EduBourseActualitésVivendi Universal publie de très bons résultats pour le premier semestre 2001...

Vivendi Universal publie de très bons résultats pour le premier semestre 2001 et présente des perspectives solides pour 2002

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Les très bons résultats d’exploitation obtenus au premier semestre 2001
traduisent la solidité des activités de VU, sa faible dépendance vis-à-vis de la publicité, son leadership dans les secteurs clés et la progression rapide de l’intégration et de la mise en oeuvre de la fusion.

Chiffres du premier semestre 2001
• Au cours d’un bon premier semestre 2001, l’EBITDA total a progressé de 42 % pour s’établir à près de 4 milliards d’euros, le résultat d’exploitation total a augmenté de 65 % pour s’élever à 1,9 milliard d’euros, et le chiffre d’affaires total a atteint 26,4 milliards d’euros, en hausse de 11 % par rapport aux résultats pro forma1 du premier semestre 2000.
• Bénéfice d’exploitation2: 1,42 milliard d’euros, contre 942 millions d’euros (Vivendi) pour le premier semestre 2000.
• Le bénéfice net, avant amortissement des écarts d’acquisition, s’est élevé à 1,1 milliard d’euros, soit 0,97 euro par action.

Année 2001
• Malgré la conjoncture actuelle, le Groupe réalisera en 2001 les objectifs de chiffre d’affaires et d’Ebitda précédemment annoncés.

PARIS, le 25 septembre, 2001 – Vivendi Universal [Paris Bourse: EX FP;
NYSE : V] a annoncé aujourd’hui que pour le premier semestre 2001 clos au 30 juin, son EBIDTA (résultat d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissements) s’était établi à près de 4 milliards d’euros, en hausse de 42 % par rapport aux résultats pro forma du premier semestre de l’année précédente, alors que son résultat d’exploitation augmentait de 65 %, pour s’élever à 1,9 milliard d’euros, et que son chiffre d’affaires progressait de 11 %, pour s’établir à 26,4 milliards d’euros. Par rapport aux résultats effectifs du premier semestre 2000, au premier semestre 2001, l’EBITDA a augmenté de 54 %, le résultat d’exploitation de 64 %, et le chiffre d’affaires de 36 %. Les bons résultats obtenus par l’ensemble des activités du groupe s’expliquent par l’accent mis sur la qualité de la gestion quotidienne et des performances de chacune de ses activités. Le souci d’une bonne gestion quotidienne des activités a dégagé des synergies et amélioré la performance.

1 Les résultats pro forma illustrent l’incidence de la fusion entre Vivendi, Seagram et Canal+, et excluent Sithe et France Loisirs (non consolidés en 2001).
2 Bénéfice d’exploitation: résultat d’exploitation, avant amortissement des écarts d’acquisition et après prises en compte des frais financiers et provisions.

CHIFFRES-CLES DU PREMIER SEMESTRE 2001
Médias et Communications: Les résultats d’exploitation des métiers Médias et
Communications ont été très bons au cours du premier semestre 2001, en dépit du ralentissement économique. Au cours du premier semestre 2001, Vivendi Universal a réalisé les trois quarts de son objectif annuel de progression de l’EBITDA. Le chiffre d’affaires du premier semestre s’est établi à 12,4 milliards d’euros, en hausse de 15 %1 (11 %1 hors Maroc Telecom) et l’EBITDA du premier semestre s’est élevé à 2,2 milliards d’euros, en hausse de 77 % (62 % hors Maroc Telecom.) Le résultat d’exploitation a augmenté de 184 %, triplant presque pour s’élever à 946 millions d’euros (en hausse de 145 % hors Maroc Telecom). Le secteur Medias et Communications a aussi enregistré d’excellentes marges d’exploitation: la marge d’EBITDA est passée de 11 % à 18 %, et la marge du résultat d’exploitation a progressé de 3 à 8 %.

Environnement: En dépit du ralentissement de l’économie, surtout aux Etats-Unis, qui a eu une incidence négative sur l’ensemble des activités “clients industriels” dans ce pays, notamment pour ce qui est de l’eau et de la gestion des déchets, la société a enregistré des activités en croissance dans ces secteurs et les résultats obtenus sont conformes aux attentes. Au premier semestre 2001, le chiffre d’affaires a augmenté de 11 %, passant à 13,9 milliards d’euros, l’EBITDA a progressé de 12 %, pour s’élever à 1,76 milliard d’euros et le résultat d’exploitation, en hausse de 13 %, s’est établi à 0,97 milliard d’euros.
Résultat d’exploitation: Après prise en compte de 339 millions d’euros de frais financiers et 128 millions d’euros d’autres provisions financières, le bénéfice d’exploitation (à savoir le résultat d’exploitation moins les frais financiers et les provisions) se chiffre à 1,42 milliard d’euros, en hausse de 51 %. Le taux d’imposition effectif pour le premier semestre 2001 se chiffre à 32 %. Au premier semestre 2001, la société a enregistré des revenus exceptionnels nets de 1,2 milliard d’euros, contre 1,8 milliard d’euros l’an passé.
La société a annoncé un bénéfice net, avant amortissement des écarts d’acquisition, de 1,1 milliard d’euros pour le premier semestre 2001, soit 0,97 euro par action.
Endettement net : Après prise en compte du produit de la cession des activités vins et spiritueux, l’endettement net du secteur Médias et Communications s’élevera à 8,6 milliards d’euros. Partie de cette somme, à savoir 1,3 milliard d’euros, correspond au rachat d’actions Vivendi Universal détenues par la famille Bronfman, traité comme investissement à long terme, et 1,8 milliard d’euros à l’annulation de 22 millions d’actions d’autocontrôle à la fin juin 2001 (ces actions ne sont donc plus considérées comme un investissement et ne sont donc plus déduites de l’endettement net). De plus, 1,2 milliard d’euros correspondent au versement des dividendes 2000. D’après les 1 Hors Universal Studios Group (USG) Filmed Entertainment estimations, l’endettement net du secteur Médias et Communications s’éleverait à 1,7 fois son EBITDA en 2001.
Cash Flow disponible : Le cash flow dégagé par les activités Médias et Communications a pour la première fois couvert 100 % des dépenses en capital consacrées aux immobilisations corporelles. Au cours du premier semestre 2001, e
cash flow disponible a été de plus de 500 millions d’euros (environnement exclu) et ce, en dépit du caractère saisonnier de certaines activités de Canal+ et de Vivendi Universal Publishing. Pour la première fois également, le cash flow est positif, même après prise en compte des frais financiers, impôts et frais de restructuration.

COMMENTAIRES DE JEAN-MARIE MESSIER
“Au cours des deux dernières semaines, nous nous sommes surtout attachés à assister les milliers de familles affectées par les attentats qu’ont connus les Etats-Unis.
Parallèlement, nous avons pris des mesures pour garantir la sécurité et le bien-être de nos collaborateurs et de leurs familles dans le monde entier”, a déclaré Jean-Marie Messier, Président-Directeur Général de Vivendi Universal. “Nos collaborateurs, quel qu’ait été leur lieu d’affectation, ont tous apporté un soutien extraordinaire à ceux de leurs collègues qui se trouvaient dans les zones les plus affectées, et par leur énergie et leur dévouement, ont fait en sorte que nos activités – à New York en particulier, mais aussi de par le monde – continuent comme à l’accoutumée.
“Si la tragédie que nous venons de vivre devait conduire à une période d’incertitude prolongée, voire à une récession, Vivendi Universal continuerait de croître, car la société possède bon nombre d’importantes qualités défensives:
– elle est très peu tributaire des recettes publicitaires (1 %) – une part énorme de son chiffre provient de recettes d’abonnements (44 %)
– la restructuration porte ses fruits (Canal +)
– elle a des activités ‘contenus’ non cycliques (marché de l’éducation)
– elle tire des revenus de ses activités dans le secteur de l’environnement.
“Pour ce qui est du deuxième semestre 2001, nous allons continuer à mettre en oeuvre les stratégies définies à l’occasion de la fusion, à dégager des synergies de revenus, à procéder aux réorganisations et restructurations qui s’imposent, et à développer la portée de notre distribution par des partenariats et des alliances. Nous allons ainsi pouvoir dégager des synergies de revenu par l’intégration de Houghton Mifflin, ainsi que par Universal Mobile Music, que nous venons de lancer. Nous allons nous concentrer sur la réorganisation et la restructuration de Canal+. Et nous ferons porter nos ressources sur les activités de musique en ligne – pressplay compris – afin de rendre notre musique toujours plus accessible, par de nouveaux accords de distribution.
“Malgré la conjoncture actuelle, le groupe réalisera en 2001, les objectifs de chiffre d’affaires et d’EBITDA précédemment avancés. Je demeure convaincu que nous saurons atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2001, à savoir une croissance de plus de 10 %(1) de notre chiffre pour l’année entière, et une croissance de plus de 35 % de notre EBITDA (à comparer à nos indications d’octobre 2000) et ce, à base d’actifs inchangée. Cette tendance, conjuguée à un certain élargissement de notre base d’actifs (par l’acquisition, notamment, de Maroc Telecom et de Houghton Mifflin) devrait conduire, pour l’année 2001 prise dans son ensemble, une valeur d’EBITDA légèrement supérieure à 5 milliards d’euros. Dans l’environnement actuel, énoncer un objectif pour 2002 n’aurait pas grand sens, et nous n’avons de plus pas encore terminé notre processus d’élaboration des budgets et plans pour 2002.

1 Hors Universal Studios Group (USG) Filmed Entertainment

Avant la récente tragédie, le consensus du marché donnait l’EBITDA 2002 de Vivendi Universal à près de 6 milliards d’euros. En dépit des événements et au vu des tendances observables dans nos diverses activités, et compte tenu de nos qualités défensives, cette prévision, aujourd’hui nous semble raisonnable. ”
PERSPECTIVES POUR LE SECOND SEMESTRE
! Musique : Les principales sorties prévues pour le quatrième trimestre comprennent notamment: les BeeGees (compilation des plus grands succès), Sting (album Live), Elton John, Enrique Iglesias, The Cranberries, Andrea Bocelli et Mylène Farmer, pour ne citer que quelques noms. Le lancement de pressplay (un service convivial de musique en ligne à la demande, vendu par abonnement) devrait intervenir au deuxième semestre 2001. La société a de plus lancé un service de téléphonie mobile “Universal Mobile Music” (UMM) destiné aux jeunes du marché français. UMM est une plate-forme de commercialisation supplémentaire pour UMG, dont le coût est modeste et qui va dégager de nouvelles ventes, tout en offrant un concept se prêtant à un développement ultérieur, notamment sur des marchés hors France.
! Edition: La société s’attend à un très bon second semestre, grâce à l’acquisition de Houghton Mifflin. De plus, Vivendi Universal a obtenu de très bons résultats à l’occasion de la rentrée des classes dans un certain nombre de pays, notamment en France, en Espagne et au Brésil. Dans le domaine des jeux, le lancement du pack d’expansion Diablo II a été un très gros succès, et la sortie de Half Life, de Empire Earth et d’une nouvelle version de Crash Bandicoot est prévue d’ici la fin de l’année.
! Cinéma et Télévision: La société a continué d’occuper la première place du box-office avec trois nouveaux succès sortis au troisième trimestre dont Jurassic Park III et American Pie II. La société a de plus un calendrier de sorties vidéo particulièrement fort pour le quatrième trimestre, qui comprend Dr Seuss’ How The Grinch Stole Christmas, Jurassic Park III et The Mummy Returns. Canal+ France a lancé avec succès sa nouvelle grille de programmes, son audience « prime time » a marqué une progression de 40 %, alors même que les coûts diminuaient de 23 %. La croissance générale des abonnements devrait connaître une accélération, et l’on table sur 16,4 millions d’abonnés d’ici la fin de l’année. A la suite de la restructuration de Canal+, les autorisations réglementaires attendues devraient être acquises au quatrième trimestre en Italie et en Pologne.
! Télécoms: SFR (Mobile) a enregistré une progression de 500.000 abonnés de plus que prévu entre septembre 2000 et septembre 2001, avec une part de plus de 40 % des nouveaux abonnements souscrits en juillet et en août. L’ARPU (revenu moyen par utilisateur) a légèrement progressé. Grâce au démarrage des SMS et à la baisse des coûts d’acquisition des abonnés, la progression vers les objectifs d’EBITDA et de résultat d’exploitation fixés pour l’exercice 2001 continue comme prévu. Avec le développement des SMS, le lancement 5 d’UMM, et le démarrage du GPRS auprès du grand public, la téléphonie mobile continue d’évoluer, pour devenir un média qui apporte données et contenus aux consommateurs avec un accès direct.
! Internet: Vizzavi, le portail Internet multi-accès de Vivendi Universal, a
atteint les 3,1 millions d’usagers. Le service est aujourd’hui disponible en
France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Grèce, en Italie et
au Portugal, l’Espagne devant rejoindre ce groupe en octobre. La montée en
puissance de ses activités sera, par ailleurs, sensiblement favorisée par le
développement d’un système unifié de messagerie, la mise en place de services
de messagerie instantanée et l’enrichissement des contenus. L’objectif est
d’atteindre 10 millions d’usagers en 12 mois.
PERSPECTIVES POUR 2002
! Musique: En 2002, ce sera sans doute un défi que d’enregistrer une forte
croissance, mais grâce à une place solidement établie de leader mondial,
l’EBITDA devrait enregistrer une croissance plus importante que celle du
chiffre d’affaires. L’introduction de logiciels anti-piratage des CD, le
développement de pressplay et le succès d’offres telles UMM pourraient ouvrir
la voie vers des sources de revenus nouvelles.
! Edition: Au lendemain de la vente des activités B-to-B et avec l’amélioration de la position concurrentielle de VU dans les éditions scolaires, l’Edition devrait connaître en 2002 une croissance accrue et de meilleures marges, car elle sera moins tributaire des recettes publicitaires qu’elle ne l’était auparavant, avec sa base d’actifs précédente. Les jeux devraient connaître une année exceptionnelle, avec une croissance solide assurée par de nouvelles sorties.
! Cinéma et Télévision: Le cinéma, en sus des sorties mondiales prévues pour 2002, va bénéficier, en 2002 et en 2003, de la force et du succès des sorties du deuxième semestre 2000 et de 2001, avec les ventes de vidéo et de DVD. L’EBITDA des activités Cinéma devrait donc rester fort. La télévision à péage, dont le moteur est l’abonnement, tiendra bon, même dans un contexte de récession. Les efforts de restructuration devraient se poursuivre en France, en Italie, en Pologne, ainsi que dans l’ensemble des pays européens, ce qui pourrait sensiblement influer sur la contribution de cette activité à l’EBITDA (à base comparable) en 2002/2003. La croissance du nombre des abonnés au numérique devrait également continuer de connaître une croissance importante au cours de la période.
! Télécoms: Démarrant l’année 2002 avec plus de clients que prévu, des coûts d’acquisition réduits, une augmentation de l’ARPU et des marges d’exploitation 2001 élevées et fortes, Cegetel devrait connaître en 2002 des résultats meilleurs que prévus. La forte croissance de la transmission de données, par le biais des SMS déjà bien établis et du démarrage des services GPRS, conjuguée à de nouvelles offres, comme UMM, devrait aussi avoir une incidence positive sur les résultats. Les retards enregistrés dans la mise en oeuvre de l’UMTS devraient aussi avoir une incidence positive sur le cash flow disponible net.
! Internet: La société va continuer de limiter ses investissements et de réduire ses pertes EBITDA grâce aux efforts de restructuration et au développement de son audience ainsi que l’introduction d’une offre d’abonnement. Avec l’expansion du GPRS, Vizzavi devrait s’imposer en 2002 comme un des portails pan-européens majeurs.

Vivendi Universal est la société dans laquelle investir en 2002, non seulement pour ceux qui cherchent à investir dans les médias, mais aussi pour tous ceux qui recherchent des placements intéressants du point de vue de la performance et de la valeur financière. Et ce, pour les raisons suivantes:
-A l’heure actuelle, nos multiples EV/EBITDA sont faibles par rapport à ceux
de nos pairs et ce, en dépit de notre plus forte croissance et de notre résistance au ralentissement économique.
-A l’heure actuelle, nos multiples opérationnels sont au niveau de ceux de bon
nombre d’industries matures.
-La société va tirer profit des restructurations en cours (effet de levier sur
l’EBITDA).
-Une part importante du chiffre est à l’abri de la récession (44 % provient
d’abonnements, ou du secteur éducation), et la société est peu tributaire des
recettes publicitaires.
Par ailleurs, la société présentera l’ensemble de ses comptes aux normes US GAAP sur une base trimestrielle dès 2002.

Notice importante concernant le reporting financier Les informations financières présentées ici ont été établies conformément aux principes comptables généralement appliqués en France (dits “GAAP français”). Pour permettre de meilleures comparaisons, le chiffre d’affaires, l’EBITDA et le résultat d’exploitation par secteur d’activité ont aussi été présentés sur une base pro forma, qui illustre l’incidence de la fusion entre Vivendi, Seagram et Canal+ (en excluant toutefois les résultats des activités vins et spiritueux rachetées à Seagram, présentés dans les éléments exceptionnels), excluant Sithe et France Loisirs (qui n’ont pas été consolidés en 2001). L’EBITDA de Vivendi Universal correspond, par définition, au résultat d’exploitation avant amortissement, activités de restructuration et autres éléments exceptionnels.
L’EBITDA de Vivendi Universal n’est peut-être pas strictement comparable à ce que ce sigle mesure souvent aux Etats-Unis, ou à ce qui est annoncé par d’autres sociétés. Nous estimons que les résultats pro forma constituent une information intéressante et utile, permettant de comparer l’évolution des résultats d’exploitation, dans la mesure où les résultats pro forma recouvrent des activités comparables pour toutes les années présentées. Les résultats pro forma ne sont pas nécessairement indicatifs des résultats combinés qui seraient observables si les événements en cause s’étaient produits au début de l’année 2000

Résultats d’exploitation: conférence de presse et réunion avec les analystes
financiers Vous pouvez suivre la téléconférence de presse qui sera donnée sur les résultats d’exploitation en direct sur internet à 15 heures, heure de Paris, 14 heures, heure de Londres, et 9 heures, heure de New York, le mardi 25 septembre. Pour ce faire, connectez-vous au 00 1 334 323 40 22
Vous pouvez suivre la télé réunion avec les analystes financiers consacrée aux résultats d’exploitation en direct sur internet à 17 heures, heure de Paris, 16 heures, heure de Londres, et 11 heures, heure de New York, le mardi 25 septembre. Pour ce faire, connectez-vous au site financier de Vivendi Universal :
http://finance.vivendiuniversal.com.

Vivendi Universal – Company Description
Media and Communications and Environmental Services: The media and communications business is divided into five business segments: Music, Publishing, TV and Film, Telecoms and Internet. The Music business is conducted though Universal Music Group, which produces, markets and distributes recorded music throughout the world in all major genres. Universal Music Group also manufactures, sells and distributes video products in the United States and internationally, and licenses music copyrights in 63 countries worldwide. The Publishing business is a worldwide content leader in its core markets: education/literature, games, and healthcare information. It provides content across multiple platforms, including print, multimedia, in the wired Internet and to PDAs via WAP (Wireless Application Protocol) technology. The TV and Film business produces and distributes motion picture, television and home video/DVD products worldwide, operates and has ownership interests in a number of cable and pay-TV channels, engages in the licensing of merchandising and film property rights and operates theme parks and retail stores around the world. The Telecoms business provides a broad range of telecommunications services, including mobile and fixed telephony, Internet access and data services and transmission, principally in Europe. The Internet business manages the strategic Internet initiatives and new online ventures for Vivendi Universal. Utilizing advanced digital distribution technology, the Internet business develops e-commerce, e-services and thematic portals that offer access to the Internet via a variety of devices, including mobile phones, PDAs, interactive TV and computers. Vivendi Environnement is a 63-percent effectively owned subsidiary of Vivendi Universal, which operates the environmental services business, with operations around the globe. Vivendi Environnement provides environmental management services, including water treatment and system operation, waste management, energy services and transportation services, to a wide range of public authorities and industrial, commercial and residential customers.
The Company’s corporate website is located at http://www.vivendiuniversal.com. The Company’s financial website is located at http://finance.vivendiuniversal.com.

Avertissement
Vivendi Universal est une société cotée au NYSE et à ParisBourse SA et le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives au sens des dispositions du US “safe harbour” du Private Sector Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : le risque que les opérations d’acquisition récentes ne soient pas intégrées avec succès; que les synergies attendues des opérations d’acquisition ne se matérialisent pas; le risque que Vivendi Universal ne puisse pas affronter une concurrence accrue et que l’effet produit sur les prix, les dépenses, les relations avec les tiers et le chiffre d’affaires des concurrents limite ou réduise le chiffre d’affaires et (ou) les résultats de Vivendi Universal; le risque que Vivendi Universal ne puisse pas établir ou maintenir des relations avec les partenaires opérant dans les milieux du commerce, de la publicité, de la commercialisation, de la technologie et des fournisseurs de contenu; enfin, le risque que Vivendi Universal ne puisse pas obtenir ou conserver les licences et les permis nécessaires à l’exploitation et à l’expansion de ses activités, de même que les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi Universal auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents enregistrés par Vivendi Universal auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission sur le site web www.sec.gov ou directement auprès de Vivendi Universal.
###
Editor’s Note: Tables for the company’s financial results follow.
CONTACTS :
Media Relations:
Paris
Antoine Lefort
011-33-1-71-71-1180
Alain Delrieu
011-33-1-71-71-1086
New York
Anita Larsen
212.572.1118
Mia Carbonell
212.572.7556
Investor Relations:
Paris
Ariane de-Lamaze
011-33-1-71-71-1084
New York
Eileen McLaughlin
212.572.8961

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES