EduBourseActualitésSchneider Electric - Communiqué de Presse

Schneider Electric – Communiqué de Presse

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

La Commission Européenne vient de faire connaître sa décision et, suivant la recommandation des services de la Commission de la Concurrence, a interdit la prise de contrôle de Legrand par Schneider Electric.
Schneider Electric et Legrand prennent acte de cette décision dont ils contestent le bien-fondé. Jusqu’au bout, les deux groupes ont tenté de faire aboutir ce projet dont l’intérêt stratégique et industriel pour les deux entreprises, – leurs actionnaires, leurs clients et leurs salariés -, est indiscutable.
En effet, ce rapprochement entre deux entreprises, aux activités complémentaires, vise à construire une grande entreprise mondiale et n’aboutit pas – compte tenu des remèdes proposés- à créer ou à renforcer une position dominante ni sur le marché européen, ni même dans l’un de ses Etats membres.
Par ailleurs, les deux entreprises soulignent qu’elles ont respecté les différentes étapes de la procédure de la Commission de la Concurrence. Depuis la notification des griefs le 3 août 2001, elles ont remis, en temps et heure, les éléments de réponse demandés et répondu aux objections soulevées par les services de la concurrence.
Les solutions de désinvestissements proposées par les deux groupes, et tout particulièrement en France et en Italie, suppriment la totalité -et au-delà- des chevauchements de parts de marché engendrés par le rapprochement pour les produits et dans les pays concernés. Ces solutions rétablissent, notamment en France et Italie, des conditions de concurrence plus fortes que celles existant avant le projet de rapprochement.
Elles rappellent que les solutions de désinvestissements qu’elles ont proposées – 400 millions d’euros concentrés essentiellement sur la France et l’Italie – avaient reçu le 14 septembre 2001 un accord de principe -confirmé le 17 septembre 2001- sous réserve de certaines clarifications et vérifications (market-tests). Les propositions supplémentaires du 24 septembre apportent des réponses claires et pérennes aux problèmes de restauration de la concurrence soulevés par les market-tests.
Afin de préserver notamment les droits des actionnaires et des salariés, Schneider Electric a décidé, d’une part, de préparer tous les recours appropriés pour faire reconnaître tous ses droits auprès du Tribunal de Première instance des Communautés européennes à Luxembourg et, d’autre part, comme cela a été proposé d’examiner avec la Commission les modalités pratiques pour rétablir une concurrence effective.
Schneider Electric rappelle que ,- bien que disposant, à l’issue de l’OPE, de 98% du capital de Legrand,- il a préparé mais n’a en aucune manière engagé le rapprochement des deux groupes. Aucune mesure concrète n’a été mise en œuvre, et Schneider Electric respectera, scrupuleusement cet engagement dans la période à venir.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES