EduBourseActualitésCac 40 mardi 14 décembre 2010 - Trichet fait l' aumône ;...

Cac 40 mardi 14 décembre 2010 – Trichet fait l’ aumône ; Bernanke distribue

L’ information mérite tout de même qu’ on s’ y attarde : la BCE tendrait la main aux marchés en vue d’ augmenter son capital.
Selon certaines sources proches du dossier, il serait question de doubler le montant !
Les diverses opérations de rachats de dettes publiques décidées par l’ institution de Francfort au printemps afin de soulager les états en difficultés seraient la cause de cette initiative. Toutefois, la BCE n’ a encore fait aucun commentaire sur le sujet.
Si en tous les cas la rumeur se vérifiait, nous pourrions voir certains membres du conseil des gouverneurs revenir sous les feux de la rampe en guise de protestation à ces rachats fragilisant la santé de la banque centrale européenne : évidemment on pense notamment au président de la Bundesbank pressenti comme le successeur de Trichet.
Weber a toujours cultivé son hostilité à ces plans de rachats de dettes souveraines.
Il ne manquerait pas l’ occasion de montrer derechef les dents : c’ est de bonne guerre !
Outre les querelles de clocher que cette actualité déclencherait, la communauté financière risque d’ apprécier modérément un tel appel, craignant que cette stratégie prise par le Français ne soit en définitive une mauvaise solution, une sorte de puits sans fond à l’ heure où les hypothèses de dislocation de la zone euro fusent de partout.

De l’ autre côté de l’ Atlantique, c’ est ce soir le dernier FOMC de 2010.
La Fed réunira son comité de politique monétaire tandis que Bernanke a prévenu qu’ il était toujours dans une logique d’ allonger les rames de papier pour davantage inonder le circuit financier de dollars.
Alors que la décision avait fait grincer des dents certaines nations, accusant le chef de la Federal Reserve de promouvoir à terme une inflation trépidante par l’ afflux de liquidités dans ces pays en l’ occurrence, c’ est la situation de l’ oncle Sam avec une croissance trop faible accompagnée d’ un chômage coriace qui motiverait cette distribution supplémentaire… sans se soucier du “Qu’en dira-t-on international”.
Les USA de toute manière, ont leur omnipotence pour eux. Ils décident et feront payer les autres ensuite.
Ainsi, les opérateurs tenteront de percer les envies de GutenBergnanke dans le communiqué final.

La bourse de Paris comme les autres places reste portée par des ajustements techniques de fin d’ année avec en fin de semaine l’ expiration de contrats (4 sorcières vendredi prochain).
Le window dressing consiste en effet aux gérants de fonds de réaliser des arbitrages afin d’ embellir dans l’ ultime ligne droite les performances de leurs produits.
De surcroît, si sur l’ obligataire, la tension est évidente sur le 10 ans, que ce soit sur des obligations de pays européens en passe délicate ou sur les T-Bonds de la bannière étoilée, la Chine en ayant finalement choisi de ne pas resserrer les taux de sa politique monétaire, a permis aux bourses de continuer à grimper lundi, grâce au soutien des matières premières et du pétrole applaudissant la croissance de Pékin (et par ricochet l’ activité dans le monde compte tenu de la locomotive chinoise) qui pour le moment ne s’ en est pas trouvée bridée par les instances de l’ Empire du Milieu.

Dans ce contexte, le cac 40 selon notre projection tient tête aux vendeurs sur la foi de la lame de fond positive de l’ ETEI.
Les 3900 furent effectivement touchés hier et nous pourrions connaître de petites haltes de reprise d’ oxygène dans cette crémaillère haussière.
En filigrane si les 3960/70 constituent la cible de la figure chartiste, un repli de bon aloi coûterait 3872 en intraday.
Aujourd’ hui, le menu macroéconomique sera copieux de part et d’ autre de l’ océan.
Europe : ZEW allemand et production industrielle ; USA : Ventes de détail et indice des prix à la production.

BB2 : 3828 BB : 3849 PC : 3873 BH : 3900 BH2 : 3927

Pierre Perrin-Monlouis
Pierre Perrin-Monlouis
Fondateur de Rente et Patrimoine (cabinet de gestion de patrimoine), Pierre Perrin-Monlouis est un analyste et trader pour compte propre. Il vous fait profiter de son expérience en trading grâce à ses analyses financières et décrypte pour vous les actualités des marchés. Son approche globale des marchés combine à la fois l'analyse technique et l'analyse fondamentale sur l'ensemble des marchés : crypto, forex, actions et matières premières.
ARTICLES SIMILAIRES