EduBourseActualitésAssemblées générales des actionnaires de Vinci

Assemblées générales des actionnaires de Vinci

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

2000 :
– VINCI est devenu numéro un mondial
– Excellents résultats
– Fusion VINCI-GTM réussie

2001 :
Confirmation des très bonnes perspectives

L’assemblée générale mixte des actionnaires de VINCI s’est réunie le 30 mai 2001 sous la présidence d’Antoine Zacharias. Elle a approuvé l’ensemble des résolutions qui lui étaient soumises.

Antoine ZACHARIAS a rappelé qu’en 2000, VINCI était devenu le premier groupe mondial de concessions, de construction et de services associés à l’issue de l’Offre Publique d’Echange amicale conduite avec succès sur GTM.
Il a souligné que la fusion des deux groupes, réussie dans un délai exceptionnellement court, avait permis de constituer une capitalisation boursière qui situe VINCI au premier rang du secteur en Europe.

Le Président a indiqué qu’après les récents retraits de Suez et Vivendi Universal, l’actionnariat de VINCI est aujourd’hui celui d’un groupe indépendant.

Il se décompose de la façon suivante :

– Actionnaires individuels et institutionnels : 72,7 %.
– Salariés de VINCI : 5,3 %.
– Auto-détention : 8,5 %.
– Vivendi Universal : 8,5 % (Vivendi Universal a émis en février 2001 une obligation convertible en actions VINCI couvrant l’intégralité de sa participation).
– Suez : 5 % (Suez a émis en avril 2001 une obligation convertible en actions VINCI portant sur 3,7 % du capital de VINCI).

La valeur boursière de VINCI est aujourd’hui de près de 80 % supérieure à la somme des capitalisations boursières de VINCI et GTM avant leur rapprochement.

Comptes de l’exercice
L’assemblée générale des actionnaires a approuvé les comptes de l’exercice 2000 qui se caractérisent en données pro forma* par :

– Une progression du chiffre d’affaires consolidé de 10 % à 17,3 milliards d’euros.
– Une augmentation du résultat net de 55 % à 423 millions d’euros.
– Hors éléments non récurrents, le résultat net économique s’établit à 376 millions en 2000, en progression de 41 %. Cette évolution est entièrement imputable à l’amélioration du résultat d’exploitation qui croît de 23 % à 966 millions d’euros, et représente 5,6 % du chiffre d’affaires (contre 5 % en 1999). Tous les métiers de VINCI ont amélioré leur rentabilité opérationnelle au cours de l’exercice.
– Le résultat par action croît de 53 % à 5,42 euros.

* Comptes consolidés pro-forma pour 1999 et 2000 intégrant GTM en année pleine (hors pôle électrique et industriel), Cofiroute consolidé par intégration globale, le Stade de France et quatre concessions d’ouvrages (aéroports cambodgiens, autoroutes chiliennes, pont de Rion-Antirion en Grèce et pont de la Confédération au Canada) consolidés par intégration proportionnelle. Sogeparc et Teerbau, qui n’avaient été consolidés que sur 6 mois en 1999 dans les comptes de l’ex-SGE, ont été pris en compte sur 12 mois.

Dividende
L’assemblée a décidé de porter le dividende à 1,65 euro par action, soit 2,475 euros y compris avoir fiscal, ce qui représente un rendement de l’ordre de 4 % par rapport aux cours actuels de VINCI. Le montant global distribué progresse de 26 %.

Très bonnes perspectives pour 2001
VINCI aborde 2001 avec de très bonnes perspectives. Son chiffre d’affaires a enregistré, à structure comparable, une progression de 5,3 % au 1er trimestre 2001 (à 3,7 milliards d’euros) en dépit d’une politique très sélective de prises d’affaires.
L’activité de l’ensemble des métiers reste soutenue, avec une progression plus marquée dans les concessions et les nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Le carnet de commandes est en augmentation de près de 8 % par rapport au 31 mars 2000.

Malgré une croissance volontairement modérée du chiffre d’affaires, la rentabilité opérationnelle de VINCI devrait enregistrer une nouvelle progression en 2001, grâce à l’amélioration des performances de l’ensemble des métiers, à l’impact des synergies et à la poursuite du développement des activités à forte valeur ajoutée, telles que les concessions, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, les routes ou le facility management.

Le Président Zacharias a confirmé l’objectif de progression d’environ 20 % du résultat avant impôt hors éléments non récurrents. En dépit d’un taux d’imposition plus élevé, le résultat net devrait au minimum égaler le niveau atteint en 2000.

Contact presse : Pierre Coppey

Tél. : 01 47 16 30 07
Fax : 01 47 16 33 88
e-mail : [email protected]

Ce communiqué est disponible en français, en anglais et en allemand
sur le site web de VINCI : www.groupe-vinci.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES