EduBourseActualitésLes technologies de l'information au service de l'accompagnement des toxicomanes et des...

Les technologies de l’information au service de l’accompagnement des toxicomanes et des alcooliques en Grande Bretagne

Les services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme des arrondissements de Richmond et de Kingston à Londres (500 000 habitants) ont retenu Steria, opérateur global de services informatiques en Europe, pour mettre en oeuvre des systèmes collaboratifs facilitant la coopération entre les différents services publics concernés. Les services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme sont chargés de relayer au niveau local l’action du gouvernement britannique en matière de prévention et d’accompagnement des populations cibles.

Fondés sur une démarche globale, les services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme anglais regroupent différents partenaires, tels que les médecins généralistes, les hôpitaux, les centres de soins primaires, les organisations bénévoles, les services sociaux et les centres d’accueil et d’hébergement. Dans le cadre du programme « e-gouvernement 2005 » instauré par le gouvernement britannique, les équipes de Richmond et de Kingston vont proposer des services d’information en ligne renforçant leur action en matière de prévention et d’accompagnement, et permettant aux organismes concernés de travailler en partenariat. Le système collaboratif proposé par Steria leur apporte une aide précieuse car il élargit l’offre de services en ligne et il répond aux demandes de groupes d’utilisateurs spécifiques. D’autre part, ce système permettra de mettre en place de véritables partenariats, grâce au partage d’informations et de processus essentiels entre les différentes parties impliquées.

Des études ont révélé que 25 % du temps des services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme sont consacrés aux tâches administratives courantes et 15 % aux flux d’information internes. En s’attaquant à ces contraintes, ce projet permettra aux équipes de mieux se consacrer à leur mission première : soigner le plus grand nombre de personnes. La communication se fera par voie électronique (courrier électronique, intranet et site web) et non plus uniquement par téléphone, fax ou courrier.

Le projet ne s’adresse pas uniquement aux consommateurs de drogues qui tentent de s’en sortir et aux populations exposées. En effet, le site web proposera des outils d’auto-évaluation ainsi qu’une liste exhaustive de sources d’information et de pistes de contacts. Fait exceptionnel, il a été demandé à des personnes en traitement et à des anciens consommateurs de contribuer au contenu du site. Leur expérience et leur compréhension du problème permettront de renforcer la qualité et la crédibilité du site, et leur participation leur permettra d’acquérir une solide expérience professionnelle et d’améliorer leur estime de soi, limitant ainsi les risques de rechute.

« Steria a su véritablement comprendre notre organisation et les exigences des nombreuses parties impliquées avec lesquelles il nous faut composer. Nous sommes désormais en mesure de réaliser les objectifs nationaux ambitieux de modernisation des administrations, avec des technologies nouvelles vecteur d’efficacité. Nous considérons cette initiative comme un projet pilote. En mettant en place ce projet, grâce à des procédures d’évaluation strictes, et en connaissant mieux nos principaux utilisateurs, nous allons élaborer des logiciels qui trouveront des applications dans d’autres villes et d’autres pans du secteur public. Nous comptons mutualiser nos connaissances et non les garder pour nous-mêmes », a expliqué Rankin Barr, coordinateur de la Drug and Alcohol Actions Teams de Richmond.

« Steria est particulièrement fière de participer à des projets où l’utilisation de l’informatique permet de répondre à de graves problèmes de société. Nous avons là un exemple concret de ce que peut apporter la collaboration entre les services publics, non seulement en terme d’amélioration des services fournis à la communauté mais également en terme de gains d’efficacité. Les objectifs des services de lutte contre la toxicomanie et l’alcoolisme des villes de Richmond et de Kingston sont ambitieux et les efforts de Steria contribueront grandement à les réaliser », s’est félicité Guy Lambert, Directeur Intégration de systèmes de Steria en Grande Bretagne.

Les solutions métiers de Steria répondent pleinement à la stratégie d’e-gouvernement du Royaume Uni, qui vise à instaurer un accès en ligne aux services publics locaux et nationaux d’ici 2005. Steria fournit des services d’intégration de systèmes et d’infogérance au ministère britannique de la Défense, aux collectivités et aux administrations nationales.

Steria est un spécialiste du secteur en Europe grâce à des programmes développés, en France, pour le Ministère de l’Education nationale, l’Agence Nationale Pour l’Emploi, l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et le Ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (déclaration des revenus sur Internet) ; les autorités douanières danoises et norvégiennes ; la police norvégienne ; les ministères espagnols du Travail, de l’Economie et de la Santé ; le ministère belge de l’Intérieur.

A propos de Steria (www.steria.com)
Steria est une des dix premières sociétés de services informatiques en Europe. Le Groupe se positionne comme un opérateur global de services informatiques, capable de mettre en œuvre des solutions globales pour ses clients, grâce à la convergence de ses trois métiers : conseil, intégration de systèmes et infogérance. Créé en 1969, Steria développe son expertise en Europe sur les marchés Banque et Assurance, Industrie-Energie-Transports, Service Public et Télécommunications. Fort de 9000 personnes, Steria prévoit de réaliser un chiffre d’affaires 2002 supérieur à 1 milliard d’euros, dont 60% hors de France, avec une présence dans 12 pays à travers le monde.
Steria est une société pionnière dans le domaine de l’actionnariat salarié, avec 31% du capital détenu par ses salariés. Steria est coté au Premier Marché de la Bourse de Paris et participe à l’indice SBF 120 .
En Grande Bretagne, Steria compte 1800 salariés et intervient principalement dans l’infogérance pour les secteurs public, industrie et finance.

CONTACTS PRESSE

——————————————————————————–

Service de presse Groupe Steria
Dominique Lambert
Tel. : +33 1 34 88 64 44
e-mail. [email protected]

Brodeur Worldwide Londres
Guy Douglas
Tel. : +44 17 53 44 88 37
e-mail : [email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES