EduBourseActualitésAu Japon, KDDI et Alcatel font une démonstration d'interopérabilité données-réseau optique

Au Japon, KDDI et Alcatel font une démonstration d’interopérabilité données-réseau optique

Grâce aux réseaux optiques intelligents, les opérateurs économiseront près de 25%

sur l’investissement et les coûts de fonctionnement

Paris, le 23 mai 2002 – Alcatel (Paris : CGEP.PA et NYSE : ALA), le leader mondial des réseaux optiques, annonce la réalisation d’un essai d’interopérabilité données-réseau optique basé sur le protocole OIF User Network Interface (OIF-UNI) avec KDDI, l’un des principaux opérateurs de télécommunications du Japon. OIF-UNI, précurseur des protocoles GMPLS, contribue à l’adjonction d’intelligence au réseau optique IP. Cette interopérabilité permettra aux opérateurs de réduire d’environ 25% l’investissement nécessaire à la mise en place d’une infrastructure de transmission et les coûts opérationnels.

L’interfaçage données-réseau optique rend les réseaux de transport plus intelligents, en permettant aux opérateurs d’établir des liaisons optiques en direct en fonction des volumes transmis, ce qui accélèrera les services à plus forte valeur ajoutée – tels la bande passante à la demande ou les réseaux privés virtuels. Cette interface répond en outre à de nouveaux besoins opérationnels, comme l’attribution dynamique de chemins de routage selon la capacité disponible dans le réseau.

L’essai réalisé dans les locaux de KDDI comprenait un système Alcatel 1670 SM à 10 Gigabits par seconde, interconnecté à des giga-routeurs. Il a démontré avec succès l’aptitude à faire de la bande passante à la demande en acheminant le trafic sur un réseau optique. Cette aptitude permet de s’affranchir des congestions de réseau qui peuvent résulter du transport de grosses charges d’information sur les infrastructures de réseau, tout en donnant à ces dernières la capacité de gérer des applications très dynamiques en bande passante. Pour cet essai, Alcatel a également fourni sa plate-forme intelligente de gestion de réseau intégrée, afin de tester l’adaptabilité et la rapidité des mécanismes de tolérance de défaut et de restauration.

“Aujourd’hui, l’optimisation de la bande passante est fondamentale pour tirer le meilleur parti du réseau et permettre aux opérateurs d’offrir à leurs clients résidentiels et professionnels un accès au réseau plus rapide et plus pratique aux services de la prochaine génération”, a déclaré Jean-Marie Vansteenkiste, qui dirige les activités Réseaux terrestres d’Alcatel. “Cette démonstration confirme le rôle de leader d’Alcatel dans l’établissement des normes futures de l’industrie et de bases nouvelles pour l’évolution des réseaux “.

Pendant la session, les systèmes de gestion de réseaux d’Alcatel ont validé l’utilité pratique et l’efficacité du protocole OIF-UNI pour permettre l’interfaçage de réseaux hétérogènes (multi-fournisseurs, multi-technologies) du marché de l’optique et de la convergences des données. Avec ce protocole, les opérateurs font évoluer la capacité de leurs réseaux selon leurs besoins, ce qui réduit au minimum les coûts opérationnels.

A propos du protocole OIF-UNI
L’OIF-UNI – ” User Network Interface ” ou Interface Réseau Utilisateur – définit une interface standard vers un réseau optique qui permet aux opérateurs ou aux fournisseurs de services d’établir en direct des chemins lumineux (de 34 Mbit/s à 10 Gbit/s) en fonction du trafic généré sur leurs équipements, quelle que soit la technologie de base employée (SDH/SONET, IP et ATM). Ils peuvent ainsi allouer dynamiquement la bande passante, là où elle est nécessaire et au moment opportun, et faire évoluer la capacité de leur réseau à la demande en offrant un vaste éventail de services nouveaux, différenciés et standardisés. L’UNI permet aussi de gérer les exigences de qualité de service au niveau opérateur, tout en offrant à l’utilisateur final le service voulu au prix le plus compétitif.

A propos du GMPLS (Generalized Multi-Protocol Label Switching)
Le GMPLS est un outil de mise en réseau en cours de définition dans les instances de normalisation. Il définit un ensemble de puissants protocoles qui peuvent s’appliquer à des scénarios de réseau et des technologies (IP, ATM, DWDM et SDH/SONET) divers. Cette passerelle entre l’IP et les couches optiques permet l’interopérabilité des réseaux. Grâce au GMPLS, les couches données et transport peuvent effectuer une demande de bande passante en établissant une connexion de bout en bout. Cette technique facilite l’interfaçage des réseaux et simplifie la mise en œuvre, en optimisant l’efficacité globale.

A propos du nœud Multi-Service 1670 SM d’Alcatel
L’Alcatel 1670 SM est un nœud multiservice STM-16/64 qui peut fonctionner soit en ADM pur, soit en tant que brasseur, avec une connexion croisée de matrice équivalente à 512×512 STM-1. Le 1670 SM supporte toutes les configurations de nœuds de réseau, avec une capacité d’extraction complète (full drop), l’intégration d’anneaux multiples (soit SNC-P, soit MS SPRing), en combinant les fonctionnalités de la commutation ATM et le routage IP dans le même élément de réseau. Il réalise l’agrégation des sous-longueurs d’onde et donne aux opérateurs la possibilité de supporter les services “open-standard” qui acheminent à la fois voix et données. Il simplifie l’architecture réseau, réduisant en conséquence l’encombrement et les coûts.

A propos de la plate-forme de gestion de réseau série1300 d’Alcatel
La famille de gestion de réseau 1300 NM d’Alcatel, leader sur son marché, gère sous une plate-forme unique une gamme complète de produits de transport optiques, des passerelles optiques, des systèmes DWDM et TDM qui permettent de contrôler efficacement le trafic et le routage à tous les niveaux du réseau, locaux aussi bien qu’intercontinentaux. La gestion intégrée des réseaux est essentielle aux opérateurs, pour qu’ils puissent garantir la qualité de service et diminuer les coûts au maximum. De la gestion des équipements à celle des services, la famille 1300 NM d’Alcatel permet l’introduction de nouveaux éléments technologiques dans le réseau et une migration du service sans à-coups. L’avenir de cette solution repose sur le GMPLS (Generalized Multi-Protocol Label Switching), qui normalisera la gestion des connexions et assurera la fourniture rapide de bande passante de bout en bout, réduisant ainsi les coûts opérationnels grâce à des procédures simplifiées et/ou automatisées d’allocation de la bande passante. En outre, la couche transport sera ainsi optimisée pour les services IP. La famille 1300 NM s’enrichit actuellement de systèmes dédiés à la gestion de bande passante à la demande (de 2 Mb/s à 10 Gb/s y compris les débits Ethernet) pour les clients des opérateurs, l’interopérabilité multi-opérateur et les infrastructures de réseau de données des fournisseurs de services.

A propos de KDDI
KDDI (KDDI Corporation) est l’un des principaux opérateurs de télécommunications du Japon. Né le 1er octobre 2000 de la fusion des sociétés DDI Corporation, KDD Corporation and IDO Corporation, KDDI propose des services intégrés globaux et sans couture, domestiques et internationaux, dans le domaine des télécommunications fixes et mobiles.

A propos d’Alcatel
Alcatel est le leader mondial des réseaux optiques avec une part de marché de 17% représentant une avance significative sur ses concurrents, selon l’étude de RHK pour l’année 2001. Par ailleurs, Alcatel revendique la première place mondiale pour les systèmes DWDM terrestres et sous-marins, les réseaux SDH et les faisceaux hertziens. Les activités optiques d’Alcatel comprennent les composants optiques, les fibres optiques, les systèmes SDH/SONET et DWDM, les faisceaux hertziens, l’intelligence de réseau et les services pour des applications terrestres et sous-marines.
Alcatel conçoit, développe et construit des réseaux de communications innovants et compétitifs permettant aux opérateurs, aux fournisseurs de services et aux entreprises d’offrir tous contenus (voix, données ou multimédia) à tous clients, partout dans le monde. A partir d’un portefeuille complet de solutions qui vont des infrastructures optiques aux réseaux fixes et mobiles et à l’accès large bande, les clients d’Alcatel peuvent se consacrer à l’optimisation de leurs offres de services et de leurs sources de revenus. Avec un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros en 2001 et fort de 99 000 salariés, Alcatel est présent dans plus de 130 pays.

Contact [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES