EduBourseActualitésInterjet, première compagnie américaine à s’associer au programme EGTS

Interjet, première compagnie américaine à s’associer au programme EGTS

La compagnie aérienne mexicaine signe un protocole d’accord avec Safran et Honeywell pour étudier la performance du système de taxiage électrique EGTS dans les aéroports situés en haute altitude.
Mexico, le 11 avril 2014 – Honeywell (NYSE : HON) et Safran (NYSE Euronext Paris : SAF) ont signé un protocole d’accord avec la compagnie aérienne mexicaine Interjet. L’accord vise à accompagner l’avancement du système de taxiage EGTS, technologie utilisée sur les pistes d’aéroport qui permet aux compagnies d’économiser du carburant et de réduire leurs émissions de carbone. Interjet est la première compagnie aérienne américaine à collaborer au programme EGTS, après easyJet, Air France et GoAir.
L’EGTS, développé par la joint-venture entre Safran et Honeywell, utilise des moteurs électriques situés sur les roues du train d’atterrissage principal : l’avion peut ainsi se déplacer sur la piste et reculer sans avoir recours à ses moteurs principaux. Cette technologie permet aux compagnies aériennes d’économiser jusqu’à 4 % de carburant par vol. En janvier 2014, EGTS International a annoncé avoir signé un protocole d’accord avec Airbus visant à étudier la possibilité d’intégrer le système de taxiage EGTS sur la famille A320, dans le cadre d’un programme nommé « eTaxi ».
« Nous travaillons déjà depuis plusieurs années avec Safran et Honeywell sur des projets innovants, destinés à réduire notre impact environnemental, explique José Luis Garza, Directeur général d’Interjet. Cet accord se place dans la continuité de notre collaboration, qui vise à limiter notre empreinte carbone. »
Selon cet accord, Interjet partagera des informations relatives à ses procédures de taxiage, plus particulièrement dans les aéroports situés en haute altitude, regulièrement désservis par la compagnie mexicaine. La faible densité de l’air dans ce type d’aéroports impacte la performance des avions, conduisant ainsi les compagnies aériennes à adapter leurs procédures à ces environnements spécifiques. Interjet et l’équipe EGTS évalueront ensemble les conditions opérationnelles requises pour les opérations de taxiage électrique dans ces aéroports.
« Interjet nous aidera à confirmer que l’EGTS est le seul système embarqué en développement capable de générer la traction nécessaire au taxiage, quelles que soient les conditions météorologiques et quel que soit l’aéroport, ajoute Brian Wenig, Vice-Président du programme EGTS, Honeywell. Ce partenariat permettra également d’affiner les capacités du système dans des environnements différents, où la sollicitation de l’Auxillary Power Unit, qui alimente en puissance les moteurs de l’EGTS, n’est pas la même. »
Il s’agit du deuxième partenariat environnemental entre les trois parties. En 2011, Safran et Honeywell avaient déjà accompagné Interjet dans son premier vol commercial utilisant des biocarburants. Equipé de moteurs CFM56*, l’Airbus A320 de la compagnie mexicaine avait utilisé un mélange composé à 27 % de biocarburant dérivé de jatropha et à 73% de kérosène. Le jatropha utilisé par Interjet est cultivé dans la région de Chiapas, au Mexique, et transformé en carburant pour avion par Honeywell UOP.
« Nous sommes très heureux qu’Interjet se joigne à cet ambitieux programme, conclut Olivier Savin, Vice-Président du programme EGTS, Safran. Compagnie aérienne pionnière depuis les années 1930, Interjet démontre une fois de plus son engagement en faveur de l’innovation et des technologies vertes dans l’industrie aéronautique mexicaine. »
* CFM56 est une marque déposée de CFM International, société commune 50/50 de Snecma (Safran) et GE
Pour plus d’informations
Visitez le site EGTS International
Suivez @green_taxiing sur Twitter
Visitez le site internet de Interjet
Notes :
Développé par EGTS International, joint-venture entre Honeywell et Safran, l’EGTS utilises les moteurs électriques situés sur le train d’atterrissage principal pour permettre à l’avion de reculer de façon autonome et de taxier sans avoir recours à ses moteurs principaux.
Selon les estimations de Safran et Honeywell, les compagnies aériennes utilisant l’EGTS peuvent réduire leur consommation de carburant et économiser entre 200 000 et 450 000 dollars par avion et par an, en fonction de leurs opérations.
En utilisant le générateur électrique de l’APU (Auxiliary Power Unit) pour alimenter des moteurs situés dans les roues, le système permet aux avions de reculer depuis la porte d’embarquement (pushback) et de taxier sur les pistes sans utiliser ni tracteur ni moteurs principaux.
Le système génère également des économies en diminuant le risque d’endommagement des moteurs principaux par l’injection de corps étrangers sur le tarmac.
Le pilote conserve la pleine maîtrise de la vitesse de l’appareil, sans avoir recours aux freins, ceci grâce à une interface pilote intégrée. Le design du système permet une installation rapide sans impact sur le refroidissement des freins ni sur la vitesse supportée par les pneus à l’atterrissage.
****
A propos d’Honeywell Aerospace
Honeywell est un groupe industriel diversifié classé au Fortune 100, leader dans les systèmes de haute technologie. Le groupe offre à ses clients dans le monde entier des produits et services pour l’aéronautique, des systèmes de contrôle pour le bâtiment et l’industrie, des turbocompresseurs ainsi que des matériaux de haute performance. Le siège du groupe est basé à Morristown, dans le New-Jersey, aux Etats-Unis. L’action Honeywell se négocie à la Bourse de New York, Londres et Chicago. http://aerospace.honeywell.com. Suivez Honeywell sur @honeywell_aero on Twitter.

A propos de Safran
Safran est un groupe international de haute technologie, équipementier de premier rang dans les domaines de l’Aéronautique et de l’Espace (propulsion, équipements), de la Défense et de la Sécurité. Implanté sur tous les continents, le Groupe emploie 66 200 personnes pour un chiffre d’affaires de 14,7 milliards d’euros en 2013. Composé de nombreuses sociétés, Safran occupe, seul ou en partenariat, des positions de premier plan mondial ou européen sur ses marchés. Pour répondre à l’évolution des marchés, le Groupe s’engage dans des programmes de recherche et développement qui ont représenté en 2013 des dépenses de 1,8 milliard d’euros. Safran est une société cotée sur NYSE Euronext Paris et fait partie de l’indice CAC 40.Pour plus d’informations, www.safran-group.com / Suivez @SAFRAN sur Twitter.

A propos d’Interjet
Interjet, compagnie aérienne 100% mexicaine, appartient et est opérée par la Famille Aleman. Interjet a débuté ses opérations commerciales le 5 décembre 2005 avec une flotte de 3 Airbus A320, connectant 3 destinations au Mexique, et aujourd’hui elle détient 42 A320 et 5 SSJ100. En décembre 2013, Interjet a célébré son huitième anniversaire, accomplissant sa promesse de qualité à un prix abordable. Tissant une relation solide avec ses voisins du Nord, Interjet a débuté ses opérations aux Etats-Unis le 1er décembre 2011, avec un premier vol vers San Antonio (Texas), depuis l’aéroport international de Mexico et le 6 décembre depuis l’aéroport international de Toluca. Interjet propose 43 destinations, dont 34 au Mexique et 9 vers San Antonio, Las Vegas, Orange County (L.A), Miami, Nueva York, Costa Rica, Guatemala, La Habana et Bogotá. Le réseau d’Interjet offre également des connections vers d’autres destinations depuis l’aéroport de Mexico. Pour plus d’informations et pour réserver, consulter : www.interjet.com ou appeler le 866-285-9525.

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200