EduBourseActualitésRetour de la confiance chez les dirigeants PME-ETI mais...

Retour de la confiance chez les dirigeants PME-ETI mais les perspectives d’investissement reculent !

La Banque Palatine, banque des ETI et banque privée du dirigeant (Groupe BPCE), présente les résultats de son 59e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI réalisé par OpinionWay et Challenges auprès de 301 dirigeants d’entreprises (CA de 15 à 500 millions d’€) du 22 août au 2 septembre 2016.

A retenir de ce 59e Observatoire
– Net rebond des indicateurs de confiance pour l’activité et l’économie française
– L’investissement est néanmoins en recul
– Un prélèvement des impôts jugé nécessaire à la modernisation du système fiscal français

Niveaux de confiance, activité et emploi

Après avoir marqué un très net coup d’arrêt en fin de 1er semestre, les niveaux de confiance rebondissent à la rentrée. Néanmoins, les prévisions d’investissement connaissent une baisse sensible, au plus bas niveau depuis un an.

79 % (+ 3 points) des dirigeants sont confiants pour l’activité de leur entreprise. L’indicateur se reprend tout en restant légèrement inférieur (- 1 point) à celui de septembre 2015.

A 40 %, la confiance en l’économie française reprend nettement (+ 9 points) par rapport à juin 2016. Il s’agit du plus fort rebond d’un mois sur l’autre depuis janvier 2015. C’est la 1ère fois depuis janvier 2016 que la « barre » des 40 % de confiance est atteinte.

La fin des débats autour de la Loi Travail et des perturbations sociales actuelles liées à ce projet contribuent à cette amélioration.

A 108 points (- 4 vs. juin), l’Indice Investissements Palatine-OpinionWay est en nette baisse et recule de 8 points vs. janvier 2016. Il atteint son plus bas niveau depuis un an (niveau identique à celui de septembre 2015). Après avoir été instable tout au long du 1er semestre, ne réussissant pas à enchaîner deux mois consécutifs de hausse, l’indice Investissement est désormais orienté à la baisse depuis juin. C’est la preuve de la grande prudence des dirigeants pour les prochains mois.

La tendance est toutefois plus positive pour l’emploi dont le solde est nettement positif, en légère progression (+ 7 soit + 1 point vs. juin). Si 15 % (- 2 points) des PME-ETI prévoient d’augmenter le nombre de salariés, la part des entreprise prévoyant de le réduire atteint seulement 8 % soit le plus bas niveau observé depuis janvier 2016. Cela représente un solde positif de 7 points (vs +6 points en mai). A noter qu’il y a un an, le solde d’emploi était nul.

Enfin, à 54 % (idem juin 2016), la confiance en l’économie internationale se stabilise sans retrouver ses plus hauts niveaux observés au printemps 2015. Il faut noter toutefois que l’indicateur de septembre 2016 est désormais supérieur à celui observé il y a un an (42 % en septembre 2015.

Les prévisions de croissance reculent. 76 % (+ 10 %) des dirigeants s’attendent à maintenir voire augmenter leur chiffre d’affaires en 2016. 40 % (- 4 point vs. juin) des PME-ETI pensent atteindre un chiffre d’affaires plus élevé en 2016 qu’en 2015. A l’opposé, 19 % (- 1 %) des dirigeants envisagent une baisse de leur activité en 2016.

Question d’actualité : le prélèvement des impôts à la source

Le prélèvement des impôts à la source prévu pour 2018 divise les dirigeants de PME-ETI. Une courte majorité, 51 %, y est favorable (dont seulement 9 % très favorables), et 49% défavorables. 66% déclarent néanmoins que c’est une mesure nécessaire à la modernisation du système fiscal français.

Pour la majorité d’entre eux (65 %), c’est une bonne chose pour les salariés. En revanche, seuls 29% estiment que le principe de prélèvement à la source bénéficiera aux entreprises.

Mais pour une large majorité, (83 %) de dirigeants, ce dispositif est perçu comme un transfert de responsabilités de l’Etat vers l’entreprise. Les entrepreneurs souhaitent des aides de l’Etat, qu’elles soient techniques (82 %) ou financières (81 %). Selon eux, le passage au prélèvement à la source entraînera de nombreuses complications pour l’entreprise : complexités administratives (92 %), complexités techniques en terme de logiciel de paie (88 %), coûts de gestion (82 %), problèmes de confidentialité (68 %), voire tensions employeurs/employés (59 %).

Pour Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine : « Les résultats de ce 1er observatoire post-Brexit et post Loi Travail sont contrastés. Après s’être maintenues à un niveau élevé tout au long du 1er semestre, les perspectives d’investissement chutent nettement, preuve d’un attentisme des dirigeants vis-à-vis du contexte économique français et international. A contrario, après un printemps perturbé par la situation sociale, la confiance des patrons pour l’économie française rebondit nettement pour atteindre son 2e plus haut niveau de l’année. Les perspectives d’emploi sont également très positives. Nous pouvons donc être raisonnablement optimistes pour la fin de l’année 2016 même s’il faut rester prudent.»

A propos de la Banque Palatine
La Banque Palatine, banque des entreprises et banque privée (Groupe BPCE), est aux côtés des entrepreneurs aussi bien sur le plan professionnel que personnel depuis plus de 230 ans. Elle déploie son expertise auprès des moyennes entreprises et des ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Son réseau de 51 agences en France en synergie avec les métiers d’expertise (ingénierie patrimoniale, juridique et fiscale, conseil en investissement, approche globale du patrimoine du dirigeant, corporate finance, immobilier, international, salle des marchés…) accompagne aujourd’hui 12500 entreprises et 59000 clients particuliers. www.palatine.fr & @BanquePalatine

A propos de l’Observatoire Banque Palatine des PME/ETI
Étude quantitative réalisée du 22 août et le 2 septembre 2016 auprès d’un échantillon de 301 dirigeants d’entreprises (PDG, DG, DAF, …) dont le chiffre d’affaires est compris entre 15 et 500 millions d’euros. La représentativité de l’échantillon a été assurée par un redressement en termes de secteurs d’activité et de chiffre d’affaires.
Mode d’interrogation : L’échantillon a été interrogé par téléphone sur système CATI. Toute publication totale ou partielle doit impérativement rappeler la méthodologie et utiliser la mention complète suivante «Observatoire PME/ETI – Opinion Way/Banque Palatine / Challenges ».

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES
1200
1200