Nouveau record pour INGENICO qui voit son chiffre d’affaires consolidé progresser de 56,7 % à fin mai 2001

0
138

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Communiqué du 19 juin 2001 – En Janvier dernier, les dirigeants d’Ingenico ont fait preuve de leur prudence habituelle dans la présentation de leurs prévisions de croissance du chiffre d’affaires du Groupe qu’ils évaluaient à 25% pour l’exercice 2001.

En effet, à fin mai 2001 le chiffre d’affaires consolidé du groupe totalisait 120,12 M€ *(788 MF) contre 76,64 M€ (502,7 MF) en 2000 en progression de 56,7%.

A titre indicatif, le chiffre d’affaires de la Maison mère pendant la même période atteignait 51,36 M€ *(337MF) contre 34,27 M€ (224.8 MF) en 2000 en progression de 50%.

La réunion d’information prévue le 26 juin prochain sera l’occasion pour ces mêmes dirigeants de revoir leurs prévisions à la hausse de même que leur chiffre d’affaires consolidé de l’exercice qui devrait dépasser les 300 M€ contre 235 M€ en 2000.

Ces chiffres ainsi que les perspectives qui seront dévoilées lors de cette réunion démontrent de façon frappante l’erreur que commettent les intervenants sur le marché boursier lorsqu’ils persistent à considérer qu’Ingenico n’est qu’une parmi tant d’autres sociétés technologiques frappées de plein fouet par le contrecoup des excès commis voici un an.

En réalité, Ingenico est une société industrielle solide et qui a su se forger une réputation exceptionnelle dans un créneau qui ne connaît pas de récession, bien au contraire car des marchés potentiels énormes voient le jour quotidiennement dans le monde et plus particulièrement dans les pays dits émergents dont les besoins sont sans commune mesure avec ceux que nous connaissons aujourd’hui.

Les moyens mis en œuvre par le Groupe INGENICO pour disposer d’une offre de produits aussi large et variée que possible se révèleront très fructueux au cours des prochaines années qui verront progressivement disparaître toutes les entreprises qui n’auront pas su ou pu se donner une dimension et une stature suffisantes pour pouvoir prétendre à prendre des parts de ces fabuleux marchés.

* Chiffre non audités