EduBourseActualitésInterplay, filliale du groupe Titus Interactive presente ses résultats pour le quatrieme...

Interplay, filliale du groupe Titus Interactive presente ses résultats pour le quatrieme trimestre de l’année 2001 ainsi que ses comptes annuels

IRVINE, Californie, le 11 Mars 2002, Interplay Entertainment Corp. (Nasdaq: IPLY), a présenté aujourd’hui ses résultats pour le quatrième trimestre 2001 ainsi que pour l’année fiscale 2001.

Interplay a réalisé au cours du quatrième trimestre de l’exercice 2001 (au 31 décembre 2001), un chiffre d’affaires net de 21,5 millions de dollars contre 30,8 millions de dollars pour la même période l’année précédente.

La perte opérationnelle pour ce trimestre s’élève à 3,3 millions de dollars contre une perte de 3,8 millions de dollars pour le même trimestre de l’année précédente. La marge brute pour le trimestre est de 40%. Les dépenses opérationnelles pour le quatrième trimestre 2001 sont de 11,8 millions de dollars, 30% de moins que les 16,9 millions de dollars de la même période en 2000. Interplay a constaté une perte nette de 4,9 millions de dollars soit (0,11) dollars par action par rapport à la perte nette du quatrième trimestre 2000 de 4,8 millions de dollars soit (0,18) dollars par action.

Pour l’année 2001, Interplay annonce un chiffre d’affaires de 57,8 millions de dollars à comparer avec le chiffre d’affaires de l’année 2000 qui s’élevait à 104,6 millions de dollars. La perte opérationnelle pour l’année 2001 s’élève à 41,3 millions de dollars par rapport à 8,4 millions de dollars pour l’année 2000. La marge brute pour l’année 2001 a été de 21% à comparer à 48% pour l’année 2000. Les dépenses opérationnelles pour 2001 sont de 53,3 millions de dollars, en réduction de 10% par rapport aux 58,9 millions de dollars de 2000. Interplay présente pour l’année 2001 une perte nette de 46,3 millions de dollars, soit (1,22) dollars par action, contre une perte nette de 12,1 millions de dollars, soit (0,45) dollars par action pour l’année 2000.

Les résultats opérationnels du quatrième trimestre et de l’année ont été fortement affecté par le faible nombre de nouveautés lancées sur ces périodes. L’an dernier, Interplay a sorti 6 nouveaux jeux au quatrième trimestre et 32 nouveaux jeux dans l’année, alors que cette année, Interplay a lancé 3 nouveautés au quatrième trimestre et 10 dans l’année. La sortie de nouveaux jeux pour PC à bas prix et l’activité basée sur le fond de catalogue PC ont fait baisser la marge brute par rapport à l’an dernier. La baisse de la marge brute reflète également des retours plus importants et des réductions de prix concédés à la suite de l’accord de distribution pour l’Amérique du Nord avec Vivendi Universal Interactive Publishing, ainsi que des charges exceptionnelles correspondant à des coûts de développements de projets abandonnés, pour 8,1 millions de dollars. La société a analysé tous ses jeux en cours de développement et a arrêté ceux qui ne répondaient pas aux critères de rentabilité définis par le management. La diminution des dépenses opérationnelles du quatrième trimestre et de l’année reflète les efforts continus de la société pour réduire les coûts grâce à des réductions d’effectifs et autres économies implémentées au deuxième semestre 2001.

« Bien que le chiffre d’affaires du quatrième trimestre ait été plus faible que celui de l’an dernier, la société a réussi le lancement de Baldur’s Gate : Dark Alliance pour PlayStation 2. Ce produit a été livré à plus de 500,000 exemplaires dans le Monde et a été classé dans le Top 10 des jeux PlayStation 2 dès sa sortie. Par ailleurs, le résultat opérationnel a été amélioré légèrement grâce aux efforts pour la réduction des dépenses structurelles. Nous avons un très bon catalogue de jeux à sortir en 2002, dont notamment Hunter : The Reckoning et Baldur’s Gate : Dark Alliance pour Xbox, RLH pour PlayStation 2, et Icewind Dale 2 pour PC, » a commenté Hervé Caen, PDG d’Interplay.

La répartition du chiffre d’affaires net par support pour le quatrième trimestre est la suivante : 34% PC, 55% console et 11% OEM, royalties et licences. D’un point de vue géographique, l’Amérique du Nord a généré 53% du total du chiffre d’affaires, l’international 36% et OEM, royalties et licences 11%.

La répartition du chiffre d’affaires net par support pour l’année 2001 est la suivante : 63% PC, 27% console et 10% OEM, royalties et licences. D’un point de vue géographique, l’Amérique du Nord a généré 63% du total du chiffre d’affaires, l’international 27% et OEM, royalties et licences 10%.

Titus Interactive, fondée en 1985 par Hervé et Eric Caen, Titus développe des jeux de qualité pour PC et consoles. Avec des bureaux à Paris, Los Angeles, Londres, Hambourg, Madrid, Oslo et Tokyo, la Société a établi un réseau de distribution puissant et a gagné des parts de marché internationales importantes dans l’industrie du jeu vidéo.
Pour l’exercice 2000/2001 clos au 30 juin, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Titus Interactive atteint 175 millions d’euros, soit en croissance de 23% par rapport à l’exercice précédent.
Titus est cotée à la Bourse de Paris (EURO NM:TITP.LN), SICOVAM : 5012.
Pour plus d’information sur Titus et sa gamme de produits, consulter le site web : http://www.titusgames.com

Interplay Entertainment Corp. est un développeur, éditeur et distributeur leader dans le domaine du logiciel de loisir interactif pour à la fois les puristes du jeu et le marché de masse. Interplay équilibre à l’heure actuelle ses efforts de développement en éditant des jeux pour PC aussi bien que pour les consoles actuellement disponibles sur le marché.
Interplay sort ses produits à travers Interplay, Shiny Entertainement, Digital Mayhem, Black Isle Studios, 14 degrees East, ses partenaires de distribution et sa filiale à 100% Interplay OEM, Inc.
Interplay Entertainment a été intégré dans le périmètre de consolidation des compte de Titus Interactive depuis Novembre 99.
Pour plus d’informations concernant Interplay et ses produits : http://www.interplay.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES