EduBourseActualitésRémy Cointreau - Exercice 2002/2003 : Chiffre d’affaires du premier semestre :...

Rémy Cointreau – Exercice 2002/2003 : Chiffre d’affaires du premier semestre : + 4,3 %

Au 30 septembre 2002, le chiffre d’affaires consolidé du Groupe Rémy Cointreau s’établit à 479,5 millions euros. A cours de change constant le chiffre d’affaires s’inscrit en hausse de 4,3% par rapport au semestre de l’année précédente.

Répartition par activité :

En millions d’euros 6 mois au 30 sept. 2002 6 mois au 30 sept. 2002 à change constant 6 mois au 30 sept. 2001 publié Variation nette %
Cognac 182,6 194,0 190,1 + 2,1
Liqueurs 92,5 95,0 80,6 + 17,9
Spiritueux 80,9 83,5 96,7 – 13,7
Champagne & Vins 55,2 56,5 42,2 + 33,8
Produits Tiers 68,3 71,5 70,4 + 1,5
Total 479,5 500,5 480,0 + 4,3

Le groupe a su générer une croissance interne satisfaisante sur la période et particulièrement sur le second trimestre (+ 6,7% à change constant) en dépit d’un environnement économique incertain.
Ces bons résultats démontrent la force des marques du groupe Rémy Cointreau et soulignent la pertinence des actions entreprises sur les marchés.

Les ventes de Cognac ont progressé sur le semestre, avec un bon second trimestre (+ 2,7% à change constant). Rémy Martin poursuit son développement, soutenu par une demande consommateur solide aux Etats-Unis ; la nouvelle organisation de la distribution en Chine, mise en place depuis juillet, commence à porter ses fruits avec un effet positif attendu sur les ventes de fin d’année.

Les Liqueurs, en hausse de 17,9% en valeur et 14,9% en volume, s’appuient sur le dynamisme de Cointreau, + 11,3%, avec un mix pays favorable (Etats-Unis), la poursuite du développement de Passoa en France et au Japon (+ 22,7%, soutenues par une augmentation de prix) et le succès des lancements de Cointreau C et de Passoa Diablo qui permettent au Groupe de se positionner sur de nouveaux segments de consommation.

Les Spiritueux – Le chiffre d’affaires de l’activité, hors vodka, progresse de 3,5%. Après les mesures anti-contrefaçons prises par Bols Vodka en Pologne, au printemps, l’annonce d’une baisse de 30% des droits d’accises, effective au 1er octobre, a entraîné un déstockage massif en août et septembre et freiné temporairement la performance de l’activité. Le plan d’actions en cours et le nouveau positionnement prix consommateur dans un marché assaini, dessine un second semestre favorable pour Bols Vodka. Toutes les autres marques de spiritueux ont poursuivi leur croissance : les rhums St James et Mount Gay + 7,8%, avec respectivement des croissances significatives en France et aux Etats-Unis, Metaxa, + 12,3%, notamment en Grèce et en Allemagne avec des gains de part de marché, et le brandy St Rémy, + 5,7%, porté par la croissance du marché mexicain.

Le Champagne et les vins – La hausse significative de l’activité, + 24% en volume, confirme la forte reprise des ventes de Piper-Heidsieck et Charles Heidsieck qui progressent sur tous leurs grands marchés d’Europe et aux Etats-Unis.

La faible évolution de 1,5% du chiffre d’affaires des Produits Tiers provient essentiellement de l’arrêt de la distribution de produits peu générateurs de profit sur le marché hors taxe US, alors que les ventes de Scotch Whiskies, aux Etats-Unis, enregistrent de belles performances, + 26,6%.

A la veille des ventes de fin d’année, la force des marques, le dynamisme et la réactivité des équipes sont autant d’éléments favorables pour les objectifs de croissance interne du groupe Rémy Cointreau.

Contact Analystes : Bruno Mouclier – 01 44 13 45 00
Contact Presse : Joëlle Jézéquel – 01 44 13 45 15

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES