EduBourseActualitésArkeon - A performances économiques équivalentes des PME, les investissements ISF en...

Arkeon – A performances économiques équivalentes des PME, les investissements ISF en direct surperforment les FIP et les FCPI

A performances économiques équivalentes des PME éligibles, et nettes de toutes réductions d’impôts les Paniers ISF PME ARKEON surperforment les FIP-FCPI et toutes les autres formes d’investissement ISF en direct géré

(Pour les PME des Paniers ISF PME ARKEON et contrairement à certaines offres sur la place, il n’y a pas de limite à la création de valeur : actionnaire de plein droit (et non pas créancier déguisé, associé aux pertes et privé des bénéfices), le souscripteur partage avec les dirigeants et actionnaires de référence cette création de valeur et peut à son gré conserver ses participations au-delà de la détention minimale de 5,5 ans. Et ce potentiel illimité de création de valeur lui est nécessaire pour compenser des pertes éventuelles)

A performances économiques équivalentes des PME,

les investissements ISF en direct surperforment les FIP et les FCPI

Les cessions de titres depuis le 1er janvier 2013 bénéficient d’un abattement de 50 % sur les plus et moins-values au-delà de 2 ans de détention, et de 65 % au-delà de 8 ans.

Ce dispositif institué rétroactivement par la loi de finances 2014 réduit le seul avantage des FIP-FCPI dont les plus-values sont exonérées d’IR, par rapport aux investissements en direct, tandis que leurs pertes ne peuvent s’imputer sur des plus-values de valeurs mobilières.

Or, les FIP-FCPI étaient déjà le plus souvent surclassés au plan de leurs performances nettes de toutes réductions d’impôts par les investissements ISF en direct en raison de leurs autres caractéristiques suivantes :

Imputation des pertes potentielles nettes des abattements pour durée de détention des titres sur des plus-values de valeurs mobilières pendant 10 ans : impossible pour les FIP-FCPI.
100 % de l’investissement en direct est éligible à la réduction d’ISF (hors commissions de conseil à la souscription) : pas possible pour une majorité de FIP-FCPI dont 40 % de l’actif peut être investi en participations liquides non éligibles (achetées sur le marché secondaire et non à l’occasion d’une augmentation de capital) pour couvrir leurs commissions de gestion jusqu’à la cession des premières participations éligibles (point à bien valider par le souscripteur car la réduction d’ISF est proportionnelle au % d’actifs éligibles dans le portefeuille des FIP-FCPI). De plus, le % de l’investissement dans les FIP-FCPI non éligible à la réduction d’ISF est perdu pour le souscripteur qui (1) doit investir plus pour un ISF à réduire donné, et (2) n’a pas la possibilité de réallouer cette perte d’éligibilité puisque l’administration fiscale plafonne le montant investi en FIP-FCPI et ne considère que le montant de la souscription nominale.
100 % de l’investissement en direct est exonéré d’ISF les années suivant la souscription : pas possible pour une majorité de FIP-FCPI car pour être éligibles à cette exonération, ceux-ci doivent maintenant s’engager à investir un % minimum de leur actif dans des sociétés créées depuis moins de 5 ans et respectant des critères de taille, ce que beaucoup de gérants jugent trop risqué (à bien valider par le souscripteur car il n’y pas de proportionnalité : c’est tout ou rien).
Possibilité de conserver les sociétés performantes sans limite de temps hors assiette ISF : impossible pour les FIP-FCPI dont l’horizon d’investissement est figé à la création.
Seul cas où les FIP-FCPI surperforment l’investissement en direct : lorsque la performance nette de leurs commissions de gestion directes cumulées sur leur durée de vie est positive. A noter que pour une durée de vie de 7 ans, un taux annuel de commissions de gestion prélevées aux FIP-FCPI de 3 % préempte 21 % de leur performance, et 35 % lorsqu’il est de 5 % (d’où (1) l’actif investi à due concurrence en participations liquides non éligibles pour couvrir ces commissions de gestion jusqu’à la cession des premières participations éligibles acquises dans le cadre d’augmentations de capital, et (2) une performance qui repose sur l’investissement effectif d’un % réduit de leur actif)

Voir la démonstration avec le simulateur de performances ARKEON disponible sur :

www.arkeon-isf-pme.fr
www.arkeon-ir-pme.fr
www.arkeon-partenaires.fr

Il permet pour une durée d’investissement de 7 ans de comparer les performances respectives nettes de toutes réductions d’impôts d’un investissement dans :

Un Panier ISF ou IR PME ARKEON
Les autres formes d’investissement en direct géré
Les FIP-FCPI investis à 100 % en actifs éligibles
En faisant varier :

Le taux de performance économique des PME à simuler pour calculer les performances respectives nettes de toutes réductions d’impôts
La nature de l’investissement (réduction d’ISF ou réduction d’IR à la souscription)
Le taux marginal d’IR du souscripteur l’année où il impute des moins-values sur des plus-values de valeurs mobilières
Le taux annuel des commissions de gestion prélevées sur le souscripteur
En conclusion

Avec le nouveau dispositif d’imposition des plus et moins-values de valeurs mobilières, à performances économiques équivalentes nettes de toutes réductions d’impôts, les investissements ISF en direct surperforment les FIP-FCPI.

Pour cette raison et dans l’intérêt de ses clients, ARKEON Gestion ne leur proposera ni FIP, ni FCPI à la souscription en 2014 pour réduire leur ISF et/ou leur IR.

Vos interlocuteurs :

Alain Glaigevitch Tél.: 01 53 70 50 03 [email protected]
Philippe Moni Tél.: 01 53 70 29 37 [email protected]
Georges Makary Tél.: 01 53 70 50 44 [email protected]
Jérôme Lassaque Tél.: 01 53 70 50 47 [email protected]
Mehdi Harbachi Tél.: 01 53 70 50 45 [email protected]tion.com
Standard Tél.: 01 53 70 50 00 Fax : 01 53 70 50 01

Rappel :

ARKEON gère ou pilote l’ensemble des phases du cycle des opérations : souscription, conservation, suivi et cession.

A PROPOS d’ARKEON Finance et d’ARKEON Gestion :

ARKEON Finance est un Prestataire de Services d’Investissement dédié au financement des entreprises petites et moyennes (capitalisation

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200