EduBourseActualitésCGIP - Résultat positif grâce aux filiales non cotées

CGIP – Résultat positif grâce aux filiales non cotées

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Les résultats semestriels consolidés de CGIP ont été arrêtés mardi 25 septembre 2001. Ils sont positifs et le Groupe dispose d’un bilan solide et d’un endettement limité dans le contexte actuel de grande incertitude économique et de forte perturbation des marchés financiers.

n Renforcement de l’équipe. Jean-Bernard Lafonta a été nommé par le Conseil, Directeur général délégué. Ingénieur du Corps des Mines, J-B Lafonta, après avoir occupé différentes fonctions dans l’administration et les cabinets ministériels, a acquis une expérience financière, managériale et internationale à la banque Lazard puis au sein de BNPParibas notamment à la tête de Banque Directe.

n Bons d’acquisition d’actions Cap Gemini Ernst & Young (CGE&Y). Distribués en juin dernier, en plus du dividende annuel, ils ont été conçus pour permettre à chaque actionnaire de profiter directement du potentiel de hausse d’ici mars 2003 du titre CGE&Y. La forte baisse du marché retire aujourd’hui au bon sa valeur. Le Conseil de CGIP inscrit à son ordre du jour l’examen des mesures susceptibles d’en atténuer les effets.

n Restructuration du Groupe. Dans l’état actuel des marchés financiers, il n’est pas possible de donner des indications supplémentaires sur le schéma à mettre en œuvre. L’objectif de mener à bien la restructuration pour l’été 2002 est maintenu.

n Rachat d’actions CGIP. Dans le cadre de l’autorisation donnée par l’Assemblée Générale du 29 Mai dernier, la société a procédé au rachat de 859 000 actions et entend poursuivre ses achats.

n Résultat des filiales.

a) Les filiales cotées ont un impact négatif de –35 millions d’euros sur les résultats semestriels du Groupe.

– le ralentissement conjoncturel diminue fortement la contribution de CGE&Y qui passe de 40 à 7 millions d’euros, après constitution de provisions pour restructuration.
– la contribution de Valeo devient négative de –31 millions d’euros contre +30 par suite des difficultés rencontrées par ce groupe, après prise en charge des mesures de restructuration.
– le redressement de Trader.com (+14 % en chiffre d’affaires et résultat d’exploitation multiplié par 5) réduit de –13 à –11 millions d’euros sa contribution négative.

b) L’ensemble des filiales non cotées assure le résultat positif du premier semestre.

Bureau Veritas poursuit son développement et ses activités sont bien orientées. Le chiffre d’affaires des six premiers mois atteint 482 millions d’euros, en progression de 20 % dont 11 % provient de la croissance interne. Le résultat net s’élève à 38 millions d’euros, en hausse de 43 %.

Les activités du groupe bioMérieux-Pierre Fabre, qui publie pour la première fois ses états financiers, ont connu un développement satisfaisant. Le chiffre d’affaires semestriel est de 980 millions d’euros ; le résultat net s’élève à 25 millions d’euros. Dans le secteur du diagnostic, l’acquisition d’Organon Teknika, améliore notablement la position concurrentielle du groupe.

Le résultat net de Wheelabrator Allevard progresse à 8 millions d’euros. La société a acquis National Metal Abrasive qui lui permet d’accroître sa part du marché nord américain.

Le résultat net semestriel d’Orange Nassau atteint 37,2 millions d’euros en progression de 17 % par rapport au premier semestre 2000, grâce au bon résultat de l’activité énergie soutenu par les prix du pétrole et le niveau du dollar.

n Un résultat semestriel de CGIP positif de 30 millions d’euros.

Grâce à la progression de 19% de la rentabilité des filiales non cotées, le résultat des activités du Groupe est positif de 14 millions d’euros.

Le résultat exceptionnel du premier semestre 2001 (16 millions d’euros) ne peut être comparé avec celui du premier semestre 2000 (769 millions d’euros), qui avait enregistré les conséquences de la réévaluation comptable de la participation de CGIP dans CGE&Y, engendrée par le rapprochement avec les activités conseil d’Ernst & Young.

Compte tenu des incertitudes économiques et financières récentes, les filiales du Groupe ne sont pas en mesure de donner à ce jour à la CGIP les éléments lui permettant de formuler des prévisions sur l’année.

(en millions d’euros)
Résultat consolidé 1er semestre 2000 1er semestre 2001
Cap Gemini Ernst & Young 40 7
Valeo 30 -31
Trader.com -13 -11
Secteur coté 57 -35
Bureau Veritas 9 12
bioMérieux Alliance 7
bioMérieux-Pierre Fabre 6
Wheelabrator Allevard 6 8
Orange Nassau 31 37
Secteur non coté 53 63
Financ. et amort. Survaleurs -4 -14
Résultat des activités 106 14
Eléments exceptionnels 769 16
Résultat net total 875 30
Résultat par action en euros
Résultat des activités 1,57 0,22
Résultat net total 12,94 0,45

Situation nette * 2 951 2857*
Dette financière nette 521 557
* Cette situation intègre des éléments de goodwill, en partie constatés sur CGE&Y cohérents avec les cours de bourse au 30 06 01. Cette situation peut être revue en fin d’année.

CGIP – 89, rue Taitbout – 75009 PARIS – Tél. : 01 42 85 30 00 – Fax : 01 42 85 23 67 – Contacts : Christine DUTREIL/Gérard LAMY

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES