Le chiffre d’affaires des mois de juillet et août progresse en effet de 15%, confirmant la très forte demande pour les produits du Groupe, malgré la conjoncture économique générale.

La deuxième partie de l’année devrait bénéficier de l’augmentation des capacités de production de Louis Vuitton, d’une meilleure demande de Champagne, des conditions plus favorables de la concession de DFS à Hawaii et de niveaux plus élevés des couvertures de change.

Néanmoins, compte tenu de la situation que crée la tragédie qui vient de frapper les USA, nous ramenons la fourchette de prévision de croissance en 2001 du résultat opérationnel entre +5% et +10%. LVMH prévoit également pour l’année une croissance du résultat net courant et du résultat net comptable. Il faut souligner, en outre, la grande difficulté à évaluer, à ce stade, les conséquences économiques des récents évènements. Un bon nombre de facteurs favorables devraient pourtant se manifester pour les prochains 18 mois et marquer l’année 2002.

– Le reprise du champagne , la tendance porteuse du cognac
– La pérennité du succès de Vuitton et de sa croissance spectaculaire
– La poursuite du succès des parfums et cosmétiques, avec de nouveaux lancements
– La profitabilité accrue de DFS
– L’amélioration très sensible de la rentabilité des affaires en phase d’investissement, dès 2002 (Sephora US, Phillips, Internet)
– La réduction des frais financiers
– De bonnes couvertures de changes

Rappelons que notre objectif de croissance à moyen terme est un doublement du Chiffre d’Affaires et du résultat opérationnel en moins de 5 ans.

Un acompte sur dividende de 0,22 Euro sera mis en paiement le 4 décembre 2001.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES