EduBourseActualitésCap Gemin Ernst & Young - Résultats du 1er semestre 2001 et...

Cap Gemin Ernst & Young – Résultats du 1er semestre 2001 et perspectives

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Réuni le 11 octobre sous la présidence de Serge Kampf, le Conseil d’Administration de Cap Gemini S.A. a examiné les comptes consolidés et audités du Groupe Cap Gemini Ernst & Young au 30 juin 2001 et discuté des perspectives d’avenir.

1. RESULTATS au 30 juin 2001 : les comptes consolidés et audités du premier semestre 2001 du Groupe Cap Gemini Ernst & Young confirment les résultats provisoires publiés le 30 juillet :
– un chiffre d’affaires consolidé de 4 440 millions d’euros en progression de 70% sur les 2 611 millions d’euros enregistrés au premier semestre 2000 et qui n’incluaient l’activité conseil Ernst & Young que du 23 mai au 30 juin 2000 (à périmètre comparable et à taux de change constants, cette progression est de 6,3%) ;
– un résultat d’exploitation de 269 millions d’euros, soit 6,1% du chiffre d’affaires contre 221 millions d’euros et 8,5% du chiffre d’affaires au premier semestre 2000 incluant l’activité conseil d’Ernst & Young du 23 mai au 30 juin 2000 (à périmètre comparable, le résultat d’exploitation s’élevait au 30 juin 2000 à 409 millions d’euros soit 10,0% du chiffre d’affaires) ;
– un résultat net part du Groupe de 111 millions d’euros, soit une progression de 16,4% par rapport à celui enregistré au premier semestre 2000 (95 millions d’euros après retraitement de l’économie fiscale américaine selon la formule retenue pour la clôture des comptes 2000) ; ce résultat intègre une charge de 85 millions d’euros correspondant au plan de restructuration mis en œuvre dès la fin du 1er semestre et une plus-value de 29 millions d’euros réalisée sur la cession des activités de “business process outsourcing” au Royaume-Uni ;
– un résultat net par action de 0,88 euro (0,98 euro l’an dernier) pour un nombre moyen d’actions retraité de 126,8 millions.

2. PERSPECTIVES d’AVENIR : dans une économie qui marquait déjà depuis plusieurs mois un très net ralentissement, l’onde de choc provoquée par les attentats du 11 septembre – qui ont coûté au Groupe une importante perte de chiffre d’affaires et de prises de commandes – a repoussé d’au moins un ou deux trimestres l’espoir d’une reprise de la croissance. Les Etats-Unis sont évidemment les plus touchés mais la récession américaine menace d’entraîner dans de nombreux pays une crise dont personne ne se hasarde à prédire l’ampleur ni la durée.

Compte tenu des informations recueillies auprès de ses clients dans les 30 pays où il est implanté de façon significative, le Groupe prend aujourd’hui en considération plusieurs hypothèses qui vont du maintien d’une croissance modérée (scénario qui sous-tendait les objectifs annoncés le 26 juin mais qui est considéré maintenant comme optimiste) à une diminution du volume global des affaires qu’entraînerait la persistance d’un climat de récession généralisée.

En attendant de savoir laquelle de ces différentes hypothèses se vérifiera – et au terme d’un 3ème trimestre dont les résultats exacts ne sont pas connus à ce jour, mais qui devrait s’avérer très inférieur à ces objectifs – le Conseil d’Administration a décidé :
– de n’indiquer pour le moment aucun nouveau chiffre concernant l’exercice en cours ou les premières esquisses budgétaires mises à l’étude pour l’exercice 2002,
– de préparer ou d’accélérer un certain nombre de mesures conservatoires (compression des dépenses, élagage des structures opérationnelles, délocalisation de certaines productions, expansion des centres de développement,…) dont la mise en œuvre permettra au Groupe de mieux “traverser la tempête” si l’entrée en récession de l’Europe se confirme, et de profiter rapidement de la reprise lorsque celle-ci surviendra.

o0o

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES