EduBourseActualitésCréation du Getsi, le groupement professionnel pour la société de l'information

Création du Getsi, le groupement professionnel pour la société de l’information

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Contact : Hervé du Souich, 3d Communication (01 46 05 87 87) [email protected]

Paris, le 4 octobre 2001 : Les deux principales organisations professionnelles du secteur des technologies de l’information, SFIB1 et SYNTEC INFORMATIQUE2 , annoncent la constitution du GETSI3 , Groupement professionnel dont l’objectif est d’assurer et de renforcer au sein d’une entité commune, la représentativité des professions et des acteurs économiques qu’elles regroupent.

Ce Groupement a vocation à accueillir d’autres organismes professionnels dont les domaines d’activités sont étroitement liés au développement de la Société de l’Information et aux nouvelles technologies.

Monsieur Pierre Deschamps (Unilog) a été élu à la présidence de son Conseil d’Administration, lequel est composé de deux vice-présidents, Messieurs François Dufaux (SchlumbergerSema) président de SYNTEC INFORMATIQUE et Jean-Patrice Savereux (IBM) président du SFIB, et de quatre administrateurs, Madame Géraldine Capdeboscq (BULL), Messieurs Alain Bouviala (ADONIX), Michel Motro (NEC Computers) et Jean Mounet (SOPRA).

Le GETSI, dont les statuts ont été adoptés lors d’une Assemblée Générale constitutive, est affilié à la Fédération SYNTEC4 et, par l’intermédiaire de celle-ci, au MEDEF.
L’Assemblée Générale de la Fédération SYNTEC a ratifié dans ce sens la constitution de cette union d’organisations professionnelles et par là même, l’arrivée du SFIB en son sein.

Afin de prendre en considération l’existence de deux conventions collectives différentes et notamment la convention UIMM de laquelle relève la majorité des entreprises membres du SFIB et qui entendent la conserver, il est convenu que le domaine social restera hors champ de compétences du GETSI, SYNTEC INFORMATIQUE continuant d’appliquer pour sa part la Convention SYNTEC.

Avec un poids économique d’environ 40 milliards d’euros de chiffre d’affaires prévu en France en 2001 et plus de 250 000 personnes donnant au Groupement une très large représentativité, ce rapprochement a pour principaux objectifs de permettre à ses organisations membres :

de s’exprimer d’une seule et même voix sur les perspectives et sujets d’intérêts communs de leurs professions,
d’animer en étroite collaboration, des commissions et des groupes de travail en liaison, le cas échéant, avec les instances européennes correspondantes,
de participer aux délibérations du Conseil d’Administration de la Fédération SYNTEC pour y faire entendre, dans le cadre de son fonctionnement et à travers son réseau, les positions de l’industrie et des services des technologies de l’information,
et enfin, de contribuer aux travaux et réflexions menés dans le cadre du développement de la Société de l’Information et de son essor dans le tissu économique national et européen.
Les deux organismes professionnels ont souvent, par le passé, déjà joint leurs efforts pour adopter des positions communes sur des sujets d’actualité et pour mener des actions de sensibilisation ayant trait au rôle et aux enjeux des technologies de l’information dans le développement économique des entreprises5 .

Aujourd’hui et au-delà de ces coopérations qui seront poursuivies et renforcées, SFIB et SYNTEC INFORMATIQUE indiquent clairement leur volonté de franchir une nouvelle étape que la constitution du GETSI devrait ainsi favoriser. Elle conduira à la création d’une identité et une cohésion d’ensemble que les professionnels du secteur comptent bien mettre à profit rapidement dans leurs relations et actions de lobbying avec les pouvoirs publics et autres organismes institutionnels, comme par exemple :

la formation (avec les difficultés persistantes dans le recrutement d’informaticiens),
les relations avec le secteur public (modernisation des administrations et prise en compte des spécificités propres à l’informatique, notamment dans le cadre de la passation de marchés liés aux prestations intellectuelles),
les questions d’ordre juridique et contractuel : brevetabilité des logiciels, copie privée (avec les fortes craintes des industriels de voir appliquer aux équipements intégrant des disques durs, le principe d’une extension de la notion de rémunération pour copie privée6 ),
etc …,
ainsi que des sujets d’actualité intéressant l’ensemble des professions réunies.

SFIB / Syndicat de l’industrie des Technologies de l’Information
2, Place de la Défense / BP 240 – 92053 PARIS LA DEFENSE Cedex
Xavier Autexier, Délégué Général

SYNTEC INFORMATIQUE
3, rue Léon Bonnat – 75016 PARIS
Pierre Dellis, Délégué Général

1 SFIB : Syndicat de l’industrie des Technologies de l’Information (produits et services en informatique, bureautique et traitement du document).
2 SYNTEC INFORMATIQUE : Chambre syndicale des Sociétés de Services et d’Ingénierie Informatique et des Editeurs de logiciels.
3 GETSI : Groupement des Entreprises de Technologies et de Services Informatiques.
4 Fédération SYNTEC : Fédération des syndicats de sociétés d’ingénierie, de services informatiques, d’études et de conseil.
5 Campagne et Colloque de décembre 1996 sur ” l’Informatique, moteur de croissance et de compétitivité “.
6 Commission de l’art L 311-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES