EduBourseActualitésCBRE : Les centres commerciaux de proximité doivent investir et rénover pour...

CBRE : Les centres commerciaux de proximité doivent investir et rénover pour répondre aux besoins des consommateurs

CBRE lance une étude novatrice basée sur un sondage de 21 000 consommateurs

– Près de la moitié des consommateurs préfèrent encore les centres commerciaux de proximité aux grands centres commerciaux –

Londres, 20 juin 2014 – L’investissement dans la rénovation est vital si l’on veut redynamiser les petits centres commerciaux et ceux du centre-ville. Près de la moitié des consommateurs disent préférer la commodité du commerce de proximité aux grands centres commerciaux selon une nouvelle étude de grande envergure de CBRE, leader mondial du conseil en immobilier.

Cette nouvelle étude est basée sur le sondage de 21 000 consommateurs répartis dans 21 pays* pour savoir où et comment ils font leurs achats. L’étude révèle que 49 % des consommateurs préfèrent les petits centres commerciaux ou les magasins de quartier aux grands centres commerciaux couverts. Une majorité de consommateurs (40 %) disent également ne pas penser que les grands centres commerciaux régionaux soient à l’avenir les seuls lieux où l’on peut vraiment faire du shopping.

La commodité d’accès est également un facteur clé pour les consommateurs au moment de choisir où aller faire leurs achats : 49 % d’entre eux disent se déplacer 15 minutes ou moins pour aller à leur magasin non alimentaire le plus régulièrement visité – en général un petit centre commercial ou des boutiques de quartier. La majorité des consommateurs pensent également que les petits centres commerciaux résisteront mieux au commerce sur internet.

Les prix, la propreté, la commodité et la sécurité continuent de figurer en haut de la liste des critères que les consommateurs attendent dans tous les pays et pour tous les types de centres commerciaux. La présence d’un éventail varié de commerces, d’un parking, d’un système de surveillance et l’assurance de se sentir en sécurité sont également classés comme des critères importants. De même, les consommateurs considèrent comme “assez important” la présence d’enseignes indépendantes ou spécifiques, et de certains services comme les banques. Par contre, la présence de salles de spectacles et de loisirs est classée comme un critère relativement moins important.

Les consommateurs sont également plus susceptibles d’aller dans les centres commerciaux récemment rénovés – plus l’investissement est élevé, plus le nombre de visiteurs tend à être élevé. Les consommateurs à hauts revenus sont plus nombreux à apprécier les rénovations, et les surfaces modernisées attirent les consommateurs dépensiers. Les consommateurs se disent heureux des rénovations effectuées dans les centres commerciaux auxquels ils ont accès, 40 % des consommateurs interrogés déclarent que leurs centres commerciaux ont été rénovés au cours des trois dernières années. Néanmoins, l’investissement dans les petits centre commerciaux a été négligé, 45 % des consommateurs déclarant n’avoir vu quasiment aucune amélioration au cours des trois dernières années.

Les rénovations les plus importantes se trouvent dans les très grands centres commerciaux, selon les consommateurs, 26 % d’entre eux déclarant que les lieux avaient été nettement améliorés’. Ces centres sont également enclins àavoir vu une augmentation du nombre d’enseignes internationales.
Les consommateurs qui préfèrent les petits centres commerciaux sont moins sensibles à l’offre de loisirs ou de services complémentaires. Ils ne choisissent pas ce type de centres pour le panel d’enseignes proposé. Les consommateurs de plus de 55 ans et à petits ou moyens revenus préfèrent ces petits centres. Ceux qui donnent leur préférence aux grands centres couverts le font en raison de la présence d’enseignes spécifiques et de la plus grande taille des magasins, ainsi que de leur dimension sociale et de leurs services, notamment les restaurants et les loisirs. La présence de parkings est également valorisée.

John Welham, Directeur du service European Retail Investment, à CBRE :

« En plus de l’offre commerciale traditionnelle, le nerf de la guerre des centres commerciaux pour accroître leurs parts de marché se concentrent de plus en plus sur la présence de cafés, restaurants, divertissements et évènements – conçus pour offrir aux consommateurs une expérience passionnante – ainsi que d’autres services tels que des centres de soins, des salles de fitness et de bien-être. Ceci étant dit, les directeurs de centres commerciaux ne devraient pas perdre de vue les critères basiques que sont les prix, la commodité, la propreté et la sécurité – ce sont là des critères essentiels et déterminants qui ne peuvent être ignorés si l’on veut répondre aux attentes des consommateurs. »

« Les plus grands propriétaires ont pu investir dans la rénovation, mais cette tendance concerne les grands centres commerciaux, le plus souvent aux dépens des petits centres commerciaux. Ceux-là – ainsi que les boutiques de quartier – bénéficient encore d’une bonne fréquentation et restent privilégiés par de nombreux consommateurs à travers toute l’Europe, mais ils souffrent d’un sous-investissement qui dure depuis des années. Dans un climat économique difficile, la rénovation des structures est un exercice difficile mais le refus de l’adaptation par les propriétaires, et par les équipes en charge de leur développement / gestion, conduira inévitablement à une baisse des parts de marché dans un environnement commercial marqué par la dynamique du changement. »

Le rapport révèle également l’existence de trois groupes de pays distincts en fonction des caractéristiques de leurs consommateurs : les ‘Shopping Centre Socialites’ (Turquie, Espagne, Roumanie, Italie, Irlande); les ‘Utilitarian Consumers’ (Suède, Norvège, Danemark, République Tchèque); et le ‘European Mainstream’ (Autriche, Belgique, France, Allemagne, Grande Bretagne, Grèce, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Russie, Suisse).

Peter Gold, Directeur du département Cross-Border Retail, à CBRE, a fait le commentaire suivant :

« Les Shopping Centre Socialites se trouvent dans les pays méditerranéens comme la Turquie, l’Espagne et l’Italie; ils voient les centres commerciaux comme “des lieux sympas pour voir des amis” et recherchent des restaurants de bonne qualité, des cinémas et une connexion Wifi gratuite. Par contre les Utilitarian Consumers, qui se trouvent principalement dans les pays scandinaves, valorisent la propreté et une diversité des commerces, y compris la présence d’enseignes indépendantes et de grands magasins. Ces consommateurs sont moins attirés par les services de loisirs complémentaires que peuvent proposer les centres commerciaux. Ces deux groupes se distinguent en revanche du consommateur européen Mainstream qui se trouve dans les marchés clés que sont la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne et la Pologne. »

Les attentes diffèrent également en fonction de l’âge. Comme on peut s’y attendre, les jeunes apprécient la dimension sociale des centres commerciaux beaucoup plus que leurs aînés – par exemple retrouver des amis, bénéficier de services de loisirs tels que des cinémas et une connexion Wifi gratuite. Les jeunes ont tendance à utiliser davantage les transports en commun, donc ils sont moins concernés par la présence de parkings. Dans l’ensemble l’intérêt pour des services baisse quand l’âge augmente. Les plus de 65 ans notamment ont tendance à rechercher les centres commerciaux couverts avec un grand magasin, parking gratuit, et des enseignes indépendantes, tout en donnant la priorité à la propreté par rapport aux prix.

***
Contacts presse FR :
Wellcom : 01 46 34 60 60 – Stéphanie Piere – [email protected]
Julie Munoz – [email protected]
CBRE : Magali Baron – 01 53 64 36 45 – [email protected]

A propos de CBRE
CBRE Group, Inc. (NYSE : CBG) est une société Fortune 500 (liste des 500 plus grandes entreprises américaines) et S&P 500 (indice boursier des 500 plus grandes entreprises américaines) dont le siège est situé à Los Angeles. Elle est la plus grande société de services immobiliers au monde (en termes de chiffre d’affaires 2013). Le groupe compte près de 44 000 employés (hors filiales) répartis sur plus de 350 bureaux internationaux (hors filiales) et propose ses services aux propriétaires, investisseurs et utilisateurs du monde entier. CBRE offre des services de conseil stratégique et d’exécution en vente et leasing, immobilier corporate, gestion de patrimoine, de projets et d’installations, crédit hypothécaire, expertise, assistance à maîtrise d’ouvrage, gestion d’investissement, recherche et consulting. Pour plus d’informations:www.cbre.com

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200