EduBourseActualitésUne étude des Bell Labs révèle que l’intégration des technologies IP et...

Une étude des Bell Labs révèle que l’intégration des technologies IP et optiques peut diminuer jusqu’à 40 % les besoins de capacité et réduire les coûts opérationnels

Les technologies convergées permettent une meilleure utilisation du réseau, réduisent les coûts, renforcent l’efficacité opérationnelle et posent les bases d’une infrastructure optimisée pour le cloud.

Murray Hill, (New-Jersey, États-Unis), 11 février 2015
Une étude des Bell Labs, l’unité de recherche d’Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU), montre que les opérateurs de réseaux utilisant des technologies IP et de transport optique convergées peuvent considérablement diminuer la charge de leur infrastructure, c’est-à-dire les besoins de capacité générés par l’explosion des applications consommatrices de bande passante.

L’étude publiée aujourd’hui avait pour objet de démontrer si et comment l’intégration d’un contrôle IP/optique convergé pouvait réduire les besoins en ressources, sans que cela nuise à la disponibilité des services. Pour ce faire, elle compare le coût relatif de l’intégration et de la coordination des méthodes de résilience dans le routage IP et dans le réseau de transport optique. La résilience correspond à la capacité du réseau à retrouver un fonctionnement normal après une panne, et elle représente une composante essentielle d’un réseau à haute fiabilité.

Les résultats montrent que la convergence des technologies de routage et de transport optique permet aux opérateurs de satisfaire aux mêmes exigences de disponibilité de service en réduisant jusqu’à 40 % l’utilisation de leurs ressources réseau, telles que les ports de routeurs 100G et les transpondeurs optiques.

Par cette étude, les chercheurs ont mis en évidence les avantages, en termes de coûts, que peut offrir la convergence du routage et du transport optique dans un modèle de réseau multicouche intégré. L’étude conclut que :

Une stratégie de résilience intégrée réduit les coûts, tout en garantissant la disponibilité du réseau et du service.
L’introduction de la protection de la couche optique, basée sur la commutation GMPLS (Generalized Multiprotocol Label Switching), permet aux fournisseurs de services d’assurer les mêmes niveaux de service que ceux obtenus avec les méthodes de protection du routage basées sur la commutation MPLS (Multiprotocol Label Switching), avec des économies totales pouvant atteindre les 40 % sur les ports de routeur et les transpondeurs optiques, sur une période de cinq ans.
La combinaison de la protection de la couche IP et de transport optique au moyen d’une interface de réseau utilisateur (UNI, user network interface) GMPLS permet aux fournisseurs de services d’accélérer ces économies en libérant un tiers de la capacité réseau déployée, et de se ménager une marge pour deux ans de croissance du trafic.
D’autre part, en mettant dès maintenant en place un plan de contrôle multicouche intégré, il est facile d’obtenir par la suite un réseau optimisé pour le cloud. Les fournisseurs de services peuvent procéder comme suit :

Introduire une solution AON (Agile Optical Network) avec un plan de contrôle GMPLS dynamique.
Étendre le contrôle de la couche de transport optique à la couche de routage IP à l’aide d’une interface UNI GMPLS.
Fournir des interfaces SDN (Software Defined Network, réseau défini par logiciel) programmables et ouvertes, basées sur des standards ouverts.
Il en résulte un réseau multicouche intégré doté d’un plan de contrôle unifié, ce qui se traduit par une réduction immédiate des coûts du fait d’une meilleure utilisation du réseau et d’une efficacité opérationnelle accrue. Les économies en termes de coût total de possession peuvent varier en fonction de la topologie, de la taille, de la connectivité et des types de trafics pris en charge.

Cette étude, intitulée Capitalizing on IP/Optical Control Integration, est disponible à l’adresse suivante.

Citations :

Marcus Weldon, président des Bell Labs et directeur technique d’Alcatel-Lucent, a déclaré : « Nous cherchons en permanence comment aider nos clients à optimiser leur infrastructure réseau, pour les préparer à la croissance exponentielle de la numérisation de tout ce qui nous entoure, et pour fournir la meilleure expérience possible aux utilisateurs, sur leurs multiples terminaux connectés. Cette étude met en lumière les idées visionnaires qui font la renommée mondiale des Bell Labs, ainsi que la place unique d’Alcatel-Lucent pour répondre aux besoins de sa clientèle de fournisseurs de services et d’entreprises.

Ben Tang, Distinguished Member of Technical Staff des Bell Labs, a ajouté : « C’est maintenant le moment idéal pour commencer à converger l’IP et le transport optique. Nous savons que le trafic va continuer à augmenter de façon exponentielle sur les réseaux, en particulier avec les nouvelles applications cloud et l’ « essor des machines » qui se dessinent à l’horizon. Cette étude présente les bases de ce qui sera une vision précise d’une infrastructure et d’architectures réseau optimisées nouvelles. »

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200