EduBourseActualitésPartenariat TRANSGENE - Schering-Plough : premier succès pour la nouvelle génération d'adénovirus...

Partenariat TRANSGENE – Schering-Plough : premier succès pour la nouvelle génération d’adénovirus de TRANSGENE

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

L’accomplissement par TRANSGENE d’une étape déterminante dans son accord de recherche et de licence avec Schering-Plough pour le développement de nouveaux produits de thérapie génique vient d’être reconnu par Schering-Plough Corporation, avec à la clé une prime de succès de 1 million de dollars.

En effet, la nouvelle génération de vecteurs adénoviraux de TRANSGENE, utilisée pour le transfert du gène suppresseur de tumeur P53 de Schering-Plough (un des gènes les plus fréquemment atteints de mutations dans les cancers de l’homme) a confirmé son profil de sûreté plus élevé que celui de la génération antérieure. Les résultats d’essais en modèles animaux menés par Canji, Inc., le centre de thérapie génique de Schering-Plough, ont établi que les nouveaux vecteurs présentent une inflammation et une toxicité réduites par rapport à ceux de première génération.

” Il s’agit d’une avance considérable dans le domaine du transfert de gènes et d’un progrès remarquable par rapport à la première génération de vecteurs adénoviraux ” a déclaré Michael Courtney, Directeur Général Adjoint et Directeur Scientifique de TRANSGENE. ” Le vecteur amélioré présente une durée d’expression du gène très longue ainsi qu’un niveau de sûreté accru. Ce vecteur, avec sa capacité unique à transférer des gènes dans différents types de cellules, nous permettra de pousser notre stratégie de développement de médicaments destinés à différents types de maladies pour lesquelles il n’existe à ce jour aucun traitement efficace ou acceptable.”

Les améliorations apportées au vecteur adénoviral ont été obtenues dans le cadre de l’important programme de TRANSGENE de développement de technologies visant à stimuler la capacité du système immunitaire à rejeter les cellules cancéreuses. En dehors de ses applications possibles pour le traitement du cancer, la nouvelle génération de vecteurs a des utilisations potentielles en thérapie génique pour d’autres affections, comme les maladies cardio-vasculaires.

” La reconnaissance par Schering-Plough de la sûreté de notre nouvelle génération de vecteur adénoviral est essentielle pour TRANSGENE. La quantité de données dont nous disposons désormais sur la sûreté du vecteur nous conforte dans nos projets d’extension et d’accélération de notre programme dans le domaine des maladies cardio-vasculaires. “, a affirmé Bernard Gilly, Directeur Général de TRANSGENE. ” Nous comptons par ailleurs proposer cette nouvelle génération de vecteurs ainsi que les lignées cellulaires nécessaires à leur production à toutes les sociétés qui s’intéressent à la thérapie génique, dans le cadre de notre stratégie de développement commercial. ”

TRANSGENE, basée à Strasbourg, avec une filiale près de Boston, est une société biopharmaceutique qui conçoit et développe des technologies de transfert de gènes et des produits de thérapie génique pour le traitement de maladies acquises ou héréditaires pour lesquelles il n’existe pas actuellement de thérapie efficace. La plate-forme technologique de la société comprend plusieurs familles de vecteurs, et en particulier des vecteurs basés sur des virus de la vaccine, des adénovirus et des vecteurs synthétiques. TRANSGENE a actuellement de cinq produits en essais cliniques, dont deux sont en essais de phase II et trois en essais de phase I, pour le traitement de plusieurs types de cancers.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES