EduBourseActualitésRhodia - Résultats du troisième trimestre 2002

Rhodia – Résultats du troisième trimestre 2002

RESISTANCE DES MARGES DE RHODIA ET CROISSANCE ORGANIQUE DE 4,2%

Paris, le 28 octobre 2002 – Rhodia publie aujourd’hui ses résultats pour le troisième trimestre 2002. Les faits marquants sont les suivants :

UNE CROISSANCE ORGANIQUE DE 4,2 % PAR RAPPORT AU 3ème TRIMESTRE 2001
§ Hausse des volumes dans toutes les divisions du Groupe.

UNE MARGE BRUTE D’EXPLOITATION EN HAUSSE DE 2,6 POINTS PAR RAPPORT AU 3ème TRIMESTRE 2001
§ Une Marge Brute d’Exploitation à 11,5% contre 8,9% au 3ème trimestre 2001 (sur base récurrente).
§ Résistance par rapport au 1er semestre 2002 dans un environnement marqué par un essoufflement de la reprise amorcée au 2ème trimestre 2002.
§ Augmentation des marges dans toutes les Divisions du Groupe.

UN RESULTAT NET IMPACTE PAR LES CESSIONS ANNONCEES
§ Encaissement de 80% des 500 millions d’euros de produits de cession prévus pour 2002.
§ Hors effet des cessions déjà annoncées, un Résultat Net au 3ème trimestre de -7 millions d’euros (contre – 27 millions d’euros publiés).
§ Hors effet des cessions déjà annoncées, un Résultat Net sur 9 mois de 30 millions d’euros (contre – 22 millions d’euros publiés), en hausse de 15% par rapport à la même période de 2001 sur une base récurrente.

RESULTATS DU TROISIEME TRIMESTRE 2002
En millions d’euros

T3 2001Publié T3 2001Récurrent T3 2002
1 684 1 684 Chiffre d’affaires 1604
105 150 Excédent Brut d’Exploitation 184
6,3% 8,9% Marge Brute d’Exploitation 11,5%
-44 45 Résultat Opérationnel 76
-38 -2 Résultat Net Part du Groupeavant amortissement des survaleurs* -15
-74 – 14 Résultat Net Part du Groupe après amortissement des survaleurs** – 27
* en normes comptables américaines (US GAAP)
** en normes comptables françaises (French GAAP)

· Une croissance organique de 4,2%

Rhodia publie au 3ème trimestre 2002 un Chiffre d’Affaires de 1 604 millions d’euros, en baisse de 4,8 % par rapport au 3ème trimestre 2001. A structure comparable (hors effet de périmètre et de conversion), le chiffre d’affaires a augmenté de 4,2 % avec un effet prix de -3,1 % et un effet volume de + 7,3 %.
En outre, la baisse saisonnière du chiffre d’affaires, constatée habituellement à cette période de l’année, s’est traduite ce trimestre, à structure comparable, par une diminution des volumes mais des prix stables par rapport au 2ème trimestre 2002.

· Une marge opérationnelle en hausse de 2,6 points par rapport au 3ème trimestre 2001 sur une base récurrente

Comparé au troisième trimestre 2001 sur une base récurrente, l’Excédent Brut d’Exploitation augmente de 22,7% à 184 millions d’euros. Le Groupe a su tirer parti de l’amélioration de son mix produits et donc résister à la pression sur ses prix de ventes. Ainsi, la Marge Brute d’Exploitation, qui s’établit à 11,5%, est supérieure de 2,6 points à celle du 3ème trimestre 2001 (8,9%).
Par rapport au 2ème trimestre 2002, et comme le Groupe l’avait anticipé, malgré une bonne résistance, elle recule de 1,3 points sous l’effet combiné d’une baisse d’activité et de l’impact d’un prix plus élevé des matières premières.

Le tableau ci dessous montre l’évolution du chiffres d’affaires, de l’Excédent Brut d’Exploitation et de la marge opérationnelle sur 5 trimestres, les deux derniers trimestres de 2001 étant présentés en base récurrente:

T3 2001Récurrent T4 2001récurrent T1 2002 T2 2002 T3 2002
Chiffre d’affaires 1 684 1 688 1 711 1 774 1 604
Excédent Brut d’Exploitation 150 182 197 227 184
Marge Brute d’Exploitation 8,9% 10,8% 11,5% 12,8% 11,5%

· Un Résultat Net affecté par les moins values de cessions

Sur le 3ème trimestre 2002, le Résultat Net s’établit à – 27 millions d’euros contre – 74 millions d’euros publiés au 3ème trimestre 2001. Hors effet des moins values de cessions, il serait de -7 millions d’euros. Les cessions déjà annoncées se traduisent en effet au 3ème trimestre par une perte de 12 millions d’euros en valeur brute et de 20 millions en valeur nette.

Sur les 9 premiers mois de l’année, le Résultat Net est de – 22 millions d’euros contre – 56 millions d’euros en 2001. Hors impact des cessions annoncées en 2002, le Résultat Net serait de 30 millions d’euros, soit une hausse de 15% par rapport au Résultat Net récurrent des 9 premiers mois de 2001. Les cessions déjà annoncées se traduisent en effet sur les neuf premiers mois par une perte de 62 millions d’euros en valeur brute et de 52 millions en valeur nette.

§ Résultats par Division : augmentation des marges dans toutes les Divisions du Groupe.

En millions d’euros T3 2001récurrent T3 2002 Variation
Organique FineChiffre d’affairesEBE Marge Brute d’Exploitation 268145,2% 284258,8% +6,0%+ 78,6%+3,6 pts
Spécialités pour produits de consommationChiffre d’affairesEBE Marge Brute d’Exploitation 494489,7% 4585311,6% -7,3%+10,4%+1,9 pts
Spécialités industriellesChiffre d’affairesEBE Marge Brute d’Exploitation 3043411,2% 2733211 ,7% -10,2%- 5,9%+0,5 pts
PolyamideChiffre d’affairesEBE Marge Brute d’Exploitation 310299,4% 3205316,6% +3,2 %+ 82,8%+7,2 pts
Services & SpécialitésChiffre d’affairesEBE Marge Brute d’Exploitation 2594617,8% 2405121,3% -7,3%+10,9%+3,5 pts

· Analyse de l’activité des divisions sur le 3ème trimestre 2002

Ø Organique Fine
Sur le 3ème trimestre 2002, la division a enregistré par rapport à 2001 une forte croissance en volume. On constate cependant un ralentissement de la croissance par rapport au 1er semestre de cette année.
Globalement stable, l’activité Sciences de la Vie a enregistré de bons résultats dans le secteur pharmaceutique mais plus faible dans l’agrochimie.
Rhodia ChiRex a connu une forte progression de ses ventes par rapport à 2001 mais anticipe un ralentissement de son activité plus importante que prévu sur 2003, en raison de reports dans le lancement de nouveaux produits dans l’industrie pharmaceutique, ce qui conduira à une restructuration industrielle.
L’activité Ingrédients Pharmaceutiques a enregistré un bon niveau d’activité dans le paracétamol et dans le phosphate de calcium.
L’activité Parfumerie & Spécialités a amélioré sa profitabilité sous l’effet conjugué d’une augmentation de volume et de prix.
L’activité Intermédiaires a enregistré quant à elle une très bonne activité bien qu’étant toujours pénalisée par des difficultés liées au démarrage d’une de ses unités de production. Ces difficultés ont entraîné la comptabilisation d’une charge de 10 millions d’euros sur ce trimestre.

Ø Spécialités pour Produits de Consommation
Malgré une activité toujours faible, principalement aux Etats-Unis, la rentabilité de la division résiste. L’activité Phosphates de Spécialités enregistre les bénéfices des actions de restructuration, alors que les Dérivés Phosphorés ont confirmé une forte progression de leurs ventes et de leur rentabilité opérationnelle. La Division a également amélioré son mix produits dans l’activité Détergence et Cosmétique. Dans l’Alimentaire, les profits se sont maintenus malgré un faible niveau d’activité sur le marché nord-américain.

Ø Spécialités Industrielles
La Division a vu sa rentabilité opérationnelle progresser par rapport à la même période de 2001. L’activité PPMC connaît à la fois une amélioration en volume et en mix produits sur les marchés de la peinture et du revêtement. L’activité Silices continue de croître, à un rythme cependant moins soutenu qu’au 2ème trimestre dans les pneumatiques. Dans un marché toujours morose, particulièrement aux Etats-Unis, les Silicones ont bien résisté grâce à un meilleure offre produits.

Ø Polyamide
La Division confirme l’amélioration de sa rentabilité opérationnelle par rapport à 2001, mais aussi par rapport au 1er semestre 2002 sous l’effet d’une augmentation des volumes d’une part, et d’autre part des restructurations engagées à la fin de 2001. La croissance des volumes est particulièrement forte dans les Intermédiaires et les Plastiques Techniques connaissent une activité soutenue sur les marchés américains et asiatiques. Les activités de Fils Textiles continuent à être pénalisées par un marché toujours déprimé en Europe.

Ø Services et Spécialités
La division a connu une activité globalement stable avec une rentabilité opérationnelle en progression par rapport au 3ème trimestre 2001 et au 1er semestre 2002. La rentabilité opérationnelle d’Acetow continue de croître. Eco-Services bénéficie d’une croissance de ses volumes dans la régénération d’acide sulfurique, contribuant à améliorer sa rentabilité opérationnelle. Electronics & Catalysis améliore légèrement sa rentabilité, premiers fruits de la réorganisation industrielle engagée en 2001.

· PERSPECTIVES

Sur le 4ème trimestre, le Groupe anticipe au mieux une stabilité de la conjoncture économique. Dans ces conditions, Rhodia devrait maintenir son niveau de croissance organique et donc enregistrer un niveau d’Excédent Brut d’Exploitation comparable à celui du 3ème trimestre 2002.

Le Groupe confirme les effets attendus favorables au 4ème trimestre d’une meilleure gestion de sa trésorerie opérationnelle.

Enfin, le Groupe réaffirme son engagement de réduction d’Endettement Financier Net de 2,6 milliards à fin 2001 à près de 2 milliards d’euros à la fin de cette année.

Vous pourrez consulter ce communiqué de presse, ainsi qu’une présentation détaillée des résultats du troisième trimestre 2002, sur le site Internet de Rhodia dès 8h30 : www.rhodia.com

Groupe mondial de chimie de spécialités, acteur engagé dans le développement durable, Rhodia développe une large gamme d’innovations pour les secteurs de l’automobile, de l’alimentaire, de la santé, de la beauté, de l’environnement, de l’habillement et des nouvelles technologies, en apportant à ses clients des solutions sur-mesure fondées sur le croisement de ses technologies et de ses marchés. Rhodia a réalisé un chiffre d’affaires de 7,2 milliards d’euros en 2001 et emploie 27 000 personnes dans le monde. Le Groupe est coté à la Bourse de Paris et de New York.

Contacts

Press Relations
Jean-Christophe Huertas ( +33 1 55 38 42 51
Lucia Dumas ( +33 1 55 38 45 48

Investor Relations
Marie-Christine Aulagnon ( +33 1 55 38 43 01
Fabrizio Olivares ( +33 1 55 38 41 26

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE*Normes comptables françaises
9 mois
2001 2002
(M€)
Chiffre d’Affaires 5 591 5 089

Excédent brut d’exploitation 560 608

Résultat opérationnel 172 270

Quote part des sociétés mises en équivalence (1) -8 -28

Frais financiers -145 -106

Autres revenus et charges -19 -71

Amortissement des survaleurs -61 -38

Impôts 12 -41

Intérêts minoritaires -7 -8

Résultat Net Part du Groupe -56 -22

Résultat net par action (2) -0.31 -0.12

* Comptes non audités
(1) Hors impôts
(2) Le Bénéfice Net par Action est calculé sur la base de 179 109 188 actions

RESULTATS A FIN SEPTEMBRE*
9 mois
2001 2002 %
(M€)
RHODIA (consolidé)
Chiffre d’Affaires 5 591 5 089 -9%
Excédent brut d’exploitation 560 608 8.6%
EBE récurrent 640 608 -5%

Organique Fine
Chiffre d’Affaires 930 903 -2.9%
Excédent brut d’exploitation 69 95 37.7%
EBE récurrent 94 95 1.1%

Spécialités pour produits de consommation
Chiffre d’Affaires 1 668 1 447 -13.2%
Excédent brut d’exploitation 152 175 15.1%
EBE récurrent 160 175 9.4%

Spécialités pour produits industriels
Chiffre d’Affaires 929 879 -5.4%
Excédent brut d’exploitation 100 111 11%
EBE récurrent 103 111 7.8%

Polyamide
Chiffre d’Affaires 1 106 1 012 -8.5%
Excédent brut d’exploitation 123 152 23.6%
EBE récurrent 153 152 -0.7%

Services & Spécialités
Chiffre d’Affaires 777 725 -6.7%
Excédent brut d’exploitation 147 139 -5.4%
EBE récurrent 150 139 -7.3%

Autres
Chiffre d’Affaires 181 123 -32%
Excédent brut d’exploitation -31 -64 –
EBE récurrent -21 -64 –

* Comptes non audités
EVOLUTION DES RESULTATS TRIMESTRIELS*

1er Trimestre 2ème Trimestre 3ème Trimestre
2001 2002 2001 2002 2001 2002
(M€)
RHODIA (consolidé)
Chiffre d’Affaires 1 979 1 711 1 928 1 774 1 684 1 604
Excédent brut d’exploitation 240 197 215 227 105 184
EBE récurrent 252 197 239 227 150 184

Organique Fine
Chiffre d’Affaires 334 311 329 308 268 284
Excédent brut d’exploitation 39 31 33 39 -3 25
EBE récurrent 39 31 40 39 14 25

Spécialités pour produits de consommation
Chiffre d’Affaires 623 501 552 488 494 458
Excédent brut d’exploitation 55 59 54 63 43 53
EBE récurrent 56 59 57 63 48 53

Spécialités pour produits industriels
Chiffre d’Affaires 305 296 320 311 304 273
Excédent brut d’exploitation 31 37 35 42 34 32
EBE récurrent 31 37 37 42 34 32

Polyamide
Chiffre d’Affaires 408 324 388 368 310 320
Excédent brut d’exploitation 59 38 48 61 16 53
EBE récurrent 69 38 55 61 29 53

Services & Spécialités
Chiffre d’Affaires 255 234 263 252 259 240
Excédent brut d’exploitation 51 41 51 47 45 51
EBE récurrent 51 41 53 47 46 51

Autres
Chiffre d’Affaires 54 45 75 47 51 29
Excédent brut d’exploitation 5 -9 -7 -25 -29 -30
EBE récurrent 6 -9 -3 -25 -21 -30
* Comptes non audités

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES