EduBourseActualitésPrix Gérard Moine de la modernisation de l’action publique

Prix Gérard Moine de la modernisation de l’action publique

Le Prix Gérard Moine de la modernisation de l’action publique, édition 2002, a été attribué le 9 décembre 2002 à Paris, sous la présidence de Dominique Perben, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice.
Ce Prix distingue annuellement une personnalité dont l’action a permis de mettre en œuvre un progrès important dans la modernisation de l’action publique et le renouvellement du service public. La modernisation de l’action publique se joue désormais au niveau central, à travers les grandes administrations de l’Etat et les grandes Entreprises Publiques, comme au niveau des territoires. Le Prix Gérard Moine souligne ce double enjeu en distinguant à la fois un réformateur national et un modernisateur local.

Pour la dimension nationale, le Prix Gérard Moine de la modernisation de l’action publique, édition 2002, a été attribué au Général Kelche, Chef d’Etat-Major des Armées jusqu’en octobre dernier, pour la réforme de la professionnalisation des Armées. Cette réforme peut être saluée à la fois pour son ampleur et pour sa profondeur. Grâce à une mobilisation exceptionnelle de tous les personnels concernés, elle fut achevée dans des délais inférieurs à ceux qui avaient été fixés par le Parlement tout en poursuivant les opérations extérieures d’envergure. Elle a été menée à bien par un effort permanent de concertation et de formation auprès de l’ensemble des personnels, dans lequel le général Kelche s’est particulièrement investi. A travers leur chef d’Etat-Major, c’est l’ensemble des armées françaises que le jury a entendu distinguer.

Pour la dimension territoriale, le Prix Gérard Moine 2002 a été attribué au Commissaire Divisionnaire Jean-Pierre Thiesson, qui a mené à bien à Villeurbanne une expérience aboutie de mise en œuvre de la police de proximité, généralisée à l’ensemble de son arrondissement à la suite d’une action pilote. Jean-Pierre Thiesson s’est attaché à concilier l’action de prévention avec le renforcement des interventions. Il a pris en compte ensemble toutes les dimensions du rôle de la police, de la présence sur le terrain à l’accueil au commissariat, de la coordination des missions au sein d’équipes polyvalentes à l’aide apportée aux victimes.

Pour la dimension territoriale, le jury a également nominé Yann Tanguy qui, en tant que Président de l’Université de Nantes, a conduit successivement la modernisation de cette université à travers l’élaboration de son schéma de développement et la création du Réseau des Universités de l’Ouest Atlantique. Ces deux actions ont permis de développer des synergies au sein du monde universitaire et d’ancrer l’Université dans la vie et le développement du territoire.

Le Prix Gérard Moine de la modernisation de l’action publique a été créé à l’initiative de Michel Bon, ancien Président de France Télécom, afin d’honorer la mémoire de Gérard Moine, Secrétaire Général de France Télécom, décédé accidentellement en août 2000.
Il est décerné par un Jury composé de hautes personnalités et présidé par Paul Quilès, Député du Tarn et ancien Ministre. Le Prix Gérard Moine est monté en partenariat par France Télécom, la Fondation Nationale des Sciences Politiques et l’Institut de l’Economie Urbaine.

Contact presse:

Nilou DU CASTEL : 01 44 44 93 93
[email protected]

Patrick THIELEMANS : 01 44 44 93 93
[email protected]

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES