EduBourseActualitésBatla Minerals - Résultats semestriels 2009-2010 simplifiés - Périmétre d'activité au 31...

Batla Minerals – Résultats semestriels 2009-2010 simplifiés – Périmétre d’activité au 31 décembre 2009

AMELIORATION DES CONDITIONS DE MARCHE DU DIAMANT FIN 2009

Les conditions de marché de l’industrie du diamant, qui s’étaient fortement dégradées depuis la fin de l’année 2008 avec un recul sensible du prix des pierres brutes, ont marqué un redressement sensible au cours des derniers mois de l’année 2009. Ce rebond s’est traduit par une hausse de la demande de pierres ainsi qu’une meilleure appréciation de la valeur du diamant, à des niveaux tarifaires qui demeurent encore toutefois inférieurs à ceux qui prévalaient début 2008.

batla03022010.jpg

32% DE MARGE D’EBITDA AU 1ER SEMESTRE 2009-2010

Dans ce contexte, le chiffre d’affaires semestriel 2009-2010 de Batla Minerals s’est établi à 2,5 M€, à comparer à 1,3 M€ au 2nd semestre 2008-2009 et 5,3 M€ au 1er semestre 2008-2009. Ces facturations ont été intégralement réalisées par l’exploitation de gisements diamantifères.

La mise en œuvre des mesures stratégiques au cours du 2nd semestre de l’exercice précédent (arrêt temporaire de certaines opérations minières et ajustement des effectifs) ont permis à Batla Minerals de renouer avec un EBITDA (Earning Before Interest, Taxes, Depreciation ans Amortization) positif de 0,8 M€, représentant 32% du chiffre d’affaires semestriel, contre une perte d’EBITDA de (2,0) M€ au 2nd semestre 2008-2009.

Le résultat d’exploitation semestriel est ainsi proche de l’équilibre, à (24) K€, contre (2,9) M€ au cours du 2nd semestre 2008-2009.

Au 30 septembre 2009, les fonds propres du groupe s’élevaient à 15,8 M€ et la trésorerie nette était positive, à 0,5 M€.

PERIMETRE D’ACTIVITE DU GROUPE BATLA MINERALS AU 31 DECEMBRE 2009

Diamant : Le groupe a poursuivi l’exploitation, au cours du 1er semestre 2009-2010, du site diamantifère basé au Lesotho. Cette mine a continué de bénéficier d’investissements au cours de la période qui ont permis d’accroître sa productivité et ainsi de s’adapter aux difficiles conditions de marché. La mine de Windsorton et les sites miniers de Gootdrink et Boesmanland demeurent en sommeil, dans l’attente de meilleures conditions tarifaires.

Au Congo, Batla Minerals demeure engagé dans le processus de cession de sa participation de 70% possédés dans la société Hanheka SPRL, propriétaire d’une concession en République Démocratique du Congo. Ce processus, qui a pris du retard à la suite à de procédures administratives, suit actuellement son cours. Batla Minerals rappelle que la cession de cette participation vise à permettre le regroupement de l’ensemble des compétences et du portefeuille d’actifs miniers du groupe en Afrique du Sud et dans les pays limitrophes.

Enfin, comme annoncé début janvier, les premiers travaux d’implantation et l’apport de matériel minier ont débuté sur la concession diamantifère de Kao. Sa mise en exploitation est prévue au second semestre 2010.

Uranium : Détenteur d’une participation de 74% dans la société Paddy’s Pad, propriétaire d’une concession pour une mine d’uranium en Afrique du Sud, Batla Minerals poursuit ses réflexions visant à soit exploiter la mine par ses propres moyens, soit d’en confier l’exploitation à un tiers ou de céder sa participation. Les premières analyses réalisées sur ce site ont permis de mettre en évidence plus de 1 000 tonnes d’uranium, dont 870 tonnes accessibles et extractibles. Paddy’s Pad a également obtenu 3 nouveaux droits de prospection sur des sites alentours. Une prospection va être engagée afin d’identifier les réserves potentielles de ces sites en uranium.

Tungstène / Molybdène : La finalisation de l’étude d’impact environnemental du site de la réserve Riviera reste soumis à la délivrance d’autorisations administratives. A l’issue de cette étude, le groupe initiera les demandes de droits miniers définitifs pour l’exploitation du site, doté d’une forte teneur en tungstène (réserves potentielles estimées à près de 100 000 tonnes) et de molybdène (réserves potentielles estimées à près de 10 000 tonnes).

NOMINATION D’UN NOUVEL ADMINISTRATEUR DU GROUPE BATLA MINERALS

Au cours de l’assemblée générale qui s’est tenue le 18 janvier 2010, les actionnaires de Batla Minerals ont renouvelé les mandats des administrateurs du groupe pour une durée de 3 ans et ont approuvé la nomination d’un nouvel administrateur, Jean David Retief, directeur financier de Batla Minerals.

A propos de Batla Minerals

Batla Minerals est un groupe international spécialisé dans la détention et l’exploitation de titres miniers. Essentiellement présent en Afrique du Sud et au Lesotho, Batla Minerals poursuit une stratégie de diversification de son portefeuille de titres miniers avec l’ambition de constituer un groupe minier présent sur les ressources minérales à haute valeur ajoutée.

L’objectif de la société est ainsi d’obtenir une valorisation optimale de son portefeuille de titres miniers, en exploitant directement ou indirectement les mines.

Batla Minerals a réalisé, en 2008-2009 (exercice clos le 31 mars 2009) un chiffre d’affaires de 6,7 M€.

Batla Minerals est inscrit au Marché Libre de NYSE Euronext Paris (code ISIN : FR0010436170 – MLBAT). Classification ICB : 1773 – Diamants et pierres précieuses. Le capital social de Batla Minerals est composé de 5 350 000 actions.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200