EduBourseActualitésILOG annonce ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l'exercice fiscal...

ILOG annonce ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l’exercice fiscal 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

PARIS, France – le 31 juillet 2001 — ILOG® (NASDAQ: ILOG; NM France: SICOVAM: 006673), le premier fournisseur mondial de composants logiciels annonce aujourd’hui un chiffre d’affaires de 21,1 millions de dollars et un profit opérationnel de 0,8 million de dollars pour le quatrième trimestre de l’exercice clos le 30 juin 2001. Pour comparaison, le chiffre d’affaires du quatrième trimestre de l’exercice précédent était de 20,9 millions de dollars et le profit opérationnel était de 1,8 million de dollars. Le bénéfice par action (dilué) pour ce trimestre est de 0,04 dollar contre 0,10 dollar l’année précédente.
Pour l’exercice clos le 30 juin 2001, le chiffre d’affaires est de 79,2 millions de dollars, il était de 71,3 millions de dollars l’année précédente. Le profit opérationnel est de 0,7 million de dollars contre 1,0 million de dollars l’année précédente. Le bénéfice par action (dilué) pour l’exercice fiscal 2001 est de 0,05 dollar pour un total de 17,5 millions d’actions. Il était de 0,07 dollar pour un total de 17,9 millions d’actions l’année précédente.

“Nos produits sont toujours appréciés par nos clients, même dans cette période de ralentissement économique,” indique Pierre Haren, Président Directeur Général d’ILOG. “La faiblesse du marché des télécommunications et de certains secteurs de l’industrie de la chaîne logistique a entraîné une baisse du paiement des redevances, un report des commandes et une révision du montant initial des contrats, du fait des restrictions budgétaires mises en place temporairement par certains clients. En revanche, nous avons bien progressé sur les marchés de la finance, des transports et du e-gouvernement. Par exemple, de gros clients d’ILOG comme United Airlines, Sabre Group et Visa ont passé des commandes complémentaires ce trimestre, et nous avons eu un afflux de nouveaux clients de taille plus modeste. Alors même que le marché est en baisse, notre position concurrentielle sur le marché est en hausse. Notre stratégie de développement industriel diversifié -réparti entre les ISVs et les entreprises, les divers secteurs du marché, les gammes de produits et les zones géographiques- nous permet de surmonter cette période de crise tout en préparant l’avenir » ajoute M. Haren.

Le nombre des ISVs clients d’ILOG a atteint de nouveaux records ce trimestre, 33 nouveaux ISVs sont devenus des partenaires d’ILOG portant leur nombre total à plus de 300. Parmi les nouveaux, Murex, un fournisseur de services financiers ; NetDecide et BowStreet qui vendent des applications d’e-business ; Inter Design Technology, un fournisseur japonais d’outils de conception assistée par ordinateurs.

Demande toujours soutenue pour les moteurs de règles métier d’ILOG
ILOG fait part d’une poursuite de la demande pour ses produits à base de règles métier. ILOG JRules™, en particulier, a convaincu près de 200 nouveaux clients au cours de l’année écoulée, devenant ainsi la gamme de produits d’ILOG à la croissance la plus rapide, avec une augmentation du chiffre d’affaires de 90% par an. Par exemple, Sun Microsystems a choisi ILOG JRules pour doter son logiciel Solstice Enterprise Manager de nouvelles fonctionnalités, tandis que plusieurs ISVs majeurs choisissent les moteurs de règles d’ILOG pour atteindre des performances qui sont pour le moment les meilleures sur le marché.

Au cours du quatrième trimestre, ILOG a sorti une nouvelle version d’ILOG JRules qui exploite le langage XML (eXtensible Markup Language) à un degré jamais atteint par aucun autre moteur de règles. « XML est le protocole sous-jacent des « Web services », le nouveau paradigme de déploiement d’applications sur Internet, » explique Jean-François Abramatic, senior Vice Président de la R&D à ILOG. « Notre adhésion et notre participation aux standards majeurs comme XML, notre prééminence dans le domaine des composants logiciels et la haute technicité de nos moteurs de règles et de nos autres produits offriront de nouveaux marchés à ILOG lors de la nouvelle vague de « Web services » sur Internet ».

Nouveaux produits, nouveaux marchés
En plus de la nouvelle version d’ILOG JRules, ILOG a lancé d’autres produits clé en Java au cours du trimestre : une nouvelle version compatible Java d’OPL Studio™, outil de prototypage rapide et environnement de développement interactif d’applications d’optimisation en environnement Internet, une nouvelle version d’ILOG JViews™, suite interactive de visualisation qui inclut des bibliothèques pré-définies 2D pour la gestion des tâches et des processus de gestion « workflow », et enfin, le premier composant d’optimisation de configuration en pur Java ILOG JConfigurator™.

Parmi les autres réussites d’ILOG de ce trimestre, signalons son entrée dans le nouveau marché prometteur de la télévision interactive, illustrée par un accord récent avec un des leaders des opérateurs de télévision par satellites. A noter aussi des avancées dans le domaine du « workflow ». Novient, leader des solutions d’optimisation de processus de services, a annoncé dernièrement qu’il optait pour la technologie ILOG.

Prévisions
ILOG prévoit que le ralentissement du marché des télécommunications persistera jusqu’à fin 2001, et que le secteur de la chaîne logistique continuera à connaître des tendances contrastées. En revanche, la croissance du chiffre d’affaires dans la finance devrait se poursuivre et contribuer à la croissance d’ILOG. Ces tendances associées à une gestion stricte des dépenses devraient permettre à la société d’augmenter son chiffre d’affaires et d’améliorer sa profitabilité au cours du prochain exercice. Pour le premier trimestre de l’exercice 2002 (se terminant le 30 septembre 2001), ILOG prévoit une croissance de 20% du chiffre d’affaires par rapport au même trimestre de l’année précédente et une diminution de la perte par action.

« Nous estimons que nos opportunités à long terme sont bonnes » indique Pierre Haren. «Le nombre croissant des ISVs qui intègrent nos composants confirme notre stratégie et chaque nouvelle conquête est la promesse de futures redevances qui alimenteront notre développement ».

Conférence téléphonique
L’équipe de direction d’ILOG tiendra aujourd’hui une conférence à 16 heures pour commenter le contenu de ce communiqué et les perspectives pour l’exercice 2002. Un enregistrement de la conférence sera ensuite disponible sur notre site Internet. Afin d’écouter ou de participer à la conférence, rendez vous sur notre site http://www.ilog.com/corporate/investor/ ou contactez Taylor Rafferty Associates.

A propos d’ILOG
ILOG est le premier fournisseur mondial de composants logiciels C++ et Java. Les composants logiciels intégrables d’optimisation, de visualisation et de règles métier d’ILOG permettent de réduire considérablement les temps de développement des applications d’entreprise déployées dans les secteurs de la gestion de la chaîne logistique, des télécoms, du transport et des services financiers. Bénéficiant de solides parts de marché sur les différents segments du marché de l’optimisation, ILOG joue également un rôle très actif dans l’émergence du marché des composants logiciels pour le commerce électronique. ILOG a deux sièges, l’un à Paris, l’autre à Mountain View en Californie. Consultez le site ILOG http://www.ilog.fr/ pour de plus amples informations.

ILOG S.A. COMPTE DE RESULTATS CONSOLIDES (Non audités)

ILOG S.A. BILAN CONSOLIDE SIMPLIFIE (Non audité)

Présentation des principaux éléments financiers

Chiffre d’affaires et marge brute
La croissance du chiffre d’affaires du trimestre de juin 2001 a été de 1% combinant une baisse de 3 % du chiffre d’affaires des ventes de licences et une hausse de 12% des ventes de services par rapport à la même période de l’année précédente. La croissance du chiffre d’affaires de l’exercice clos le 30 juin 2001 par rapport à celui de l’exercice clos le 30 juin 2000 est de 11% avec une croissance de 12% pour les ventes de licences et une croissance de 9% pour les ventes de service.

La marge brute du trimestre est de 84% contre 83% pour le même trimestre de l’année précédente. La marge brute de l’année est de 82% contre 80% pour l’exercice 2000, reflétant l’accroissement de la marge du chiffre d’affaires des ventes de service au cours de l’année. Pour ce trimestre, les ventes des licences de développement représentaient 66% du chiffre d’affaires contre 70% pour le trimestre équivalent de l’année précédente ; ce pourcentage reste stable à 66% pour l’exercice 2001.

Dépenses opérationnelles
Les dépenses de marketing et de commercialisation ont diminué ce trimestre de 1% par rapport à la même période de l’année passée et augmenté de 15% pour l’exercice 2001 en comparaison avec l’exercice 2000, en ligne avec l’évolution du chiffre d’affaires.

Les dépenses de recherche et de développement du trimestre, nettes de toute subvention de contrats de recherche, sont en hausse de 32% par rapport à la même période l’an passé et de 21% de l’exercice 2000 à l’exercice 2001. Ceci est dû à l’embauche d’ingénieurs de recherche et à la diminution des subventions. Les crédits et subventions de recherche se sont montés ce trimestre à 0,2 million dollars contre 0,5 million dollars pour la même période de l’année précédente et ont diminué de 0,9 million de dollars à 0,8 million de dollars de l’exercice 2000 à l’exercice 2001.

Les frais généraux et administratifs pour ce trimestre ont augmenté de 46% par rapport à la même période de l’année passée, et ont augmenté de 7% de l’exercice 2000 à l’exercice 2001. La hausse des frais généraux et administratifs du trimestre est liée à des provisions complémentaires relatives aux créances de ce trimestre rendues nécessaires par les conditions économiques actuelles.

Autres frais et impôts
Les produits financiers nets et les autres revenus (dépenses) pour ce trimestre ont diminué de 0,6 à 0,3 million de dollars par rapport à la même période de l’année passée et ont augmenté de 0,8 à 1,0 million de dollars pour l’exercice 2001 par rapport à l’exercice 2000, du fait de l’évolution des cours.

Le montant des impôts ce trimestre est de 0,4 million de dollars contre 0,5 million de dollars l’année précédente. Pour l’exercice 2001, le montant de l’impôt est de 0,8 million de dollars contre 0,6 million de dollars pour l’exercice 2000 en raison de situations fiscales spécifiques dans certaines des filiales.

Bilan
Les liquidités au 30 juin 2001 étaient de 20,9 millions de dollars contre 20,3 millions de dollars au 30 juin 2000. Le temps de recouvrement des factures clients est passé à 95 jours au 30 juin 2001 contre 101 jours au 30 juin 2000. Les revenus différés sont passés à 8,0 millions de dollars au 30 juin 2001. Ils étaient de 7,0 millions de dollars l’année précédente. Cette augmentation reflète celle de la facturation de la maintenance.

Les immobilisations sont passées à 6,9 millions de dollars au 30 juin 2001 contre 4,3 millions l’année précédente en raison d’investissements majeurs au cours de l’année en système de gestion de la relation clients et en système de gestion de l’information. La dette à long terme est passée de 2,1 à 0,3 millions de dollars grâce au remboursement des prêts liés à l’acquisition de CPLEX en 1998. La situation nette est passée de 24,1 millions de dollars au 30 juin 2000 à 27,5 millions de dollars au 30 juin 2001 en raison des augmentations de capital liées aux levées de stock-options par les salariés.

Cette annonce contient des informations « forward-looking » selon la terminologie de la législation américaine concernant les « Titres » et comporte des risques et incertitudes pouvant modifier de manière conséquente les résultats réels par rapport à ceux qui pourraient être inférés des informations de prospective. Ces risques et incertitudes incluent, entre autres, l’évolution, la croissance et la profitabilité du marché des télécommunications, celui de la gestion de la chaîne logistique, des services financiers et des autres marchés du logiciel, la réussite de la politique commerciale de la société envers les ISV, les risques économiques, politiques et le taux de change liés aux opérations européennes, américaines et asiatiques, l’échéancier et la saisonnalité des paiements de certains gros contrats, la capacité de la société à améliorer la profitabilité et à limiter les coûts et les risques et incertitudes mentionnés sous la rubrique « Facteurs de risques » dans la présentation 20-F de la société relative à l’exercice se terminant le 30 juin 2000, qui est enregistré auprès de la United States Securities and Exchange Commission.

ILOG et CPLEX sont des marques commerciales déposées par ILOG et ILOG JRules, ILOG JView, ILOG OPL Studio et ILOG JConfigurator sont des marques déposées ILOG. Tous les autres produits et noms de société cités sont des marques commerciales ou des marques déposées par leurs sociétés respectives.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES