EduBourseActualitésSolucom - Résultats 2001/2002

Solucom – Résultats 2001/2002

Nouvelle dimension : taille doublée et offre renforcée
Résistance malgré un marché difficile et la restructuration d’Arcome

Exercice clos au 31 mars---|---2000/2001---|--2001/2002--
en M€----------------------|----SoluCom----|-SoluCom|Arcome-|Consolidé
---------------------------|comptes sociaux|+ Idesys|7 mois-|---(1)---
Chiffre d'affaires---------|---11,4--------|--19,3--|-2,3---|--21,6---
Résultat d'exploitation(2)-|----2,0--------|---2,4--|-(0,5)-|---1,8---
Marge d'exploitation-------|---18,0%-------|--12,2%-|(22,7%)|---8,6%--
Résultat net(3)------------|----1,4--------|---1,5--|-(0,5)-|---1,1(4)
Marge nette----------------|---12,0%-------|---8,0%-|(21,1%)|---4,9%--

(1) Idesys consolidé sur 12 mois, Arcome sur 7 mois
(2) Après participation
(3) Résultat net avant survaleur, provision (et moins-value) sur actions propres
(4) Résultat net avant survaleur, après provision (et moins-value) sur actions propres : 0,9 M€

Exercice 2001/2002 : nouvelle dimension avec une taille doublée

En 2001/2002, le Groupe SoluCom a acquis une nouvelle dimension, avec un chiffre d’affaires en croissance de 90% à 21,6 M€, et des effectifs plus que doublés passant de 108 à 234 collaborateurs. Hors acquisitions d’Idesys et d’Arcome, la croissance organique s’élève à 27%.
Doté de la taille critique et d’une offre complète lui permettant d’adresser les plus grands projets d’infrastructures, le Groupe a remporté plusieurs contrats majeurs, à l’enseigne de TotalFinaElf (refonte du réseau mondial).
Le renforcement du Groupe se traduit également par un portefeuille clients particulièrement équilibré (bonne répartition sectorielle) et un risque limité (aucun client ne représentant plus de 8% du chiffre d’affaires).

Bonne résistance des résultats, malgré une conjoncture difficile et la restructuration d’Arcome

L’exercice 2001/2002 a été impacté par 7 mois difficiles dans une conjoncture marquée par :
– un marché Opérateurs sinistré à partir de septembre 2001, après une première partie d’exercice morose ;
– un marché Entreprises dont les budgets informatiques sont globalement en baisse, mais avec des situations différentiées selon les clients, certains conservant une demande soutenue.
Par ailleurs Arcome, filiale acquise début septembre 2001 – spécialisée dans le conseil en Télécoms (technique, marketing, stratégique et réglementaire) auprès d’une clientèle majoritairement constituée d’Opérateurs – a fait l’objet d’une restructuration, visant à préserver les conditions de bonne rentabilité du Groupe.

Les résultats 2001/2002 résultent d’une évolution contrastée :
– résistance sur le périmètre Solucom-Idesys, avec une marge d’exploitation de 12,2% et une marge nette de 8%. Le 4ème trimestre de l’exercice a confirmé cette tendance ;
– difficultés sur Arcome, dont l’impact se traduit, pour les 7 mois de consolidation, par une perte d’exploitation de -0,5 M€ sur un chiffre d’affaires de 2,3 M€.

Les résultats consolidés reportent un résultat d’exploitation après participation de 1,8 M€ (marge d’exploitation de 8,6%) et un résultat net avant survaleur, provision (et moins-value) sur actions propres de 1,1 M€ (marge nette de 4,9%).
La distribution d’un dividende brut (avoir fiscal compris) de 0,18 € sera soumise à l’Assemblée Générale du 30 septembre 2002. Par ailleurs, dans l’esprit des nouvelles exigences en matière de Corporate Governance, il sera proposé de modifier la structure juridique du Groupe en Directoire et Conseil de Surveillance et de nommer trois membres indépendants à ce Conseil. Pascal Imbert prendrait la présidence du Directoire, Michel Dancoisne, celle du Conseil de Surveillance

Une structure adaptée à un contexte de marché atone en 2002

A l’issue des mesures prises sur Arcome au 1er trimestre 2002, le Groupe se trouve dans une configuration lui permettant de faire face à un marché qui devrait rester difficile sur l’année 2002. La visibilité sur le niveau d’activité 2002/2003 est aujourd’hui réduite et il est difficile de situer la date de la reprise.
Concernant l’exercice 2002/2003, dans l’hypothèse de conditions de marché stables, le Groupe se fixe comme objectifs de réaliser un chiffre d’affaires de 24 M€, avec une rentabilité d’exploitation supérieure à celle du 2ème semestre 2001/2002 (6,4%). A noter que le premier semestre de l’exercice en cours subira l’impact de la faible activité des mois d’été sans bénéficier du plein effet des mesures prises sur Arcome.
Outre l’amélioration de sa rentabilité, SoluCom concentre son action en 2002 sur la consolidation du Groupe sur son nouveau périmètre et la conquête de nouvelles positions dans un marché perturbé.

Le Groupe SoluCom en bref

Né du rapprochement entre les sociétés SoluCom, Idesys et Arcome, le Groupe SoluCom développe une activité de conseil et d’ingénierie dans le domaine des infrastructures (Télécoms et Réseaux, Sécurité, e-Technologies). SoluCom se positionne sur les services d’Infrastructure à très forte valeur ajoutée.

Composée exclusivement de Grands Comptes, sa clientèle compte les références les plus prestigieuses du monde économique : Air France, Arcelor, Auchan, BNP-Paribas, Cegetel, Crédit Agricole, EDF, France Télécom, La Poste, Ministères des Finances et de l’Intérieur, LVMH, Renault, SNCF, Société Générale, Suez, TotalFinaElf, Vivendi, etc.

Cotée au Nouveau Marché, SoluCom adhère au segment NextEconomy d’Euronext.
Code Euroclear 7486 – FTSE : 972, Services Informatiques – ISIN : FR0004036036.

Retrouvez l’ensemble de notre communication financière sur www.solucom.fr

SOLUCOM

Michel DANCOISNE
Pascal IMBERT
Co-Présidents – Fondateurs
Tél. : 01 30 43 35 00
ACTUS

Laurence KIPFER
Relations Analystes-Investisseurs
Emmanuel COUDURIER
Relations presse
Tél. : 01 53 67 36 36

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES