EduBourseActualitésLVMH - Hausse de 10% sur les neuf premiers mois de l'année

LVMH – Hausse de 10% sur les neuf premiers mois de l’année

Dernière mise à jour: octobre 19, 2021

Le chiffre d’affaires du groupe LVMH au 30 septembre 2001 s’est élevé à 8 661 millions d’euros, en hausse de 10% par rapport au 30 septembre 2000. Dans un contexte politique et économique particulièrement difficile, les ventes réalisées au cours du troisième trimestre 2001 ont atteint 2 975 millions d’euros, enregistrant une nouvelle croissance de 4% après une progression de 38% l’année précédente.

en millions d'euros (au 30-09-01)-|-2000-|-2001-|-Evolution-
Vins & Spiritueux-----------------|-1440-|-1410-|---(2%)----
Mode & Maroquinerie---------------|-2284-|-2647-|--+16%-----
Parfums & Cosmétiques-------------|-1399-|-1563-|--+12%-----
Montres & Joaillerie--------------|--427-|--389-|---(9%)----
Distribution sélective------------|-2274-|-2562-|--+13%-----
Autres activités------------------|---68-|---90-|--ns-------
Total-----------------------------|-7892-|-8661-|--+10%-----

Faisant suite à un début de trimestre dynamique, les événements tragiques qui ont frappé les Etats-Unis ont eu un impact sur certaines de nos activités. Les ventes du mois de septembre se sont établies en retrait de 8 % par rapport à l’année précédente (moins 4% à devises constantes), le fléchissement des ventes des activités affectées directement par les attentats n’ayant été que partiellement compensé par les bonnes performances de Sephora, du Cognac, et du marché Japonais.

Des signes tangibles d’amélioration se sont néanmoins manifestés au cours des toutes dernières semaines sur les zones les plus directement touchées au lendemain des attentats.

Vins et Spiritueux : le Cognac poursuit sa croissance
Les ventes de Champagne, en baisse de seulement 4 % sur l’ensemble du trimestre, confirment l’amélioration progressive des niveaux de stocks de la distribution. La France, l’Allemagne, le Royaume Uni et le Japon sont en progression sensible par rapport à la même période de l’année 2000.
Les ventes de Cognac sont toujours soutenues. Les volumes progressent de 10 % en septembre aux Etats-Unis et dans les pays asiatiques, notamment en Chine, à Taïwan et à Hong-Kong, permettant à LVMH de continuer à accroître sa part du marché mondial.

Mode et Maroquinerie : forte demande des clientèles locales
La croissance du chiffre d’affaires du groupe Mode et Maroquinerie s’élève à 11 % au troisième trimestre, après une progression de 46 % sur la même période l’année précédente et malgré une baisse de 5 % au mois de septembre. L’augmentation des capacités de production de Louis Vuitton Malletier a permis d’enregistrer une forte croissance en juillet et août, tandis que l’activité a été soudainement affectée au lendemain des attentats. Par la suite cependant, les ventes de Louis Vuitton se sont progressivement améliorées, atteignant par exemple à New York le même niveau que l’année précédente et poursuivant leur croissance à deux chiffres au Japon. Les autres marques du groupe d’activités ont pratiquement toutes enregistré une progression à deux chiffres au troisième trimestre.

Parfums et Cosmétiques : vive résistance
Le groupe Parfums et Cosmétiques continue de croître à un rythme nettement supérieur à celui du marché. Cette performance repose sur le succès des lancements récents (J’Adore de Christian Dior, Flower de Kenzo, Hot Couture de Givenchy, Michael de Michael Kors…) et sur les débuts très prometteurs du parfum masculin Higher de Christian Dior. Malgré les conséquences au troisième trimestre des événements aux Etats-Unis, le groupe d’activités reste confiant pour les ventes de fin d’année et prévoit une croissance à deux chiffres pour l’ensemble de 2001.

Distribution sélective : accélération des mesures pour faire face au ralentissement des voyages internationaux, poursuite de la croissance de Sephora
L’activité de DFS a été particulièrement affectée par la diminution des flux de touristes, notamment vers Hawaï, Guam et Saipan, ce qui a provoqué une baisse sensible de son chiffre d’affaires en septembre. Les destinations nord-américaines sont également concernées mais des signes d’amélioration se manifestent en Océanie et en Corée.
Les mesures d’abaissement du point mort déjà engagées ont été accélérées et de nouvelles actions sont mises en œuvre pour améliorer la profitabilité de DFS, notamment des renégociations de concessions d’aéroports, et de nouvelles réduction de frais.
Malgré un impact limité sur certaines zones touristiques, les ventes de Sephora poursuivent leur croissance en septembre.

Montres et Joaillerie : investissements pour l’avenir
L’évolution du chiffre d’affaires du groupe Montres et Joaillerie intègre les conséquences de l’arrêt des contrats de sous-traitance qui n’entraient pas dans le cadre de la stratégie choisie par LVMH pour ce secteur. Dans cette perspective, Ebel, Zenith, Christian Dior montres et Chaumet ont poursuivi leur croissance au mois de septembre, commençant à bénéficier de leur nouvelle stratégie et de leurs campagnes de marketing innovantes. Les ventes de TAG Heuer et de Fred, subissant les répercussions de la conjoncture internationale, ont diminué en septembre.

Perspectives:
Le dynamisme des marques phare du Groupe, la progression des activités au Japon, la baisse des taux d’intérêt, le bénéfice d’une bonne couverture de change, et les plus-values réalisées sur cessions d’actions, seront des éléments positifs pour le Groupe en 2001. Ils renforcent les acquis d’une stratégie de long terme, garante de croissance et de stabilité pour LVMH.
Cependant, les perspectives à court terme sont encore incertaines, l’ampleur du ralentissement économique et les conséquences des événements de septembre restent difficiles à prévoir. En effet, on a observé après le 11 septembre un fort ralentissement des ventes dans nos magasins comme dans le commerce en général, aux Etats-Unis, en Europe et en Asie, alors que le marché Japonais restait très porteur. Cette tendance négative est cependant en phase d’amélioration graduelle depuis fin septembre. Toute la question est de savoir si cette amélioration va se poursuivre ou si l’évolution de la situation géopolitique va produire de nouvelle conséquences défavorables sur l’économie mondiale à court terme. Dans ces conditions, il serait hasardeux d’avancer aujourd’hui des prévisions globales de résultats pour la fin d’année. Ceci étant, nous mettons tout en œuvre pour atteindre en 2001 au moins le même niveau de rentabilité opérationnelle que l’année précédente. Le Groupe utilisera en particulier cette période pour accélérer les actions visant à améliorer sa rentabilité, à gagner en productivité et à développer de nouvelles synergies. Le maintien de ses investissements publicitaires, la poursuite d’une politique d’innovation résolue, le développement maîtrisé de ses capacités de production permettront à LVMH, comme il l’a fait lors des crises précédentes, de se renforcer et de gagner des parts de marché.
Fort de ses positions, de la confiance de ses clients, du talent et de la motivation de ses équipes, s’appuyant sur le premier portefeuille de marques de luxe au monde, mais aussi sur la cohérence de ses métiers et la complémentarité de ses implantations géographiques, LVMH confirme son objectif de doubler son chiffre d’affaires et son résultat opérationnel d’ici cinq ans.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES