EduBourseActualitésMondial Assistance livre 10 conseils pratiques aux parents qui prendront l’avion avec...

Mondial Assistance livre 10 conseils pratiques aux parents qui prendront l’avion avec un bébé cet été

Le voyage en avion avec un enfant de moins de deux ans peut souvent être redouté par les parents… mais aussi par les autres voyageurs qui observent ce perturbateur en couche-culotte du coin de l’œil en salle d’embarquement en attendant la prochaine crise de larmes. Pour éviter un voyage désagréable qui peut durer plusieurs heures, Mondial Assistance propose aux parents des conseils simples auxquels ils ne pensent pas forcément et qui débutent avant même d’arriver à l’aéroport !

Bon à savoir avant le départ : un bébé peut prendre l’avion pour un vol court courrier dès la fin de sa 1ere semaine et à partir de 3-4 semaines pour un vol moyen et long courrier. Egalement, il est recommandé aux parents de s’assurer que leur enfant ne soit pas enrhumé car il leur est déconseillé de prendre l’avion si tel est le cas.

Avant de prendre l’avion, il est recommandé aux parents de :

1. Vérifier qu’ils disposent bien de tous les documents nécessaires au voyage de leur bébé, en l’occurrence un passeport individuel si le voyage se fait hors UE ou la carte nationale d’identité si le voyage se fait dans l’un des pays de l’UE.

2. Au moment de la réservation du billet d’avion, il est recommandé de préciser qu’un bébé sera également du voyage, car certaines compagnies aériennes ont des places spécifiques à attribuer aux parents accompagnés d’enfants en bas âge.

Dans l’avion :

3. Au décollage et à l’atterrissage, afin de limiter les effets de changements de pression cabine, il est conseillé de le faire déglutir en buvant un biberon simplement d’eau sucrée ; de même pour éviter ce moment de stress, il est conseillé de lui laisser une tétine ou de le laisser téter le sein.

4. Vous êtes autorisés à emporter avec vous en cabine son sac à langer habituel en plus de votre bagage à main. Le lait en poudre est autorisé en cabine mais vous devrez demander au personnel navigant de vous fournir l’eau adaptée pour préparer vos biberons. De même vous pouvez prendre avec vous en cabine les aliments et médicaments dont votre bébé peut avoir besoin.

5. Il est conseillé aux parents de prévoir, à portée de main, tout le nécessaire pour le changer (couches, lingettes nettoyantes à préférer aux produits de soins liquides comme les lotions nettoyantes qui sont soumises aux règlements de sécurité aérienne et qui doivent faire moins de 100ml et être placés dans des sacs transparents et présentés aux contrôles de sécurité).

6. La couverture prévue par les compagnies ne suffit pas : les parents doivent prévoir des vêtements confortables et chauds (par exemple leur gigoteuse habituelle et un bonnet) car le trajet peut être long et la température est souvent basse à l’intérieur des appareils.

7. Si le vol dure moins de 2h30, il est nécessaire de prévoir un repas adapté.

8. Il est important de veiller à ce que le bébé boive beaucoup durant le vol car les bébés se déshydratent beaucoup plus vite que les adultes du fait de l’air sec et pressurisé.

9. La grande question des parents durant un vol long-courrier est d’occuper leur bébé. Cela est à prendre en considération dès la réservation du billet, en prenant dans la mesure du possible des billets dont les horaires coïncident avec les heures de nuit ou de sieste de l’enfant. Vous pouvez alors réserver des berceaux directement auprès des compagnies aériennes (ces berceaux sont adaptés aux bébés de moins de 10 kg et mesurant moins de 70 cm). Sinon, les parents peuvent recréer un univers rassurant, avec des doudous, ses livres et jeux préférés par exemple.

10. Le petit conseil insolite pour que le bébé dorme durant le voyage : apporter le siège auto de son bébé dans l’avion peut lui permettre de mieux dormir car il lui est familier ! Néanmoins renseignez-vous au préalable auprès de votre compagnie aérienne car cela est sous réserve des places disponibles et de la taille de votre poussette ou siège auto.

« A l’arrivée, le décalage horaire chez les bébés de moins de 6 mois ne pose pas de problème car les enfants de cet âge y sont moins sensibles. Pour les enfants plus âgés qui peuvent en souffrir, nous recommandons de rattraper l’heure locale en retardant ou en avançant progressivement l’heure du coucher », complète le Dr Catherine Porte Arondelle, Directeur Médical chez Mondial Assistance, ajoutant « il en va de même pour les heures de repas qui sont également changées. Vous pouvez le faire patienter en lui donnant une petite collation, comme par exemple une compote. Rien n’est jamais joué d’avance mais il est toujours possible d’optimiser les conditions de voyage avec son bébé ! »

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200