EduBourseActualitésTRANSGENE annonce ses résultats pour le quatrième trimestre et l'exercice 1999

TRANSGENE annonce ses résultats pour le quatrième trimestre et l’exercice 1999

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Les résultats de TRANSGENE pour le quatrième trimestre 1999 font ressortir des produits d’exploitation de 0,9 million d’euros, à comparer à 2,7 millions d’euros au cours du quatrième trimestre 1998. Au quatrième trimestre 1998, TRANSGENE avait reçu un important versement initial lors du renouvellement de l’accord de recherche et développement signé avec l’Association Française contre les Myopathies (AFM), pour le développement de traitements des myopathies par la thérapie génique.

Au cours du quatrième trimestre 1999, la perte s’est élevée à 5,3 millions d’euros, contre 2,3 millions d’euros, au quatrième trimestre 1998, essentiellement en raison de la diminution des subventions perçues et du crédit d’impôt recherche.

Au 31 décembre 1999, TRANSGENE disposait d’une trésorerie de 50,2 millions d’euros.

Les revenus de TRANSGENE, au cours de l’exercice 1999, se sont élevés à 4,3 millions d’euros, contre 11,7 millions d’euros au cours de l’exercice précédent. Cette diminution s’explique, principalement, par le droit d’accès de 7,9 millions d’euros versé par Schering-Plough en 1998, dans le cadre de son accord de partenariat avec TRANSGENE. La perte de l’exercice 1999 s’est élevée à 18,2 millions d’euros contre 35,0 millions pour l’exercice 1998. Une part substantielle de la perte de l’exercice 1998 était due au versement non récurrent de 24,7 millions d’euros effectué à Human Genome Sciences au titre d’un droit de licence et de frais de recherche dans le cadre de l’accord conclu avec cette société.

TRANSGENE a concentré ses efforts sur le développement de son portefeuille de produits, dont six sont à présent en essais cliniques de phase I ou II dans différents centres en Europe et aux Etats-Unis. Des résultats encourageants d’un essai multicentrique de phase II, concernant le traitement du cancer du sein et du cancer de la prostate, ont été annoncés à la conférence de San Antonio en décembre 1999. Par ailleurs, la société a investi d’importantes ressources dans son partenariat avec la société Human Genome Sciences, en vue d’identifier des gènes d’intérêt pour de nouvelles thérapies géniques des cancers et des maladies cardio-vasculaires.

“En 1999, TRANSGENE a bien progressé dans le développement de ses produits de thérapie génique,” a indiqué Bernard Gilly, Directeur Général. “Nous avons obtenu des résultats prometteurs avec notre vaccin anti-cancéreux (VV-Muc1-Il2) chez des patients atteints de cancer du sein et de cancer de la prostate, et nous avons dans le même temps amélioré nos vecteurs, particulièrement adénoviraux et synthétiques, pour obtenir des niveaux d’expression suffisants des protéines thérapeutiques.”

TRANSGENE, basée à Strasbourg, avec une filiale près de Boston, aux Etats-Unis, est une société intégrée de thérapie génique, qui conçoit et développe des technologies de transfert de gènes et des produits de thérapie génique pour le traitement de maladies acquises ou héréditaires pour lesquelles il n’existe pas actuellement de thérapie efficace. La plate-forme technologique de la société comprend plusieurs familles de vecteurs, et en particulier des vecteurs basés sur des virus de la vaccine, des adénovirus et des vecteurs synthétiques. TRANSGENE a signé deux accords de partenariat majeurs avec Schering- Plough et Human Genome Sciences.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES