EduBourseActualitésDynaction - Résultats consolidés du premier semestre 2001

Dynaction – Résultats consolidés du premier semestre 2001

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

A périmètre comparable,
Chiffre d’affaires : + 15,2 %,
Résultat d’exploitation : + 45,6 %

Faits marquants

Le recentrage du Groupe vers son activité de Chimie fine s’est fortement accéléré au cours des douze derniers mois.
La réduction de l’activité du secteur Biens d’équipement par la cession des sociétés Convergie et Vulcanic a marqué le second semestre 2000. Elle s’est poursuivie au début de cet exercice par la cession de la société FL&co.

Le premier semestre 2001 se caractérise par un renforcement de l’activité pharmaceutique de la société PCAS grâce à une prise de participation de 50% dans le capital de la société E-Pharma dont l’usine est installée à Gannat (Allier).

Depuis le 1er juillet 2001, le secteur de Chimie fine “Pharmacie” a procédé à :
• l’acquisition par E-Pharma du site de Bessay (Allier) appartenant au Laboratoire Martin Johnson & Johnson/MSD.
• l’acquisition auprès du Laboratoire Pharmaceutique Beaufour Ipsen de l’activité chimie fine de sa filiale Expansia, spécialisée en Chimie fine pharmaceutique et située à Aramon (Gard),
• la prise de contrôle de la société Leiras Fine Chemicals située en Finlande, en acquérant 50 % de son capital auprès du Laboratoire Pharmaceutique Schering AG.

Compte tenu de ces acquisitions et de la poursuite de la croissance interne, l’activité Chimie fine et de Spécialités du Groupe Dynaction, représentée par la filiale PCAS devrait atteindre 230 millions d’euros en année pleine. L’objectif est de figurer dans le peloton de tête des sociétés de Chimie fine dans le monde.

Chiffre d’affaires semestriel
Le chiffre d’affaires à fin juin 2001 s’établit à 136,9 millions d’euros, en baisse de 23,3% par rapport à la même période de l’année précédente. Il convient de préciser que :
• le chiffre d’affaires des sociétés cédées au cours des douze derniers mois s’élevait à 64,9 millions d’euros au 30 juin 2000,
• le chiffre d’affaires de la société E-Pharma, consolidée pour la première fois, s’élève à 6,4 millions d’euros au 30 juin 2001.

Au périmètre du 30 juin 2001, la hausse du chiffre d’affaires atteint 15,2% grâce à l’évolution favorable de l’ensemble des secteurs du Groupe.

Résultat d’exploitation
Le résultat d’exploitation s’élève à 8,2 millions d’euros contre 4,1 millions d’euros à fin juin 2000. A périmètre comparable la progression est de 45,6 %.
Cette évolution particulièrement favorable provient notamment :
• de l’augmentation de 36,6 % du résultat du secteur de la Chimie fine et de spécialités, soit + 14 % à périmètre comparable.
• du résultat positif du secteur des Autres activités grâce, en particulier, à la progression du résultat d’exploitation de la filiale CMD Engrenages et Réducteurs.

La contribution négative du pôle Technologies de l’enseignement est imputable à la saisonnalité habituelle du chiffre d’affaires réalisé principalement en fin d’année.

Résultat net part du Groupe
Le résultat net part du Groupe s’établit à – 9,3 millions d’euros à comparer à une perte de 5,3 millions d’euros à fin juin 2000.
Hors moins-value exceptionnelle de 6,5 millions d’euros, principalement liée à la cession de la société FL&co et l’amortissement des écarts d’acquisition pour 1,3 million d’euros, la perte nette part du Groupe est de 1 million d’euros.

Perspectives 2001
La progression du résultat du pôle Chimie fine liée aux acquisitions et à la croissance interne, l’activité soutenue des Biens d’équipement et un résultat du pôle Technologies de l’enseignement en légère amélioration devraient permettre un retour à une marge opérationnelle normative de l’ordre de 8 % du chiffre d’affaires à la fin de l’exercice.
Par ailleurs, Dynaction poursuit sa stratégie de recentrage vers la Chimie fine. En témoigne la cession toute récente de la société Cryo Diffusion, spécialisée dans les réservoirs cryogéniques, à la société italienne V.R.V. spa.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES