EduBourseActualitésAstrium signe un important contrat avec le Kazakhstan durant la visite présidentielle...

Astrium signe un important contrat avec le Kazakhstan durant la visite présidentielle de Nicolas Sarkozy à Astana

Astrium fabriquera deux satellites d’observation de la Terre au profit de la République du Kazakhstan
Ce contrat fait suite à la décision de la République du Kazakhstan de choisir la France et Astrium comme partenaires stratégiques pour le développement de ses activités spatiales Astana, le 06 octobre 2009
Le partenariat entre Astrium et la société nationale JSC Kazakhstan Gharysh Sapary (KGS), responsable du développement du programme spatial de la République du Kazakhstan, a franchi une nouvelle étape avec la signature d’un contrat portant sur deux satellites d’observation de la Terre, et des actes fondateurs prévoyant la création d’une société commune pour la construction d’un centre d’assemblage, intégration et test (AIT) à Astana, capitale du Kazakhstan.

Astrium et KGS ont signé les deux accords en présence des présidents kazakh et français, respectivement M. Nazarbaïev et M. Sarkozy, à l’occasion de la visite de ce dernier au Kazakhstan les 5 et 6 octobre 2009.

François Auque, Président d’Astrium, a déclaré à l’issue de cette signature :

« 2009 est une grande année pour le partenariat entre KGS et Astrium. Ce nouveau système spatial fournira à la république du Kazakhstan un accès à un large éventail d’applications civiles, parmi lesquelles la surveillance des ressources naturelles et agricoles, la fourniture de données cartographiques et le soutien aux opérations de secours en cas de catastrophes naturelles. Il placera également la république du Kazakhstan à l’avant-garde de la technologie spatiale actuelle et complètera l’héritage spatial du pays, dont l’emblématique cosmodrome de Baïkonour. Les images transmises par les satellites d’observation de la Terre seront également distribuées dans le monde entier par Spot Image, filiale d’Astrium ».

Aux termes du contrat des satellites, Astrium :
fournira un système spatial composé de deux satellites d’observation de la Terre à large couverture : un d’une haute résolution au sol de 1 m et l’autre d’une moyenne résolution au sol de 7 m.

Le satellite de haute résolution sera fourni intégralement par Astrium en France et basé sur la plate-forme déjà bien connue des satellites THEOS et Formosat-2. Sa caméra reposera sur la technologie du carbure de silicium (SiC) servant à concevoir tous les instruments optiques d’Astrium. Cette technologie unique au monde, mise au point par Astrium, a déjà été employée sur de nombreux instruments de satellites, dont ceux de la récente mission Herschel-Planck de l’Agence spatiale européenne (ESA).

Le satellite de moyenne résolution est également remarquable car il résulte de la première collaboration entre Astrium et sa filiale SSTL récemment acquise au Royaume-Uni. Dans le cadre de ce contrat, SSTL fournira le satellite basé sur sa plate-forme 150.
construira à Astana le segment sol associé, à la fois pour le contrôle et la réception de données d’imagerie ;
formera les ingénieurs kazakhs à la technologie satellitaire. En vertu de l’accord de fondation, Astrium et KGS ont convenu de créer une société commune au Kazakhstan, dont la vocation consistera à :

construire un centre d’assemblage, intégration et test (AIT) à Astana,
gérer conjointement ce centre et mettre en œuvre le programme spatial de la république du Kazakhstan.
Les deux entreprises ont d’ores et déjà figé la conception préliminaire du centre AIT qui sera prochainement construit à Astana. Cette première mesure avait été signée en juin 2009 à l’occasion du salon du Bourget.

Le Kazakhstan a été dès l’origine associé à l’aventure spatiale. C’est en 1957 que l’URSS sélectionne Baïkonour comme site de lancement du tout premier satellite artificiel de la Terre, le légendaire « Spoutnik 1 », puis, en 1961, du premier cosmonaute de l’histoire, Youri Gagarine. Loué auprès du gouvernement kazakhstanais, le cosmodrome de Baïkonour constitue toujours le principal site de lancement russe.

Le Kazakhstan affiche de nouvelles ambitions en matière spatiale dans le cadre du programme national « Le nouveau Kazakhstan dans un monde nouveau », lancé voici dix ans par le Président de la République kazakhe, Noursoultan Nazarbaïev, avec pour objectif d’offrir au pays la technologie la plus avancée et sa propre expertise industrielle. Astrium, leader européen de la technologie spatiale, offre au peuple kazakh son savoir-faire par le biais d’un partenariat stratégique et technologique qui aidera le pays à concrétiser ses ambitions spatiales.
Position mondiale dans les solutions d’observation de la TerreCe contrat permet à Astrium d’asseoir sa position mondiale de principal fournisseur de solutions d’observation de la Terre depuis l’espace. En tant que leader européen de l’industrie spatiale, Astrium connaît un succès majeur sur les marchés des télécommunications et de l’observation de la Terre, en particulier auprès des pays souhaitant développer leurs activités spatiales d’une manière coopérative.
A propos deJSC NC Kazakhstan Gharysh SaparyLa société nationale JSC Kazakhstan Gharysh Sapary (KGS) est responsable du développement du programme spatial de la République du Kazakhstan. Implantée à Astana et présidée par M. Gavillatyp Mourzakoulov, la société dépend directement de l’Agence spatiale nationale Kazcosmos, dirigée par M. Talgat Moussabaïev (ancien cosmonaute et Héro de la République du Kazakhstan). La société a été fondée en 2005 et compte déjà des centres techniques à Almaty et Baïkonour.
A propos d’AstriumAstrium est une filiale d’EADS dédiée aux systèmes et services spatiaux civils et militaires. En 2008, Astrium a réalisé un chiffre d’affaires de 4,3 milliards d’euros avec 15 000 employés en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et aux Pays-Bas. Ses trois principaux domaines d’activité s’articulent autour des divisions Astrium Space Transportation pour les lanceurs et les infrastructures orbitales, Astrium Satellites pour les satellites et les systèmes sol, et de sa filiale à 100 % Astrium Services pour le développement et la fourniture des services satellitaires.

EADS est un leader mondial de l’aérospatial, de la défense et des services associés. En 2008, EADS a enregistré un chiffre d’affaires de 43,3 milliards d’euros avec un effectif de plus de 118 000 personnes.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200
Apple Inc. 
171,52 $  1,00%  
Microsoft Corporation 
286,15 $  1,00%  
TOTALENERGIES 
52,69 €  0,00%  
HERMES INTL 
1 396,50 €  0,00%  
BNP PARIBAS ACT.A 
47,66 €  2,00%  
ACCOR 
25,36 €  2,00%  
RENAULT 
29,31 €  3,00%  
PEUGEOT INVEST 
92,50 €  3,00%  
KERING 
558,10 €  0,00%  
Walt Disney Company (The) 
120,14 $  2,00%  
Meta Platforms, Inc. 
167,96 $  3,00%  
Amazon.com, Inc. 
138,23 $  2,00%  
AIRBUS SE 
106,24 €  2,00%  
AIR LIQUIDE 
136,50 €  0,00%  
SANOFI 
81,66 €  0,00%  
FDJ 
34,24 €  1,00%  
ORANGE 
10,38 €  0,00%  
VINCI 
93,79 €  0,00%  
DASSAULT SYSTEMES 
42,53 €  0,00%  
Tesla, Inc. 
890,00 $  2,00%  
International Business Machines 
138,37 $  0,00%  
VOLKSWAGEN AG 
145,76 €  2,00%  
SIEMENS ENERGY AG NA O.N. 
15,90 €  2,00%