EduBourseActualitésLes Français et l’intergénérationnel : 1/3 des Français ont le sentiment que...

Les Français et l’intergénérationnel : 1/3 des Français ont le sentiment que les liens entre générations se renforcent

Dernière mise à jour: octobre 21, 2021

44% des jeunes pensent que la solidarité intergénérationnelle s’est renforcée
42% des Français sont plus solidaires à cause de la situation économique et un environnement plus agressif
48% des Français estiment que la solidarité se développe auprès des plus âgés ;
40 % des Français estiment que la solidarité se renforce auprès des plus jeunes
65% des Français pensent que les moins de 25 ans sont ceux qui ont le plus besoin d’aide
59% des Français positionnent les associations comme le lieu des échanges intergénérationnels ; 13% des – de 25 ans plébiscitent les réseaux sociaux.
87% des plus jeunes, recherchent en priorité plutôt un soutien pour rentrer dans la vie active et 47% un soutien financier régulier
Plus d’1 Français sur deux a effectué une action de solidarité dans son contexte familial
Focus Noël 2016 : 88% des Français passeront Noël en famille ; 66 % d’entre eux dépenseront plus de 50 euros par enfant

Paris, le 19 décembre 2016 – L’évolution spectaculaire de la pyramide des âges en faveur des seniors est en train de modifier en profondeur la structure de la société. Parallèlement, la Sécurité Sociale a acté récemment que les pensions des retraités stagneront. Dans ce contexte, ANPERE, première association française d’assurés*, avec 1, 3 million d’adhérents dont la moitié ayant plus de 50 ans, interroge les Français sur leurs rapports aux autres générations. Un sondage national met, en exergue la vitalité de la solidarité intergénérationnelle autant ascendante que descendante.

Des petits gestes jusqu’à l’engagement actif au quotidien

Un tiers des Français a le sentiment que les liens entre les générations ont tendance à se renforcer ces dernières années. Ce lien s’incarne par des gestes de solidarité qui relèvent moins d’un apport financier ou matériel que d’une présence et de services à la personne : 20% de ces actions de solidarité se formalisent par des visites ou le partage de loisirs, voire par un accompagnement dans les tâches administratives, juridiques ou scolaires.

Au-delà de ce soutien d’ordre moral, des gestes d’entraides plus concrets ont pour but de faciliter la vie de son alter ego : Ils s’incarnent par des aides aux tâches du quotidien, comme faire les courses ou le ménage, voire préparer les repas pour 18% des interrogés. Ils se formalisent aussi pour 13% des interrogés, par des aides financières, et pour 9 %, un engagement dans la vie associative.

Un renforcement mutuel de la solidarité ascendante et descendante

Un sentiment partagé de complicité et de solidarité guide les générations les unes vers les autres. Mais les problèmes économiques expliquent le renouvellement de ce lien pour 42% des interrogés. Ceux qui voient un renforcement des gestes d’entraide intergénérationnels témoignent surtout d’une solidarité croissante des plus âgés vers les plus jeunes, pour 40% d’entre eux, tandis que 26% juge que la solidarité des jeunes vers les seniors se renforce ces dernières années. A noter que 60% des personnes de 60 ans et plus et 41% des 18-24 ans estiment que la solidarité s’est renforcée envers les plus jeunes ! Pour renforcer ce lien, les activités associatives et culturelles sont considérées, pour 52% des Français, comme les leviers les plus à même de favoriser les rencontres entre les générations ; 59% des + de 60 ans les citent en priorité.

Les opinions quant aux besoins d’autrui ne coïncident pas entre les différentes générations

65% des Français estiment que les moins de 25 ans sont ceux qui ont le plus besoin d’aide mais il existe un véritable décalage de perception des besoins entre générations. Concernant celle entre les plus jeunes et les seniors : si 57% des seniors pensent que les plus jeunes attendent un accompagnement dans la transmission des valeurs, 87% des plus jeunes, recherchent en priorité plutôt un soutien pour rentrer dans la vie active et 47% un soutien financier régulier (aide au loyer, complément de revenus réguliers). La difficulté de ces derniers à s’émanciper financièrement est une donnée qui semble être omise par les générations antérieures.

De même un décalage de perception est constaté entre les plus jeunes et les seniors quant aux besoins de ces derniers : si 49% des plus jeunes pensent que les seniors attendent de leurs descendances de passer plus de temps ensemble, les seniors ont une vision plus pragmatique de leur besoin : 1 senior sur 2 attend surtout d’eux une aide dans leurs tâches quotidiennes (informatique, petits travaux, téléphonie mobile).

La famille joue encore un rôle structurant dans le lien intergénérationnel

C’est au cœur du cercle familial que les actions et gestes d’entraide sont les plus répandus : plus de la moitié des Français ont aidé leurs proches au cours de l’année passée. Au sein de la famille, on note que la présence, associée à la rupture de l’isolement, et qui s’incarne par des visites et du temps consacré aux loisirs, reste le premier geste de solidarité intergénérationnel, pour 24% de Français. L’aide au quotidien, c’est-à-dire pour faire les courses ou les tâches ménagères, concernent 11% des interrogés, devant l’accompagnement au niveau de la santé, qui touchent 9% de ceux-ci. A noter également qu’1 Français sur deux a effectué une action de solidarité hors de son contexte familial !

Ce Nouveau Regard d’ANPERE en faveur de l’intergénérationnel

ANPERE, première association d’assurés sur la vie de France, est témoin de ce lien tous les jours, et ses 1,3 millions d’adhérents témoignent de celui-ci. A travers une prise de position unique en faveur de l’intergénérationnel et intitulé « Nouveau Regard sur la Solidarité entre Générations », ANPERE rassemble des conseils et des témoignages des adhérents sur l’aide qu’ils apportent aux plus jeunes, le temps qu’ils leur consacrent, le savoir qu’ils leur transmettent, l’argent qu’ils leur prêtent, ou leur donnent… et réciproquement.

Découvrez le sur : http://anpere.fr/download/liseuse/nouveau_regard/

Méthodologie

Ce sondage quantitatif et qualitatif en ligne a été menée, en deux phases, du 25 mai au
14 novembre 2016 en France auprès de 1058 individus, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus.

Sondage transmis sur demande auprès des contacts presse.

A propos d’ANPERE

Avec 1,3 million d’adhérents, ANPERE est la première association d’assurés en France*, partenaire d’AXA, le premier assureur mondial. ANPERE souscrit des contrats d’assurance vie associatifs évolutifs, représente les intérêts des adhérents auprès de l’assureur et offre des avantages additionnels (informations juridiques, sur la santé, la protection de la famille et la retraite). Créée en 2004, ANPERE compte 100 000 nouvelles adhésions par an et 30 milliards d’euros d’en-cours sur les contrats souscrits. Pour plus d’informations : www.anpere.fr

*partenaire d’un assureur traditionnel

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES