EduBourseActualitésBMW et PSA Peugeot Citroën vont investir 100 millions d’euros dans leur...

BMW et PSA Peugeot Citroën vont investir 100 millions d’euros dans leur joint venture dédiée aux technologies hybrides

‘- L’unité de recherche et développement sera située dans la région de Munich.
– Le site de production serait implanté à Mulhouse.
– La joint venture devrait employer 400 personnes d’ici fin 2011.

Les groupes BMW et PSA Peugeot Citroën ont annoncé aujourd’hui, lors d’une conférence de presse à Genève, leur intention d’investir 100 millions d’euros dans leur projet de joint venture consacrée aux technologies hybrides et baptisée BMW Peugeot Citroën Electrification. La nouvelle entité opèrerait à partir de deux sites, l’un dans la périphérie de Munich et l’autre à Mulhouse. Elle devrait employer 400 personnes d’ici à la fin 2011. Le démarrage des opérations est prévu pour le deuxième trimestre 2011, sous réserve de l’approbation par les autorités de la concurrence compétentes. Les nouveaux composants hybrides issus de cette coopération équiperont les véhicules des deux partenaires à partir de 2014.

Philippe Varin, Président du Directoire de PSA Peugeot Citroën, a déclaré : «En tant que constructeurs automobiles responsables, nous voulons créer une plateforme européenne ouverte et favoriser le développement de standards européens pour les technologies hybrides. Cette joint venture va nous permettre de développer une expertise technologique et industrielle en Europe autour de la chaîne de traction électrique et d’en conserver tout le potentiel de création de valeur.»

Norbert Reithofer, Président du Directoire de BMW AG, a ajouté : « BMW et PSA Peugeot Citroën partagent la même vision de l’importance de l’hybridation dans le futur. Cette joint venture nous permettra d’adopter une approche unique et commune pour agir de façon plus stratégique. Notre collaboration se traduira également par d’importantes économies d’échelle, le partage des coûts de développement, l’utilisation de composants standardisés et l’accélération du processus de développement. »

Le site de Munich hébergera toutes les activités de recherche et développement ainsi que les achats, tandis que celui de Mulhouse serait consacré aux activités industrielles. L’effectif de 400 personnes prévu à fin 2011 concerne le site de Munich. Des emplois complémentaires seront créés à Mulhouse en prévision du démarrage des opérations, en 2014. Lorsque l’usine tournera à pleine capacité, elle comptera environ 250 personnes.

L’équipe de direction et les effectifs de BMW Peugeot Citroën Electrification seront essentiellement composés des collaborateurs issus des deux entreprises. Une centaine de recrutements externes seront réalisés en complément dans quelques mois, lorsque la joint venture sera opérationnelle. Les profils recherchés concernent surtout des ingénieurs spécialisés dans la mobilité électrique et l’électronique.

BMW et PSA Peugeot Citroën coopèrent avec succès depuis près de dix ans. En 2002, les deux partenaires ont signé un accord de coopération pour développer et fabriquer des moteurs 4-cylindres. Entre 2006 et 2010, ils ont produit ensemble plus de 1,8 million de moteurs qui équipent des modèles de MINI, ainsi que des modèles Peugeot et Citroën. En février 2010, les deux partenaires se sont engagés à développer la prochaine génération de moteurs 4-cylindres essence, qui répondront à la norme Euro 6.

En octobre 2010, BMW et PSA Peugeot Citroën avaient signé un protocole d’accord visant à étendre leur coopération aux systèmes hybrides. Le 2 février 2011, les deux groupes ont annoncé que leur coopération prendrait la forme d’une joint venture baptisée BMW Peugeot Citroën Electrification, qui se concentrera sur le développement et la fabrication de composants hybrides standards pour l’électrification de leurs véhicules (pack batteries, machines électriques, générateurs, électronique de puissance, chargeurs et logiciels destinés au fonctionnement des systèmes hybrides). Cette joint venture a également vocation à créer une plateforme ouverte sur ces technologies, qui contribuera à la structuration d’une filière européenne dans le domaine de la technologie hybride.

A cet égard, la joint venture, société à part entière, pourra sous-traiter certains développements à des fournisseurs et vendre ses composants hybrides à d’autres entreprises que ses deux actionnaires.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200
Apple Inc. 
171,52 $  1,00%  
Microsoft Corporation 
286,15 $  1,00%  
TOTALENERGIES 
52,69 €  0,00%  
HERMES INTL 
1 396,50 €  0,00%  
BNP PARIBAS ACT.A 
47,66 €  2,00%  
ACCOR 
25,36 €  2,00%  
RENAULT 
29,31 €  3,00%  
PEUGEOT INVEST 
92,50 €  3,00%  
KERING 
558,10 €  0,00%  
Walt Disney Company (The) 
120,14 $  2,00%  
Meta Platforms, Inc. 
167,96 $  3,00%  
Amazon.com, Inc. 
138,23 $  2,00%  
AIRBUS SE 
106,24 €  2,00%  
AIR LIQUIDE 
136,50 €  0,00%  
SANOFI 
81,66 €  0,00%  
FDJ 
34,24 €  1,00%  
ORANGE 
10,38 €  0,00%  
VINCI 
93,79 €  0,00%  
DASSAULT SYSTEMES 
42,53 €  0,00%  
Tesla, Inc. 
890,00 $  2,00%  
International Business Machines 
138,37 $  0,00%  
VOLKSWAGEN AG 
145,76 €  2,00%  
SIEMENS ENERGY AG NA O.N. 
15,90 €  2,00%